Pretty School, un simple et joli lycée, tenu par une directrice très désagréable, peuplé par ses élèves et son personnel.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ras le bol !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Hikari Hime
Petite pluie



Messages : 46
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : 1ère Année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Lun 31 Oct - 22:50

« Tu trouves ça drôle de boire ? Tu as la chance de pouvoir te souvenir alors au moins garde le en mémoire. Puis, de toute façon je n’ai pas d’autre bouteille, l’alcool ce n’est pas mon truc. »

De la chance ? Comment çà de la chance ?! Quelle bonne blague. Je tourna la tête, pour que Kae n'aperçoit pas les larmes qui s'apprêtait à couler sur mes joues. Non, là c'était trop. Je ne pouvais pas en supporter plus. Si seulement je pouvais oublier, moi aussi. Ce serais beaucoup mieux que d'avoir à ce rappeler de çà sans jamais pouvoir en parler ! Je voulais oublier. Juste oublier. Oulà. Il faut vraiment que je j'aille prendre l'air. Kae allait peu être le prendre mal, mais j'avais la tête qui tournais, et j'allais vraiment très mal. J'avais l'impression d'exploser. Je n'avais jamais ressentis çà. Je sais pas si j'avais de la fièvre où si c'était l'odeur de la cigarette que Kae venais d'allumer, mais mon coeur battais vraiment très fort, et ma tête allais exploser. Je devais partir. Il faut que je respire. Je me leva, en titubant légèrement, les joues maintenant remplies de larmes.

" - Kae, je ne veux pas que tu ... Tu t'en veuille mais... Je.. Je doit sortir, juste... Excuse moi... "

Je ne pouvais pas parler plus, j'allais réellement explosé. Je me précipita vers les buisson, et sortis. Une fois en dehors, je m'écroula, à genoux un peu plus loin. Ouah. Je crois que ... J'allais vomir ? Non... Je ne pense pas. Je ne me sentais vraiment pas bien. Je m'approcha d'un arbre, et m'adossa dessus. Mes larmes ne cessaient pas de coulé, pourtant, je n'avais pas envie de pleurer, pas du tout. Ça sortais tout seul c'était horrible. Et si Kae me suivais ? Oh non, je ne voulais absolument pas qu'elle me vois comme çà. Je ne savais même pas pourquoi je pleurais. Après tout, tout était de ma faute. Je l'avais bien chercher. Tout ces sentiments que je ressentais maintenant étaient indescriptible. J'était triste, même beaucoup plus, et énervée tout en étant gênée. J'allais explosé, c'est sur. J'en avais marre. Je me retourna vers l'arbre, et serra mes poing. J'était pire qu'énervée, presqu'en transe, je ne me reconnaissait plus. Normalement, d'ici Kae ne pouvais pas m'entendre. Je m'était tout de même assez éloignée du coin. Je leva un poing, et tapa de toute mes forces dans l'arbre. Un cri m'échappa. J'avais la main légèrement écorchée. Je leva l'autre main et tapa dedans, et je recommença avec l'autre et ainsi de suite. Je criai, je pleurais. Qu'est-ce qui m'arrivais ? Franchement, qu'est-ce que j'avais ? Est-ce que c'était ça, de souffrir ? Et je n'avais aucune raison de ressentir çà ! Mais qu'est-ce que j'avais ?! Et Kae, pourquoi l'avoir laissé toute seule ?! Je cessa de taper, et observa mes mains. Elles étaient écorchées de partout et souillées de sang. Tant pis. Je me releva. Ka... Kae... Pourquoi est-ce que je m'était autant attachée à elle ? Et en si peu de temps ! Je commença à marcher vers l’endroit cacher derrière les buissons. J'hésita. Et si elle était déjà partie ? Ça ne serais pas si mal. Je l'avais mériter après tout. Je me faufila à travers les buissons. Puis je m'avança en face de Kae. Elle ne se souviendra de rien, hein ? Je m'asseya en face d'elle, et la pris dans mes bras.

" - ... Kae. Je... Je suis désolée... Mais tu ne te rappellera... De... De rien, hein ? Alors laisse ... Laisse-moi t'enlacer. Je veux... Je veux rester dans tes bras... Jusqu'à ce que tu partes. Mais pardonne moi, s'il te plait. Tout çà c'est de ma faute... " Pleurais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Kae Natsume
Nuage d'eau



Féminin Messages : 111
Age : 21
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Première année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Mar 1 Nov - 1:06

Je la regardais s’éloigner. J’avais maintenant tout gagné, je ne savais pas comment le prendre ni comment me sentir. Elle n’était plus là, tout était redevenue comme avant, rien ne s’était passé. J’étais seule, immobile et le sol me retenais et m’empêchais de bouger. Paralysé était le bon mot. J’étais absolument irrécupérable et cet alcool commençait sérieusement à me taper sur le système. Le problème était qu’il fallait attendre, attendre qu’il disparaisse et qu’il ne laisse plus de trace.
Je la vit revenir, elle avait le visage tremper et du sang sur les mains. J’eu même pas le temps de m’en vouloir qu’elle me prit dans ses bras. Apparemment, elle n’avait pas très bien compris. C’était une situation affreuse, avouons-le. Je ne savais même plus quoi faire puisqu’à chacun de mes agissements je la faisais souffrir. Je ne pouvais pas lire dans ses pensées et donc je ne savais pas ce qui serait le mieux pour elle. Tout ce que je pu faire c’est la serrais dans mes bras. Je ne pensais pas partager ses sentiments mais si en parler la faisait se sentir mieux alors elle devait le faire.


« Je suis désolée. Ecoute, si garder tout ça pour toi est trop dur alors balance moi tout à la tronche qu’on en finisse. Tout ce qui te passe par la tête que ce soit positif ou négatif, tu peux m’insulter et me taper je ne te dirais rien."

Ce défouler sur moi était mieux que dehors et sur les pauvres végétaux. J’allais servir de punching ball
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Hime
Petite pluie



Messages : 46
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : 1ère Année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Mar 1 Nov - 1:55

« Je suis désolée. Ecoute, si garder tout ça pour toi est trop dur alors balance moi tout à la tronche qu’on en finisse. Tout ce qui te passe par la tête que ce soit positif ou négatif, tu peux m’insulter et me taper je ne te dirais rien."

Oui. Elle avais raison. Je devais tout lui dire. Même si elle me prendrais pour une folle, ce qui serais tout à fais compréhensible. Mais bon. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivais. Elle m'avais peu être droguée. Mais je ne connaissais aucune drogue qui donne ces sentiments. Je devais lui dire tout çà. Tout ce que j'avais sur le coeur.


" - Kae... Je ne sais pas ce qui m'arrive. Je... Je n'agis plus comme je le souhaite... J'ai l'impression de ne plus me reconnaître. Et je suis désolée... Pour tout ce que je t'ai fais. Après tout, tout çà c'est de ma faute. Je te jure, Kae. Je ne me contrôle plus. Je ressens tellement de chose, ça devient effrayant. Je deviens beaucoup trop sensible, je m'emballe vite, et pour rien. Je ne sais pas quoi faire, Kae... "

Il n'y avais qu'elle qui pouvais m'aider. Je voulais rester dans ses bras. Ses cheveux étaient doux, et avaient un parfum délicieux. Et voilà. Je m'y reprenais. J'était décidément vraiment devenue accro à elle. En si peu de temps ? Comment est-ce possible ? Tout çà n'était pas normale, il fallais calmer mes ardeurs. Il fallais que je m'éloigne un peu de Kae, pendant un certain temps. Le temps de me mettre les idées aux clair.
Revenir en haut Aller en bas
Kae Natsume
Nuage d'eau



Féminin Messages : 111
Age : 21
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Première année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Mar 1 Nov - 10:08

Je ne savais pas de quoi elle parlait, mais pour elle c’était évident j’avais la réponse. Voyons, c’est tellement logique que ça m’étais sorti de la tête. Quelle maladroite je fais. Je crois que j’étais en plein rêve tellement le tableau était irréaliste. Hikari qui débloque complètement et moi qui pouvait percevoir les fantômes. Mais c’est bien sûr ! L’illumination de nos jours, c’est plus ce que c’était. Le fantôme de tout à l’heure, il est amoureux de moi, j’en étais maintenant certaine. Mais évidemment, tout le monde le sait, il ne peut y avoir aucune relation entre un humain et un fantôme. De rage d’être impuissant, celui-ci décida de possédé le corps d’Hikari et d’exprimer ses sentiments à travers elle. En disant qu’elle ne se reconnait plus, c’est tout simplement parce que le fantôme la submerge de ses sentiments. Mon raisonnement est logique et permet de tout expliquer, pourquoi m’en priverais-je. J’avais répondu aux questions d’Hikari, mais es-ce qu’elle serait assez forte pour l’accepter, c’est une toute autre histoire. Ce n’est pas tous les jours qu’un fantôme s’empare de votre corps. J’étais entrée dans un déni total. Prenant un pauvre fantôme comme excuse, pardonne moi ô fantôme d’un autre monde. Aller, Hikari ne pouvait plus rester dans l’ignorance.

« J’ai tout compris ! M’exclamais-je. J’espère que tu seras assez forte pour l’accepter, mais je suis là ne t’inquiète pas et je t’aiderais. Bon … En fait … Ce n’est pas facile à dire et j’ai assez peur de ta réaction, je ne voudrais pas que tu me prennes pour une folle, ce que je m’apprête à te dire ce n’est pas commun. Voilà … Je t’ai dit que je pouvais percevoir les fantômes et que je suppose que l’un d’eux est amoureux de moi. Ce n’est plus une hypothèse, il est réellement amoureux de moi, mais tu sais humain/fantôme, ce n’est pas quelque chose de possible. Pour partir en paix il a décidé de prendre possession de ton corps et de m’exprimer avec toute la finesse d’une âme errante ses sentiments. Du coup, lorsque tu parles de tes sentiments, ce n’est pas réellement toi qui parle, tu sers juste de porte-parole. »

Comment allait-elle le prendre, je n’allais pas tarder à le savoir. L’accepteras-t-elle ou continuera-t-elle dans le déni. La suite au prochain épisode. Il fallait trouver un moyen de faire partir cette âme de son corps et vite, mais comment fait-on ? Rooh, j’avais bien vu des films mais il ne parlait que d’âme déchu, là il est pacifiste. Peut-être que si je lui répondais positivement il s’en irait. Je n’allais pas mettre la vie d’Hikari en jeu tout de même, répondre négativement serait inimaginable.

« Fantôme. J’ai bien compris tes sentiments. Je les accepte et je souhaite que tu m’attendes, c’est la première fois que quelqu’un m’avoue ses sentiments, tu sais même si tu n’es plus vraiment réel, ils me touchent vraiment et ils me réchauffent le cœur. S’il te plaît laisse Hikari tranquille, je pense qu’elle souffre suffisamment. »

Si je l’embrasse, peut-être que ça l’aidera à partir. Mais c’était assez gênant, tout à l’heure je n’avais pas pu bouger et je doute que ce soit à cause de ce fantôme. Je n’étais pas sous son emprise, donc ce que j’avais ressenti ne sortait que de moi. Bien que je vise le fantôme, Hikari serait touché aussi. Rooh mon dieu, que dis-je ? On se croirait dans la belle au bois dormant. Reprenons-nous, voyons. Nous ne sommes pas dans un dessin animé. Après tout peut-être qu’avec mes simples mots il partirait.
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Hime
Petite pluie



Messages : 46
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : 1ère Année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Ven 4 Nov - 20:42

« J’ai tout compris ! J’espère que tu seras assez forte pour l’accepter, mais je suis là ne t’inquiète pas et je t’aiderais. Bon … En fait … Ce n’est pas facile à dire et j’ai assez peur de ta réaction, je ne voudrais pas que tu me prennes pour une folle, ce que je m’apprête à te dire ce n’est pas commun. Voilà … Je t’ai dit que je pouvais percevoir les fantômes et que je suppose que l’un d’eux est amoureux de moi. Ce n’est plus une hypothèse, il est réellement amoureux de moi, mais tu sais humain/fantôme, ce n’est pas quelque chose de possible. Pour partir en paix il a décidé de prendre possession de ton corps et de m’exprimer avec toute la finesse d’une âme errante ses sentiments. Du coup, lorsque tu parles de tes sentiments, ce n’est pas réellement toi qui parle, tu sers juste de porte-parole. »

Wah. Décidément, Kae était vraiment sûre d'elle quand elle parlais de fantômes. Moi, je savais très bien que tout ça n'avais aucun rapport. Mais je devais au moins essayer d'y croire. Après tout, ce serais beaucoup mieux pour nous deux. Alors pourquoi pas ? Je devais essayer de me convaincre moi-même que tout ça était possible, pour laisser derrière mes réels sentiments, et finir par oublier. Mais c'était plus facile à dire qu'a faire, tellement son idée paraissait filmique. C'était difficile à croire. Mais je devais absolument essayer.

« Fantôme. J’ai bien compris tes sentiments. Je les accepte et je souhaite que tu m’attendes, c’est la première fois que quelqu’un m’avoue ses sentiments, tu sais même si tu n’es plus vraiment réel, ils me touchent vraiment et ils me réchauffent le cœur. S’il te plaît laisse Hikari tranquille, je pense qu’elle souffre suffisamment. »

Je devais y croire. Ou du moins, être assez convaincante pour me convaincre moi même. Pas facile, c'est sur, mais j'avais pas d'autre choix, c'était çà, ou continuer à souffrir pour je ne sais quoi. Alors je devais dire quelque chose, pour qu'elle crois que je comprenais.

" - Je... Euh... " Tentais-je d'articuler.

Mon coeur battais trop fort, je ne m'entendais pas parler. Et d'ailleurs, je n'arrivais pas à parler. Pourquoi ? Aucune idée. Mais en tout cas, elle ne risquait pas de me croire comme çà. Le truc, c'est que je n'arrivais pas vraiment à parler, et tout ce mélangeais dans ma tête. Kae allais surement penser que le fantôme me contrôlais encore. C'était peu être vrai. Après tout, de tels sentiments ne naissent pas comme çà, non ? Mais un fantôme, amoureux d'un humain, ce n'est pas un peu théâtrale ? C'est assez difficile à croire il faut l'avouer. Le truc, c'est qu'allait-elle faire si elle pensais qu'il me contrôlais encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Kae Natsume
Nuage d'eau



Féminin Messages : 111
Age : 21
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Première année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Sam 5 Nov - 15:26

Ceci venait de me faire penser à ce fameux baiser. C’est vrai, pourquoi j’avais été complétement paralysé. Comment envouter, j’avais pris en pleine face tous ces sentiments, à qui il était je ne le savais pas très bien. Ce qui était sûr, c’est que j’étais maintenant affecté. J’avais toujours Hikari dans mes bras, cette pensée allait être égoïste, mais je me sentais tellement bien. J’avais l’impression d’avoir trouvé quelque chose. Mes pensées ont été perturbées par quelque chose. Une boule de poile, c’était chaud et agréable. Elle était collée contre ma peau et je pouvais sentir des griffes s’enfonçant dans ma peau. Je poussai un petit cri de douleur et recula légèrement. J’étais morte de rire, ça me chatouillais de partout et je n’avais même pas la force de m’en défaire. J’avais mal à cause des griffes, mais ça m’amusait. J’ignorais ce que c’était, je fus fixée lorsque j’aperçus une petite touffe de poile rousse. C’est la première fois qu’il me faisait ce coups-là, lui. Il cherchait quoi, il voulait se réchauffer. Il en avait de la chance, pouvoir se faufilé dans mes vêtements sans que je trouve ça louche et que ça m’amuse, ce n’était pas tous les jours. J’étais entre le sentiment de douleur et de joie. Ma tête devait être comique, à faire des grimaces mais en rire. L’animal ne semblait pas vouloir partir et se baladait partout sur mon corps, coquin. Je voulais parler, mais je n’arrivais pas à aligner deux syllabes. C’était horrible. Je pris mon calme, pas bien longtemps mais juste assez pour prononcer quelques mots.

« Aide moi, je vais mourir. »

J’étais allonger sur le sol à rouler dans tous les sens, non je n’essayais en aucun cas de commettre un meurtre, l’animal arrivait toujours s’en sortir. J’étais plié.
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Hime
Petite pluie



Messages : 46
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : 1ère Année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Lun 7 Nov - 16:37

Kae était maintenant par terre, se tordant de rire. La petite boule de poils avais l'air d'humeur taquine. Il courais par tout sous les vêtements de Kae, qui allais surement finir par mourir de rire. L'aider ? Mais comment ? Je m'approcha, et observa la scène. Kae faisait de drôle de têtes et roulant au sol. Je ne pus m'empêcher de rire. La situation était si drôle ! Un instant, la petite boule de poils courut dans le bras de Kae, je tenta donc de la bloquer, mais celle-ci était plus rapide que moi et de sauva dans l'autre bras. J'essayais de l'attraper du mieux que je pu, mais je n'y arrivais pas.

" - Bon sang ! " M'exclamais-je tout en rigolant.

Je fis encore quelques tentatives pour rattraper l'animal, en vain. Comment pourrais-je faire ? Elle était beaucoup trop rapide, et là, Kae devais surement souffrir. Ça aurais été parfais comme technique de torture. Il fallais que j'arrive à l'attirer autre part... Mais comment ? Peu être qu'avec le sachet de noisettes grillées, il viendrais ? Il fallais que j'essaye. Je courut près du sac de Kae, et en retira le paquet de noisettes. Je retourna près de Kae et agita le paquet.

" - Hé, petit écureuil sort ! Petit ! " Dis-je, en priant pour que ça marche.

Apparemment le petit animal ne voulais absolument pas sortir. Je continua donc quelques instant à secouer le paquet.

" - Aller, insistais-je, viens ! "
Revenir en haut Aller en bas
Kae Natsume
Nuage d'eau



Féminin Messages : 111
Age : 21
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Première année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Lun 7 Nov - 20:31

Voyant que les efforts d’Hikari ne marchaient pas, il semblait décider à rester sur place. L’animal s’arrêta un instant, c’était une occasion à ne pas manquer. J’entourai mes bras autour de lui, lui bloquant le passage et l’empêchant donc de bouger. Je l’avais, mais comment le sortir, je n’avais plus de bras libre. Il était collé sur mon ventre, le pauvre. Je jetai un regard à Hikari, puis glissai mes bras de sorte à ce que mes mains tiennent l’écureuil. Je le tenais. Il était devenu étrangement sage, hùm … Je l’attrapai avec une seule main, puis avec celle de libre, je la glissai sous mes vêtements afin de mettre la main sur la bestiole. Le bout de mes doigts sentait de la fourrure, encore un petit peu et il serait à moi. Ce n’était pas facile quand même. Il fallait que je gère bien entre, lâcher doucement ma main gauche et avancer tout aussi rapidement celle de droite. Désormais, ma main gauche était libre et la droite entourer l’animal.

« Je le tien. »

Dis-je soulagé. Je devais avoir tout mon ventre griffé et ça me faisait légèrement mal. J’extirper tant bien que mal l’animal, qui au passage pour bien en rajouter, s’accrocher de toutes ses forces. C’est une blague ? Je n’avais pas était assez amoché pour la journée, non ! Il fallait que cette saleté en rajoute. C’est avec le visage crispé que j’arrachai l’animal. Cependant, le fumier, il ne perdit pas une seule minute, lorsqu’il fut sorti de la taverne le voilà qui se debater. Bah voui, si tu n’avais pas fait ton malin à venir te camoufler tu ne serais pas dans cette situation, bon sang.

« C’est un enrager, il lui prend quoi. »

Je le déposai lentement sur le sol, puis fila à toute allure. Voilà ! Parfait ! J’avais vraiment tout gagné. J’avais fait fuir mon petit écureuil, il ne viendrait sans doute plus jamais me voir. Je vis le sachet de noisette grillée et d’un air dépité je dis à Hikari qu’elle pouvait le garder et qu’il ne reviendrait sans doute plus. Oui, ça choque, mais je m’étais attaché à lui. Bon, je n’allais pas non plus en faire tout un plat, il reviendrait surement. De toute manière, hors de question qu’Hikari s’en aperçoit, j’estimais avoir été suffisamment tourné au ridicule. Maintenant qu’allait-il se passé ? L’ambiance n’était pas joyeuse et un malaise se fit sentir. Après mon dénie totale face à ce qui m’avait été balancé à la tronche, il ne pouvait qui avoir un malaise. Malaise insupportable, soit dit en passant. Comment je me sentais, seulement pas bien. Aujourd’hui je jonglais entre le réconfort, la tristesse, la joie et le fait d’être vraiment pathétique.

« Et maintenant ? »

Oui, avouons, que je suis vraiment quelqu’un qui sais mettre les gens mal à l’aise. Certainement un don, peu convoiter certes, mais un donc tout de même. Ne négligeons pas les atouts que nous avons. Comme je me sentais bien au contact de la terre humide et que salir mes vêtements ne me préoccupaient absolument pas, je m’étalai sur le dos. J’observai ma guitare, elle était allonger avec des gouttes de sang, je m’apprêtais à tendre un bras afin de l’attrapé, mais je n’en eu pas la force.
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Hime
Petite pluie



Messages : 46
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : 1ère Année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Ven 11 Nov - 20:24

Oui, maintenant que faire ? Il était évident que les évènements précédents allais retomber sur le tapis. Mais il ne valais mieux pas. Parce que pour l'instant nous n'étions pas apte à nous contrôler. Tout simplement parce que nous n'étions pas capable de déterminer clairement la nature de nos sentiments. Si elle voulais m'en parler elle le ferais. Mais en attendant, il fallais trouver un autre sujet de conversation. Pauvre Kae. A cause de moi, son écureuil ne reviendrais surement pas de si tôt. Tout vas de travers pour elle aujourd'hui. Mais avec un peu de chance, ce petit écureuil ne se souviendrais de rien demain. Après tout, çà n'a pas une grande mémoire. L'atmosphère commençais à être lourde et pesante. Il fallais que je dise quelque chose, ce qui me passais par la tête.

" - Tu sais, un écureuil ça n'a pas beaucoup de mémoire. Peu être que pour lui, ce n'est qu'une petite dispute de rien du tout, et il auras tout oublier demain. "

Puis je baissa les yeux, et regarda les buisson. Ou peu être qu'il ne reviendrais pas. Mais pourquoi est-ce qu'il avais fais çà ? De toute façon c'était de ma faute. Et je me sentais forcément coupable.

" - Mais je suis tout de même désolée. "

Et je vus la guitare de Kae. Est-ce qu'elle savais en faire ? Si oui, elle était vraiment douée. Car dans ce cas, elle savais faire du piano et de la guitare. Puis, je vus qu'elle était tachées de sang. Ça ne l'embellissais pas du tout. Je fouilla un instant dans la poche de mon gilet, pour en sortir un petit mouchoir en dentelle. Je m'avança vers la guitare, m'assis juste à coté, je la pris, et commença à ressuyer délicatement les taches de sang.

" - Ça ne faisais pas très jolie. Est-ce que tu sais en jouer ? "

Après avoir finis ma phrase, je tendis la guitare à Kae. J’espère qu'elle ne me trouvera pas trop indiscrète.

Revenir en haut Aller en bas
Kae Natsume
Nuage d'eau



Féminin Messages : 111
Age : 21
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Première année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Sam 12 Nov - 3:15

Très franchement, ce qu’Hikari m’avait dit, je ne m’en souviens pas. Totalement dans un autre monde, plus rien n’avait d’importance autour de moi. J’étais dans mes pensées, perdu, comme toujours … N’allons pas changer nos petites habitudes. Déconnecter de la planète terre, oui, c’est bien ça. Comme toute bonne chose à une fin et que je n’étais pas seule … Je fus assez vite tirer de ma rêverie lorsque j’entendis quelques mots puis un petit vent. Elle venait de me tendre la guitare, propre. Elle voulait quoi ? Aucune idée, mais prenons la pour ne pas trop la vexée. Je n’avais vraiment pas compris et j’installai la guitare sur mon ventre. Je peux vous dire que c’était agréable. Bah ouais, j’ai de drôle de désir et alors ? Rien de mieux que d’être allonger sur le sol avec sa guitare sur le ventre, ou alors c’était peut-être autre chose … Mystère que seul le temps me permettra de découvrir. Enfin, bref. Le silence pesé réellement et bien que cela ne me dérange pas, Hikari devait se sentir mal à l’aise. Partira-t-elle ? Non elle est trop tenace. C’est comme un chewing-gum qu’on voudrait faire partir, mais il est tellement incruster sous l’arrière de votre chaussure qu’au final vous laissez tomber. Le trainant jusqu’à qu’il se décide à partir tout seul. Bon, comparer Hikari à un chewing-gum, c’était vraiment excessif. Après tout je l’aimais bien. Bien que je n’en fusse plus vraiment sûr désormais, ce que je ressentais ce n’était pas normal. Enfin, on s’en fiche. Mon cerveau réagit assez lentement, je compris enfin la dernière phrase de celle-ci. Elle voulait savoir si je savais en jouer. Quelle question, bien sûr. Je me redressai et pris la guitare entre mes mains, l’installant confortablement jambes croiser.

« Je ne pense pas que tu connaisses le morceau que je vais te jouer, mais c’est l’un de mes préférés. »

Sur ses derniers mots, je commençai mon morceau. Alors, par contre, quand je joue impossible de m’arrêter avant que le morceau soit fini. T’aime pas, vas chier ! Tu seras torturé jusqu’à la fin. T’aime bien, tant mieux pour toi. Dans tous les cas, toutes paroles seront strictement inutiles et les remarques c’est pour la fin. Les remarques inutiles par contre, c’est à ranger au fond de sa poche et ne jamais y mettre la main. Susceptible, moi ? Juste quand il s’agit de ma musique. Chacun ses goûts, je respecte. Mes goûts sont certes spéciaux mais j’aime ce que je fais. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet, vous aurez compris. Une fois le morceau fini, je regardai Hikari avec un visage assez tendu. Il fallait qu’elle aime. Je n’allais pas m’en remettre, à ma grande surprise son avis comptait.

« Tu veux une petite leçon ? Je te l’apprends si tu veux. »

La journée était bien avancer et depuis le début je n’avais pas été très gentille avec Hikari. J’avais envie de passer plus de temps avec elle et partager de bon moment.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Hime
Petite pluie



Messages : 46
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : 1ère Année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Ven 25 Nov - 23:34

« Je ne pense pas que tu connaisses le morceau que je vais te jouer, mais c’est l’un de mes préférés. »


Le morceau que Kae jouais étais vraiment magnifique. Il me détendais, et me sortais de toute les embrouilles. Elle jouait divinement bien. Les notes qu'elle créais me ressourçais et me faisait oublier toutes les émotions de cette journée. Les notes étaient douces et harmonieuses. Et je me laissa enivrer par cette mélodie divine, je ferma les yeux. Pendant quelques minutes, je m'étais sentis ailleurs, comme dans un rêve. Kae jouais vraiment très bien. Puis une seule question me vint soudainement à l'esprit, avec la réponse qui suivais. Est-ce que j'aimais réellement Kae ? Bien sur. Mais pour le moment, tout ça devais rester secret. Puis Kae stoppa sa musique, ce qui me sortie de mes rêveries.

« Tu veux une petite leçon ? Je te l’apprends si tu veux. »

Apprendre ? La guitarre ? Mais comment ? Avec tout ce que je savais, je savais seulement que la guitarre est un instruments très difficile. Alors est-ce j'arriverais à en faire... Peu importe. Je pouvais bien essayer, pour faire plaisir à Kae.

" Comme tu veux, dis-je le sourire aux lèvres, mais je te préviens, je ne suis vraiment pas douée. "
Revenir en haut Aller en bas
Kae Natsume
Nuage d'eau



Féminin Messages : 111
Age : 21
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Première année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Dim 27 Nov - 21:29

Hikari était d’accord, sauf qu’on fait comment pour apprendre à une tierce personne à jouer de la guitare ? Improvisation. Je posai la partie inférieure sur les jambes d’Hikari et gardai le manche dans ma main. Je ne savais pas trop ce que je faisais, j’hésitais un peu. Puis je me décidai sur une méthode simple. Guitare à deux. Hikari n’aurait qu’à gratter les cordes et moi à les pincés. Simple et efficace. Comment s’était pas lui apprendre, mais si, d’abord elle apprend à gratter les cordes correctement et après on passe aux choses sérieuses. Fier de ma trouvaille, je m’installai contre Hikari et oui une guitare ne mesure pas 30m. J’étais assez gêner d’être si proche d’elle et je vous épargnerez le fait que je commençais à stresser, j’avais mes mains qui trembler, quant à mon pou, il s’accélérait. Je réussis tout de même à ouvrir la bouche pour lui expliquer le dur exercice qu’elle allait devoir faire.

« Je vais te donner un exercice simple à faire. Tu regardes où je pose mes doigts et tu grattes les cordes correspondantes. »

Je m’installai un peu mieux. Je pliai mon genou droit, de sorte à ce qu’il ne gêne pas Hikari et l’entoura de mon bras droit. J’étais déjà moins contre elle, même si je la touchais toujours c’était mieux. Je posai ensuite mon menton sur mon genou, j’étais maintenant prête.

« Prête ? »

Une fois son approbation, je commençai à pincer les premières cordes, attendant qu’elle les fasse sonner pour passer à la note suivante. Je tremblais, c’était affreux, je n’arrivais même pas à pincer correctement les cordes ce qui laissa un son médiocre. J’avais honte. Pourquoi j’étais si nerveuse. Je regardais Hikari et je souris, bêtement. Elle était marrante à voir, elle était tellement concentrer que je doute qu’elle est remarqué que je la regardais où alors elle n’osait pas tourner sa tête. Je pouvais continuer de l’admirais tout en jouant, je connaissais bien ma guitare donc ce n’était pas difficile. Je n’arrivais plus à détourné mon regard, plus je la regardais, plus je commençais à comprendre. Je n’étais pas douée, mais je lisais beaucoup, les symptômes je les connaissais. Je tombais lentement amoureuse d’elle. C’était fou, mais j’en étais heureuse. Ce moment fut gâché pas une sonnerie de téléphone et le mien pour le meilleur des cas. C’était quoi l’ironie du sort ? Je sursautai lorsque je l’entendis, il était fou sonner comme ça alors que je venais d’avoir une révélation. Je tendis le bras vers l’arrière faisant de la gymnastique, la flemme de bouger, je pris le téléphone et regarda qui osait m’appelé. C’était une blague ? Un truc qui vous arrive une fois tous les siècles. C’était ma mère qui m’appeler. MA MERE ! Je regardais la chose sonner et j’hésitais. Répondre ou pas ? Je jetai un petit coup d’œil à Hikari, voir sa réaction, puis je décidai de répondre.

« - Quoi ? Annonçais-je froidement.
- Tu comptes rentrée ce soir ? Demanda ma mère.
C’est quoi son délire ?
- Comment ça si je compte rentrée ce soir ?
J’étais complétement abasourdie. Elle me dérangeait pour me demander si je comptais rentrée. Pas pour me dire de rentrée, non, non, voyons ce serait complètement absurde qu’une mère s’inquiète de son rejeton.
- Parce que la petite commence à s’endormir, donc je lui passe ton lit.
- QUOI ?
- Tu n’as pas entendu ?
Je suis en plein délire, ce n’était pas possible. Elle avait réussi à me gâcher mon petit moment.
- Non. Je ne rentre pas ce soir, je vais passer la nuit dehors. Je ne renterais pas demain non plus.
- Très bien, je passe donc ta chambre à la petite. »

Elle me raccrocha ensuite au nez. Allez, c’est bon maintenant le rêve a assez durée il est tant que je me réveille. Je restai une bonne minute téléphone à l’oreille, ne bougeant plus. Me voilà dehors pour la nuit, super ! Je jetai ensuite ce foutu téléphone par terre, il était en morceau, mais il fonctionnera toujours le bougre. Je pris la guitare et la rangea dans son étuis. La leçon s’achevait maintenant, désolée Hikari. Je la regardai. Je voulais qu’elle me prenne dans ses bras et je voulais encore moins qu’elle parte maintenant. Cependant, la nuit tombée et elle devait partir. C’était trop dur, je ne pouvais pas, impossible de la laisser partir maintenant que j’étais sûr de mes sentiments.

« Je te raccompagne chez toi que tu le veuilles ou non. »

Je l’entendis se diriger vers la sortie. Je rangeai mes affaires plus vite que mon ombre, je ne voulais pas qu’elle parte sans moi. Je sortie du buisson en courant, manquant de tomber. J’avais l’air d’une vraie idiote, mais tant pis. Heureusement elle était toujours là, soulager de le constaté je la suivis. Marcher à côté d’elle … oui c’était vraiment sûr maintenant, je l’aimais. Ma main s’activa toute seule, sans contrôle et avant même que je le remarque, mes doigts se glissèrent entre ceux d’Hikari. Oh ! Il fallait feindre.

« Hey ! Regarde là-bas. »

Je pointai le vide. Feinte vielle comme le monde. Ma main se resserra contre la sienne et moi je regardais le ciel. Heureusement qu’il faisait nuit, je devais être toute rouge. Il fallait tout de même que je me calme.
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Hime
Petite pluie



Messages : 46
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : 1ère Année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Lun 28 Nov - 19:11

Kae installa la guitare sur mes jambes, et se rapprocha de moi.

« Je vais te donner un exercice simple à faire. Tu regardes où je pose mes doigts et tu grattes les cordes correspondantes. »

D'accord... Ce n'étais pas très difficile. C'étais comme dans les jeux vidéo. Dans tout les cas, je devais faire de mon, mieux. Puis je remarqua que Kae tremblais. Mais... Pourquoi ? Mais je ne bougea pas. Je n'osais pas la regarder. Peu être qu'elle le prendrais mal, si elle voyais que je l'observais, et elle cesserais ce moment fabuleux. Voilà pourquoi je restais obstinément concentrée sur cette guitare. Et je me rendis compte qu'elle me regardais d'un air qui ne lui ressemblais pas vraiment. Comme si.. Comme si elle venais de ce rendre compte d'une chose exceptionnelle. Nous restâmes quelques minutes, comme çà, à gratter les cordes de cette guitare. Puis le portable de Kae se mis à sonner. Elle regarda le nom de la personne qui l'avais appelé, et elle eu soudain un air effarée. Alors elle se tourna vers moi, me demandant du regard ce quelle devait faire. Je lui répondu en l'observant quelques secondes, sans savoir que faire. Puis elle se décida à répondre. Il y eu un bref dialogue entre les deux, puis elle raccrocha. Apparemment, son humeur avais beaucoup baissé.

« Je te raccompagne chez toi que tu le veuilles ou non. »

Rentré ? En fait, je n'avais pas vraiment tout compris, alors je l'écouta, et sorti par le buisson. Après, je l'attendis peu de temps, et elle sortie à son tour. Nous commencions à marcher, quand je sentis ses doigt se faufiler entre les miens. A cet instant, je sursauta, et me transforma littéralement en tomate sur patte. Puis, surement pour feindre l'innocence, elle s'exclama et pointa un point dans le grand ciel de nuit parsemé d'étoiles. Puis ses doigt se resserrèrent dans les miens. Un sourire timide se créa alors sur mes lèvres, puis je regarda Kae.

" Oui, tu as raison. Les étoiles sont magnifique. Mais je ne suis pas sure que ce soit ça qui t'es fais agir de la sorte. "

Puis je rit légèrement, afin de la rassurée. J'espère qu'elle ne se sentais pas trop mal à l'aise, car pour moi, c'étais tout le contraire. C'étais une de mes plus belles nuit. J'étais vraiment heureuse, et pour le lui prouver, je me rapprocha d'elle, en resserrent légèrement mes doigt autour des siens. Puis un frisson me traversa soudainement. J'avais peu être envie d'aller plus loin avec elle. Rien qu'à cette pensée, mes joues s’enflammèrent subitement. Et puis je me rapella de ce qu'elle avais dit au téléphone. " Non. Je ne rentre pas ce soir, je vais passer la nuit dehors. Je ne renterais pas demain non plus. ". Non. Jamais. Je ne pouvais pas la laisser dormir dehors.

" Dit, Kae... Tu... Tu ne peux pas dormir dehors... Tu sais, tu pourrais venir dans ma chambre ? Je... Je n'accepterais pas te laisser dehors, seule. "

Oui. J'étais vraiment toute rouge. Mais j’espérais qu'elle ne le voyais pas. Et j’espérais aussi qu'elle ne se fasse pas d'idées. Je voulais juste l'héberger, juste qu'elle ai un toit où dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Kae Natsume
Nuage d'eau



Féminin Messages : 111
Age : 21
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Première année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Mar 29 Nov - 17:41

Lorsque j’entendis le petit rire d’Hikari, qui suivit sa formidable déduction, je me demandais ce que j’étais en train de faire. Parfois j’agis sans réfléchir, non en fait c’est tout le temps. Pas de quoi paniqué, Hikari ne semblait pas vouloir retirer sa main, donc tout était parfait. Elle s’était même rapproché et referma sa main sur la mienne. Je voulais que tout s’arrête, surtout le temps et je ne voulais vraiment pas être séparé d’elle. Le fait d’être près d’elle me faisait oublier mon quotidien et mes problèmes liés. C’était complètement addictif, j’avais besoin d’elle comme ma mère avait besoin de sa boisson. Je me mis même à me demander si c’était de l’amour. En une seule journée elle avait réussi à me faire tomber. Normalement, on met plus de temps pour ces sentiments. Etais-je si désespérer pour tomber amoureuse de la première personne qui me tendrais la main. Pas vraiment l’envie de me prendre la tête sur ça, les choses étaient ce qu’elles étaient et je ne pouvais rien y changé, simplement les acceptés et faire avec.

L’heure à la réflexion serait pour plus tard. Hikari venait de me faire une proposition. D’ailleurs à celle-ci je m’arrêtai net, j’étais sous le choc. J’étais figée et mon cerveau arrêta de me fournir les repérages sur mon entourage. J’étais éjectée dans un autre monde. Pourquoi ? Reprenons une minute. J’avais réalisé pas plus tard qu’il y a 20 minutes, que j’étais complètement amoureuse d’Hikari et elle inconsciemment elle me tendit cette perche. Cette occasion de passer plus de temps avec elle. Je n’allais pas accepté, c’était évident. Ce n’est pas parce que j’ai dit à ma mère que je passerais la nuit dehors que j’allais vraiment le faire. La petite fille, dont j’ignore son nom dormait probablement sur mon lit et après ? Elle était petite donc elle se poussera et me laissera une place dans mon lit quand même. Ce n’est pas une ivrogne et une gamine qui fera la loi sous l’abri que j’ose appeler mon logis. Non mais ! Même si je dois dire que sa proposition mériterais plus de réflexion. Si je lui avouais mes sentiments, elle se rétracterait surement et la question ne se poserait plus. Plan parfait. J’étais prête à me faire rejetée. Je pris une grande bouffée d’air frais et ferma les yeux un instant.

« Je … Je t’ai … me. »

Ce n’était pas facile à dire, mais j’avais lâché le poisson. Maintenant, il fallait le noyais. J’enchaînai donc.

« Je ne peux pas accepter ta proposition, malgré ce que j’ai pu dire tout à l’heure à ma mère, je doute qu’elle refuse de m’ouvrir …
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Hime
Petite pluie



Messages : 46
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : 1ère Année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Mer 30 Nov - 20:07

Je regarda Kae, attendant ma réponse. Je la vu fermer les yeux, et prendre sont souffle. Mon coeur cessa de battre, et mon souffle se coupa. Qu'est-ce qu'elle allais dire ? Elle ouvrit la bouche, et cracha le morceau.

« Je … Je t’ai … me. »

Je restais là, limite bouche-bée. Je ne savais pas vraiment quoi répondre, même si sa déclaration étais une évidence. Elle ne m'avais pas choquée, ni étonné. C'étais juste que je ne pensais pas entendre sa de sa bouche un jour. Je devais être encore plus rouge qu'avant. Je voullu lui répondre, mais elle fut plus rapide que moi.

« Je ne peux pas accepter ta proposition, malgré ce que j’ai pu dire tout à l’heure à ma mère, je doute qu’elle refuse de m’ouvrir …

Quoi ? Elle me disais ça juste après... Sa "révélation" ? Quelle ironie. Elle me foutais un râteau. Il faut dire que je m'y attendais. Mais bon. J'étais immobile, la tête basse. Il fallait que je fasse quelque chose, car des larmes montaient dans le creux de mes yeux. Je ne voulais pas qu'elle s'en rende compte. Mais bon. J'hésita un instant, puis je me rapprocha d'elle, m'approcha de ses lèvres. J'étais à quelques centimètres d'elle, et je sentais sont souffle. Je me lança, et posa mes lèvres sur les siennes, resserrant un peu plus mes doigt entre les siens. Je ne voulais pas arrêter ce moment. Je voulais rester avec elle, jusqu'à la fin de cette nuit. Mais si elle souhaitais partir, tant pis. Le plus important étais qu'elle sois heureuse. Je posa ma main sur sa nuque, et me sépara doucement d'elle.

" Si tu souhaite partir, c'est comme tu veux. Tout ce que je souhaite, c'est que tu sois heureuse. Et que tu passe une bonne nuit si c'est possible. Sache que si ça ne va pas, je serais là. Enfin, tu pourras toujours venir me voir. "

J'agrémenta cette longue "phrase" d'un petit sourire. Puis je baissa les yeux. Je savais qu'elle dirais non. Elle ne pouvais jamais accepter ça. C'étais tout de même Kae. Elle n'a jamais accepter la moindre proposition qui venais de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Kae Natsume
Nuage d'eau



Féminin Messages : 111
Age : 21
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Première année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Jeu 1 Déc - 19:39

Comment ? J’avais la nette impression d’avoir déjà vécus ce moment. Impression de déjà vue ? Non. C’était la deuxième fois de la journée qu’elle m’embrasser. Je pris cette action comme une réponse positive à ma déclaration. J’eu le petit flash-back, très rapide et je constatai que j’avais oublié les ¾ de cette journée. Seul de bref flash était gravé dans ma mémoire. L’alcool avait disparus ou du moins la plus grosse partie, emportant cette journée. Malheureusement l’alcool ne descend pas aussi rapidement qu’on le souhaiterait et j’avais tout de même ingurgité deux bouteilles. Cela signifiait-il que j’allais aussi oublier ce qui s’en suit ? Non ! Impossible, je ferais en sorte de me rappeler du maximum. J’allais me souvenir que je l’aimais, c’était sûr. Si jamais je devais oublier, il était préférable que je ne décide pas de rester avec elle, j’allais sagement l’accompagner et partir … Il fallait que j’y arrive. J’avais quand même peur de ne pas pouvoir la laisser, d’en être totalement incapable.

Elle n’avait pas le droit de me dire ce qu’elle venait de prononcer. Pas après m’avoir embrassé et pas avec ce sourire. Comment aurais-je pu accepter sa proposition dans mon état actuel ? Je n’étais pas inconsciente au point d’accepter dans cet état. J’étais quand même encore sous l’effet de l’alcool et vu la tournure de la situation je n’arriverais sans doute pas à me contrôlé d’avantage. Elle avait les larmes aux yeux et elle semblait si déçut. Je prononçais quelques mots et elle pleurait. Je la faisais autant souffrir ? Puis, je fais comment pour être « heureuse » si elle n’est pas avec moi. Je lui lâchai la main et amena la mienne sur sa joue. Je glissai mes doigts dans ses cheveux puis, je fini pas faire les contours de sa bouche. A ce moment je serrai les dents et ferma les yeux baissant la tête. Elle allait me faire perdre tout contrôle. Ma main glissa ensuite, la laissant écouter les lois de la gravité.

« Tu dois rentrer, viens »

Je lui repris la main et la traina dernier moi. Qu’elle soit contente ou non, de gré ou de force, elle allait me suivre. J’espérais juste qu’elle ne se rebelle pas et qu’elle exige des explications. Je ne savais pas trop ce qu’elle attendait de moi. De plus, j’étais pas vraiment sûr de ses sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Hime
Petite pluie



Messages : 46
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : 1ère Année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Sam 10 Déc - 10:51

« Tu dois rentrer, viens »

Elle me pris le bras et m'entraîna avec elle. Mais qu'est-ce qu'elle voulais ? Que je rentre chez moi ? Sans elle ?... Si c'est ce qu'elle souhaitais... Mais où est-ce qu'elle allais ? Elle me ramenais au lycée ?...

- K... Kae.. Où est-ce que tu vas ?

Je continuais à la suivre, attendant sa réponse. J'aurais voulu rester avec elle, toute la nuit. Rester à ses côtés et ne jamais la quitter. Mais apparemment, elle ne souhaitais pas ça. Apparemment elle voulait absolument que je rentre. Et je ne voulais pas lui résister, après tout, la journée avais déjà été assez difficile comme çà.

[HRP] C'est court, je sais, mais je savais pas quoi mettre OwO [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Kae Natsume
Nuage d'eau



Féminin Messages : 111
Age : 21
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Première année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Sam 10 Déc - 19:00

Le lycée n’était plus bien loin à présent, on pouvait le voir de là où nous étions. C’était la fin, la fin de cette journée, la fin de tout. La question qu’elle m’avait posée, je n’avais pas eu la force de lui répondre, simplement resserré ma main sur ce qu’elle tenait. Une fois arrivé à l’entrée du lycée, je l’observai quelques secondes avant de me retourner vers Hikari.

« C’est ici que nos chemins se séparent. »

Lui dis-je en détournant les yeux lâchement. J’agissais et je pensées le contraire. Ce n’était pas possible d’être aussi têtu. Je reculai, alors que ma tête me disait d’avancer … Je lui lâchai la main et m’éloigna d’elle. Je m’arrêtai juste quelques mètres plus loin, regardant les actions d’Hikari. Si je ne partais pas maintenant, je ne pourrais plus partir. Le problème était que mon corps refusait bêtement de bouger. Bon. J’en avais marre, maintenant on arrête de réfléchir parce que la réflexion Kae ça ne te vas mais alors pas du tout. Je fis un pas en direction d’Hikari et comme par hasard je pouvais avancer sans trop de difficulté. Mes pas se sont accélérer et je prie Hikari dans mes bras. Je la serra contre moi ne voulant plus m’en défaire.

« Ta proposition tiens toujours ? »

J’avais cessé toute réflexion inutile et j’allais restée avec elle si elle voulait toujours de moi. Je me séparai de ses bras et la regarda dans les yeux attendant sa réponse. J’avais peut-être tort à ce moment-là, mais tant pis, j’avais fait choix et j’assumerais. Etait-il bien ou pas, seule la suite nous le dira.
Revenir en haut Aller en bas
Hikari Hime
Petite pluie



Messages : 46
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : 1ère Année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Sam 17 Déc - 11:15

« Ta proposition tiens toujours ? »

Bien sur qu'elle tenais toujours. Je ne pourrais plus jamais me passer d'elle. Elle étais devenue la chose que j'aimais le plus. A présent, je ferais tout pour qu'elle sois heureuse. Il étais inutile de lui répondre par des mots, les gestes suffiraient. Je l'éloigna légèrement de moi, et pris sa main entre mes doigt. Puis je m'élança vers elle, et déposa pour la énième fois, mes lèvres sur celle de Kae. C'étais le début d'une nouvelle histoire, mais aussi la fin d'une autre. Tout allais changer à présent. Je ne savais pas comment allais ce dérouler cette soirée. Et à vrai dire, je ne voulais pas le savoir. Seul le temps pourra le dire. Autant ne pas donner de détaille à cette soirée, autant ne pas l'exhiber. Parce que de toute façon tout à une fin. Et qu'il vaux mieux laisser l'imagination terminer son travail, plutôt que de tout décrire. Cette soirée sera bien sur la plus belle de ma vie, ou peut-être la pire, qui sais. Mais aussi la fin de cette histoire, plus merveilleuse que passionnante, aussi délirante que décevante. C'est la fin, c'est tout. Le début d'une autre histoire ? Peut être. Mais çà, personne ne le sauras jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Kae Natsume
Nuage d'eau



Féminin Messages : 111
Age : 21
Ici depuis le : 19/06/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Première année
Liens:
MessageSujet: Re: Ras le bol !    Sam 17 Déc - 12:04

J'ai l'honneur de clore le RP.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ras le bol !    Aujourd'hui à 5:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Ras le bol !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty School :: ❝ L'extérieure, la ville ❞ :: Parc-
Sauter vers: