Pretty School, un simple et joli lycée, tenu par une directrice très désagréable, peuplé par ses élèves et son personnel.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je déteste être nouvelle ! [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Makiko Ogawa
Goutte



Féminin Messages : 7
Age : 20
Humeur : Paumée
Ici depuis le : 02/11/2011

MessageSujet: Je déteste être nouvelle ! [LIBRE]   Dim 6 Nov - 20:29

C'était la chose que j'aimais le moins dans la perspective de changer de lycée: me retrouver seule parmi tout une flopée d'élèves inconnus et croire que tous les regards s'arrêtaient sur moi. Etre la nouvelle. Susciter la curiosité de chacun, avide de croiser le nouveau visage dans les couloirs, de savoir s'il est dans sa classe, de lui parler et pourquoi pas de l'ajouter à sa liste d'amis. Non, ça c'était très peu pour moi.
Mon dossier validé par la secrétaire dans les mains, je parcourais les couloirs à la recherche de mon casier. La décoration était plutôt sobre, ça restait un lycée comme un autre. Seulement je ne pouvais plus supporter l'ancien. Même si mes parents croyaient dur comme fer, que le fait de me muter ailleurs allait changer ma façon de pensée, mon caractère et mon style vestimentaire. Sur ce point, ils se fourraient tout deux le doigt dans l'oeil. Je n'abandonnerais pour rien au monde mes slim noir orné de chaines d'argent, mes grosses bottes de motardes assorties au mitaine, ma bonne vieille veste en cuir un peu trop petite cloutée et mon sempiternel débardeur noir. Oui, je pouvais être décrite comme une gothique, à mi-chemin avec les punk, rock, motard, ce que vous voulez. D'ailleurs, j'avais une belle bécane, un peu bruyante, histoire de m'imposer.
Mon sac sur l'épaule, j'avisai mon numéro sur un des casiers gris métal. J'avançai et commençai à décrypter le code. Mais, comme tout bonne chose, le cadenas refusait de s'ouvrir. J'avais beau entré le bon code et saquer comme une malade sur la porte, rien ne bronchait. Mis à part le couinement qu'émettait le casier à chacune de mes tentatives de l'ouvrir par la force. Les élèves dardaient sur moi un regard interrogateur et devaient se dire que j'étais déjà à moitié folle. Sympa comme première impression, bien que pas vraiment fausse. Je balançai mon vieux sac à dos noir, arrangé à ma façon, c'est à dire empli de badge, d'épingle à nourrice aux pendentifs curieux et à la déco au typex. Il alla taper contre le sol. Je ne réfléchis plus, énervé par cette situation bien trop commune: la nouvelle ne sachant pas ouvrir son casier. Je reculai un peu et d'un coup de pied sec et brusque, tapai dans le cadenas qui baissa les armes et dans un cliquetis s'ouvrit bien gentiment avant de faire glisser la porte sur ses gonds, me révélant le casier vide, qui serait bien vite rempli par mes tonnes d'affaires.
Tous les élèves braquaient un regard désapprobateur sur moi, et j'avais sérieusement l'impression que j'avais sur le front une pancarte "attention grosse brute" qui clignotaient allègrement. Sauf que bien sur, je n'avais rien sur le front et que je m'étais mise moi même dans le corps de la fille rebelle à ne pas trop emmerder. Je venais brillamment de rater une occasion de passer pour quelqu'un de pseudo normal. Dans soupir, qui mêlait le soulagement d'avoir ouvert cet andouille de casier et d'énervement d’agglutiner autant d'élève curieux. Je commençai à vider mon sac à dos, déposant livres et cahiers à l'intérieur...


Dernière édition par Makiko Ogawa le Lun 7 Nov - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Momoko Johnson
Goutte



Messages : 9
Ici depuis le : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Je déteste être nouvelle ! [LIBRE]   Lun 7 Nov - 15:19

J'étais nouvelle. Nouvelle dans un lycée, alors que j'étais en seconde année et que tout le monde s'était déjà fait des amis. C'était certes effrayant et quelque peu stressant, mais je ne détestais pas ça. Après tout, sans mes parents, j'allais enfin prendre une nouvelle liberté, j'allais sûrement commencer une nouvelle vie. Sûrement. Mes bruits de pas claquaient dans le couloir. Enfin, ce n'était pas mes pas qui résonnaient. C'était surtout mes chaussures compensées de 10 cm. Le bruissement de la mousseline, les boucles roses qui rebondissaient à chacun de mes pas, et les regards interloqués des autres lycéens qui s'accrochaient à moi. La plupart de ces regards n'étaient que mépris ou dégoût. Après tout, qu'ils pensent ce qu'ils veulent. Si on n'a plus le droit de s'habiller comme on veut ... ! Ce n'était pas la première fois qu'il voyaient une Gothic Lolita quand même !
J'arrivai bientôt devant une porte toute simple, sur laquelle un écriteau avec marqué "secrétaire" pendouillait. Je toquai un fois fois à la porte, puis quand une voix nasillarde me répondit, j'entrai. Le bureau de la secrétaire était comme tous les bureaux de secrétaires. Remplis de papiers en tous genres, sentant le renfermé et le café. Je détestais cette odeur, donc je décidai de faire vite. Très vite. Je donnai très rapidement mon nom, et j'expliquai rapidement la raison de ma venue. Ce fut certainement trop rapide pour elle, car elle me regarda comme si je l'avais agressée, avant de fouiller frénétiquement dans ses papiers. Elle en sortit un emploi du temps tout neuf et autres feuilles volantes. Je la remercia d'un hochement de tête puis me dirigea prestement vers le vouloir. Ouf. Enfin libre. J'inspirai à plein poumons l'odeur de plastique du couloir, puis je repris ma marche. Vers mon casier. D'après les panneaux destinés à sauver les âmes perdues, il se situait non loin d'ici. Un coup de chance donc. Plus j'avançai vers mon objectif, plus je remarquai que la population augmentait. A croire qu'il y avait un rassemblement ou quelque chose d'autre. Quand j'arrivai, un murmure parcourut la foule. Je crus entendre des bribes comme "Encore un autre énergumène" ou "Franchement, on est pas gatées avec ces deux là !". Je me contentait d'avancer, ignorant leurs sarcasmes. J'arrivai devant mon casier. Et là, je vis que je n'étais pas seule. Une très jolie fille habillée de noir se trouvait juste à côté de mon casier. Vu son style vestimentaire, je ne mis pas longtemps à comprendre les paroles des lycéens alentour. J'ouvris mon casier sans difficultés, et je posai quelques affaires à l'intérieur. Un murmure parcourut la foule :"Ah, au moins, elle elle sait ouvrir son casier !"
C'était un murmure de trop. Je ne suis pas habituellement quelqu'un de colérique ou quoi que ce soit, mais j'ai des nerfs, comme tout le monde. Je me retournai et lança à l'assemblée :

-Eh ben quoi ? Vous avez un problème ? Vous êtes jaloux ? Vous feriez mieux de dégagez et d'aller là ou vous devez aller au lieu de glander !

Bien sûr, cela aurai eu beaucoup plus d'effet si j'étais taillée comme une barbare. Hélas je n'étais qu'une pauvre petite fille normale, ressemblant plus à une poupée qu'à un sauvage. Dommage.


Dernière édition par Momoko Johnson le Lun 7 Nov - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Makiko Ogawa
Goutte



Féminin Messages : 7
Age : 20
Humeur : Paumée
Ici depuis le : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Je déteste être nouvelle ! [LIBRE]   Lun 7 Nov - 17:56

Alors que les murmures sarcastique, voir blessant, des élèves affluaient, une fille vint ouvrir son casier, celui à ma droite. Chouette, ma voisine de casier ! En refermant le mien, je pus la détailler discrètement. C'était une fille habillée dans le genre "Lolita Gothic", vachement mignonne, avec des cheveux bouclés roses. J'approuvai déjà, même si j'étais plus dans le genre rebelle. Je rassemblai mes dernières affaires dans mes bras, un roman de Stephen King à la main, le reste pour les cours sous le bras, ma trousse noire coincée sous mon aisselle. J'étais en train de me demander comment allait être le prof de maths, ma matière préférée, l'enseignement de prédilection. Les chiffres étaient mes meilleures amis et je n'avais qu'une hâte me précipiter en cours pour découvrir le programme et son professeur nouveau et inconnu pour moi.
Soudain, la jeune fille près de moi se retourna, l'air agacée de toutes les réflexions qui fusaient sur nous deux, auxquels je ne faisais même plus attention, habituée à être traitée comme telle.
- Eh ben quoi ? Vous avez un problème ? Vous êtes jaloux ? Vous feriez mieux de dégagez et d'aller là ou vous devez aller au lieu de glander !
Elle devait faire une tête de moins que moi, et ressemblait plus à une petite fille certes au look particulier, mais innocente et fragile. Cela me fit sourire, vu la détermination dans sa voix et son regard. Un mec un peu trop baraqué à mon goût sortit de l’attroupement et se posta devant elle, rien qu'à sa tête, on sentait qu'il n'avait qu'une envie: claquer la petite nouvelle bizarre qui osait lui parler sur ce ton, histoire de la remettre à sa place. Ayant l'habitude de ce genre pathétique de brute épaisse, je me plaçai entre lui et la fille d'un pas lent, pour lui montrer que je trouvais déjà le plan "je te mets par terre" trop facile. Un gars comme lui n'avait pas à tenter de s'en prendre à une fille pour commencer, qui plus est plus jeune et plus frêle que lui. Je restai plantée là, le défiant à moitié du regard de continuer son chemin et d'essayer de la toucher, elle ou moi. Vas-y, essaie mon gros, j'attends que ça... Il me dévisagea quelques secondes, semblant peser le pour et le contre. Je mis fin à ses réflexions.
- Je te déconseille d'essayer... fis-je de ma voix grave.
Le type ne chercha pas par quatre chemins et recula prudemment avant de s'en aller penaud sous le regard étonné des autres élèves. Je fis volte face dans un soupir qui traduisait "Mais quel débile !". Je baissai les yeux vers la Lolita, esquissai un sourire et tendis ma main.
- Makiko Ogawa.
Pitié, faites que je m'en fasse une amie !
Revenir en haut Aller en bas
Momoko Johnson
Goutte



Messages : 9
Ici depuis le : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Je déteste être nouvelle ! [LIBRE]   Lun 7 Nov - 18:51

On pouvait dire que j'avais lâché ça sans réfléchir. A peine eus-je le temps de remarquer la jeune fille au casier partir doucement qu'un garçon plutôt baraqué s'approcha vers moi. Je levai un sourcil, circonspecte, tandis que j'essayais de me souvenir des techniques d'auto défense. Un coup de pied compensé bien placé aurait suffi après tout. Alors que je plantai mes yeux dans ceux de la brute, la jeune punk, si je puis l'appeler comme ça se plaça entre moi et lui. Plutôt classe. Elle montra clairement qui dominait et fit fuir le malotru. Le voir en fuite m'arracha d'ailleurs un grand sourire. Je levai la tête en même temps que la punk la baissa et nos regards se croisèrent. Elle me fit un semblant de sourire, je lui en rendit un vrai, grand et large. Elle tendit sa main vers moi en se présentant. C'était très ... viril. Mais cela collait parfaitement à l'image de la jeune fille. Je lui répondit en prenant sa main dans les miennes. Même à deux, elles n'arrivaient pas à entourer entièrement la sienne. Toujours avec le sourire je répondis :

-Momoko Johnson, enchantée. Merci de m'avoir débarassé de ce lourdeau. Tu peux m'appeler par mon prénom.

Simple question d'habitude. Ce n'était pas que je n'aimais pas mon nom, mais lorsque les gens comprenaient qu'il était étranger, ils se mettaient à me regarder bizarrement. Passe encore pour moi, car j'en avais l'habitude, mais je ne voulais pas que ma nouvelle connaissance soit embarrassée par les regards.
Je pris une minute pour détailler plus attentivement cette jeune fille. Ogawa-chan donc. Elle était bien plus grande que moi, et j'eus du mal à voir son visage. Je vis pourtant qu'elle avait de magnifiques yeux verts gris. Bref, elle était belle, elle était classe. Elle avait son propre style tout comme moi et j'étais sûre qu'on allait bien s'entendre.
Le troupeau rassemblé autour du casier s'était quelque peu dilué après la fuite de lourdeau. J'en profitai donc pour lancer un regard autoritaire aux badauds restants. Apparemment, ils comprirent le message, car ils ne tardèrent pas à partir en marmonnant. Une victoire pour moi. Yay.
Désireuse et plutôt contente d'avoir rencontré quelqu'un qui semblait "normal" à mes yeux, je me permis de lu poser quelques questions. La routine quoi.

-Alors, Ogawa-chan, tu es en quelle année ?

O dieu, j'espérais qu'elle soit en deuxième année comme moi. Après tout, elle paraissait vraiment grande ! Et il était vrai que je faisais vraiment petite pour mon âge. Soit.
Revenir en haut Aller en bas
Makiko Ogawa
Goutte



Féminin Messages : 7
Age : 20
Humeur : Paumée
Ici depuis le : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Je déteste être nouvelle ! [LIBRE]   Lun 7 Nov - 19:28

Elle enveloppa ma main avec les siennes, ce qui me fit rire car même ses deux mains réunis ne faisaient pas la tour de mes longs doigts et de ma grande paume. Elle me sourit, et je dus avouer que je n'avais jamais vu de sourire aussi grand, il faisait trois fois le tour de son visage et lui donnait une bouille joyeuse et amicale malgré son maquillage noir. Je fus surprise de me laisser aller par un sourire en coin qui signifiait bien souvent pour moi, une vraie et bonne humeur amusée.
- Momoko Johnson, enchantée. Merci de m'avoir débarassé de ce lourdeau. Tu peux m'appeler par mon prénom.
Je hochai la tête, indiquant un salut, une acceptation de ses remerciements, et un signe de compréhension, avant de commencer à avancer. Elle me suivit restant à ma droite, et sa petitesse me frappa, j'étais vraiment bien plus grande qu'elle, Momoko avait beau être sur des bottes compensée assez haute, elle n'en arrivait pas moins à mon épaule. Même si je trichais un peu, étant moi même rehaussée par mes semelles d'énormes Doc Martens à sangles. Les autres élèves, ayant visiblement compris la leçon, s'éloignaient petit à petit, nous laissant le passage, voir même en évitant notre regard.
- Alors, Ogawa-chan, tu es en quelle année ?
Je savais que je paraissais être de dernière année, j'avais toujours eu l'air mature et ma taille n'arrangeait rien. Même si je pouvais me montrer aussi euphorique qu'une petite gamine de cinq venant de découvrir le cadeau de Noël de ses rêves, je restais à première vue quelqu'un de plutôt mure, qui ne se mêle pas aux plus petits. Je n'étais pas une snob, loin de là, même si je me mettais vite à détester certaines personnes. La gentille fille aux bouclettes roses n'allait visiblement pas en faire partie, vu qu'elle semblait être le genre d'amie que j'aurais pu avoir.
Sans me tourner vers elle, et continuant de chercher après la salle de maths, longeant les rangées de casiers où des groupes d'élèves papotaient bruyamment, je lui répondis:
- Je suis en deuxième année. Je sais on dirait pas, mais j'ai bien seize ans. Tu as quel cours maintenant ? demandai-je cette fois en m'arrêtant pour la regarder, évitant de justesse un type qui courait à toute vitesse les bras chargeaient de feuilles.
Revenir en haut Aller en bas
Momoko Johnson
Goutte



Messages : 9
Ici depuis le : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Je déteste être nouvelle ! [LIBRE]   Lun 7 Nov - 19:51

La réponse de la demoiselle m'enchanta littéralement. Certes, il se voyait déjà que j'étais gamine de part mon apparence, mais ce que je fis alors forgea ma réputation. Trop heureuse, je commença à sautiller sur place, sautant presque à chaque pas. Je ne tarda pas à comprendre que je n'avais toujours pas expliqué à ma nouvelle copine ce qui se passait, donc je rattrapa bien vite cette lacune.

- Génialll ! Moi aussi ! Je sais, on dirait pas, mais j'ai 16 ans !

J'avais repris sa phrase, car cela marquait bien notre ressemblance. Malgré notre différence physique frappante. C'était plutôt marrant comme concept. Pareilles et différentes. Mes réflexions m'arrachèrent de nouveau un sourire. Je ne compris que plus tard qu'elle m'avait posé une autre question. Rougissant, je commença à fouiller frénétiquement dans mon sac. J'avais eu mon emploi du temps depuis seulement quelques minutes et je l'avais déjà perdu. Moi et ma sale manie de mettre tout en bordel. Après quelques minutes de fouillage et de spéologie de cartable, je dénicha la fameuse feuille de papier. Je plissa des yeux pour mieux observer, même si je n'en avais nul besoin. Il fallait le savoir, j'avais tendance à toujours trop exagérer mes mouvements. J'étais petite, et il fallait bien faire ça pour me faire remarquer. Après avoir trouver la réponse, je dis avec enthousiasme :

-Mathémathiques ! Salle A108 ! Puis ma voix retomba, sous l'effet de la matière maudite. Aaah ... Maths ... Cette matière qui semble m'avoir maudite depuis mon plus jeune âge. Si seulement j'avais commencé par Anglais ... A tous les coups c'est un coup venant du roi des démons ...

Je sursautai, sortie de mes pensées par un fille m'ayant bousculée volontairement en passant. Je me mit à rougir. Parce que oui, je délirais toute seule, et oui, je venais de la faire devant une personne que je voulais pour amie. Oui, c'est bien cela, je venais de me rendre ridicule. Depuis le temps, j'aurais dû avoir l'habitude, mais l'avoir fait devant Ogawa-chan me dérangeait. Je lui retourna donc un sourire quelque peu pitoyable, en murmurant un vague "désolée". Il y avait de ces fois où je rêvais de disparaître sous terre.
Revenir en haut Aller en bas
Makiko Ogawa
Goutte



Féminin Messages : 7
Age : 20
Humeur : Paumée
Ici depuis le : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Je déteste être nouvelle ! [LIBRE]   Lun 7 Nov - 20:39

Elle se mit à sautiller visiblement toute joyeuse. Je dardai un regard interrogateur sur la jeune fille, qui me faisait sourire intérieurement avec ses airs de petite chipie.
- Génialll ! Moi aussi ! Je sais, on dirait pas, mais j'ai 16 ans !
Se souvenant alors de ma question, elle se mit à fouiller son sac et après une bonne minute de recherche, elle brandit une feuille. Elle examina son emploi du temps puis continua avec la même gaieté que depuis le début:
- Mathématiques ! Salle A108 ! puis soudain sa voix retomba. Aaah ... Maths ... Cette matière qui semble m'avoir maudite depuis mon plus jeune âge. Si seulement j'avais commencé par Anglais ... A tous les coups c'est un coup venant du roi des démons ...
Je souris. Les maths étaient ce que je préférais et je me voyais déjà lui donner des cours particuliers, lui expliquant tout comme une petite prof et elle me décochant ses sourires, heureuse de comprendre quelque chose. Une fille passa en la bousculant et je la fusillai du regard, me retenant de ne pas aller la chercher par la peau des fesses pour exiger des excuses. Je soupirai en toisant la fille qui s'éloignait, le genre de peste qui se croit tout permis. Mon regard retomba sur la petite Momoko-chan. Elle semblait embarrassée, et venait de lancer des excuses. Je ne comprenais pas pourquoi, mais je savais que nous devions nous dépêcher de trouver cette fichue salle A108 avant la sonnerie.
- Fais pas cette tête là ! Les maths sont ma matière préférée, je pourrais t'aider si tu veux ! Allez viens !
En riant, je l'attrapai par le poignet et l'entraînai derrière moi, slalomant entre la tonne d'élèves qui se dirigeait vers leur salle de classe.
Revenir en haut Aller en bas
Momoko Johnson
Goutte



Messages : 9
Ici depuis le : 15/10/2011

MessageSujet: Re: Je déteste être nouvelle ! [LIBRE]   Mar 8 Nov - 18:08

Ogawa-chan était gentille. Beaucoup plus gentille que ces pimbêches qui étaient du genre à la traiter de grosse brute. C'était vraiment injuste quand même. Il y avait des fois comme ça, où j'avais envie de refaire le monde. Donc les maths étaient sa matière préférée hein ? Elle devait sûrement être douée avec les chiffres, pas comme elle. Je me contentai d' hocher la tête avec enthousiasme lorsque celle-ci me proposa de l'aide. Avoir des cours particuliers avec Ogawa-chan ! L'idée semblait vraiment géniale ! Je fus vite rappelée à l'ordre par ma conscience qui me rappela qu'il fallait trouver la salle. Conscience, maudite conscience ! Ogawa-chan, elle, m'attrapa par le poignet pour que je ne me perde pas aux milieu du flux d'élève. Après tout, plus c'était petit, plus c'était susceptible d'être perdu hein ? Je me surpris à rire toute seule. De ma propre blague. Ouais, je suis complétement niaise mais j'assume. Les couloirs commencèrent à se vider. Bizarrement, j'avais l'impression qu'on était les seules à se perdre, comme si une malédiction pesait sur nous. A croire que tous les autres élèves connaissaient leurs classes par coeur comme des bons toutous bien dressés.
Je jetai un regard circulaire autour de moi. Et je trouva ce qui clochait. La lettre B était inscrite dans chaque panneau. Le temps que les rouages de mon cerveau s'engrènent, et je compris la situation. Pas étonnant qu'on tournait en rond. On était même pas dans le bon bâtiment ! Je m'empressai de le dire:

- Aaaah ! Mais attends ! Je crois qu'on se trompe là ! On est dans le bâtiment B alors qu'on a cours dans le A !

Le temps qu'on change de bâtiment, c'était le retard assuré. Le retard assuré, c'était la honte et le fichage. Bref, que des mauvaises choses. Je fus prise d'une envie irrépressible de sécher. Pour quelqu'un qui était bonne élève, c'était plutôt rare. Je cherchais déjà une excuse, et une me vint en tête. Cette excuse me fit penser à une question que je posa directement:

- Dis, tu vis dans la ville ou dans l'internat ? Parce que moi j'ai réservé une chambre dans l'internat, et je sais pas laquelle c'est ! On pourrais s'occuper de ça avant d'aller en cours non ?

Bien sûr, je mis le ton le plus innocent possible dans ma phrase. Fallait pas qu'on me prenne pour une sécheuse de première hein ! Mais je savais que les internes commençaient souvent un jour après. Peut être qu'on pouvait faire pareil ? Je posa un regard interrogateur sur ma compatriote.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je déteste être nouvelle ! [LIBRE]   Aujourd'hui à 19:41

Revenir en haut Aller en bas
 
Je déteste être nouvelle ! [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le retour du mafieu (teste d'une nouvelle arme...)
» Une très mauvaise nouvelle ( Libre )
» [+231 ABY-Jardin du Temple]Le début d'une vie nouvelle [libre jedi]
» [Magazin de jouets] Une nouvelle poupée? [PV: Drozell Keinz & Jude Wolf]
» Saut temporel - Phase libre du 18 mars 2045

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty School :: ❝ Le lycée Pretty School ❞ :: Casiers-
Sauter vers: