Pretty School, un simple et joli lycée, tenu par une directrice très désagréable, peuplé par ses élèves et son personnel.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Honjo Kota •FINI °A°

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kota Honjo
Goutte

avatar

Masculin Messages : 15
Age : 25
Emploi/loisirs : Dormir ~ :3
Humeur : Perfect.
Ici depuis le : 24/05/2011

MessageSujet: Honjo Kota •FINI °A°   Mar 24 Mai - 9:45

    Identité


      Prénom : Kota... Quatre lettre, deux syllabes et facile à retenir que demander de plus ?
      Nom : Honjo... Comme le Docteur Honjo, ce même docteur qui est son père et le mari de sa mère. Un jour, lui aussi, il sera docteur Honjo.
      Surnom : Ah, ça tombe bien, il adore les surnoms. D'ailleurs il adore autant en donner qu'en recevoir. Attendez vous donc d'être accabler de surnoms quelconques, dès lors qu'il aura fait connaissance avec vous. Vous pouvez donc d'orés déjà l'appeler Ko-kun mais le plus basique, quand il aide les élèves en difficulté, il s'est habitué qu'on l'appelle Honjo-sempai.

      Âge : 22 ans.
      Date de naissance : Il a montré sa truffe blonde un soir le 20 janvier 1989.
      Classe : Il est un peu trop grand pour être dans un élève, il est donc surveillant pour payer ses cours de fac en médecine.


    Les grandes lignes

    Miroir, miroir...Apparence】 :
      Kota est un jeune homme de vingt-deux ans, et il fait à peu près son âge. On ne peut pas dire qu’il soit particulièrement grand, étant donné qu’il ne dépasse pas le mètre soixante-quinze, mais les traits de son visage le rendent suffisamment adulte pour qu’on ne le confonde pas avec un garçon de treize ou quatorze ans. Au niveau des formes, il n’est pas assez galbé et androgyne pour qu’on le prenne pour une demoiselle, même de loin, mais on ne peut pas dire qu’il ait le gabarit d’une armoire à glaces... Sans pour autant le catégoriser parmi les «crevettes», disons tout de même que sa musculature n’est pas particulièrement développée. Du moins en apparence. Parce que, ne vous y trompez pas, Ko-kun possède une force physique sans rapport avec sa stature corporelle, et il y a bien de quoi vous surprendre. Vous pourriez donc sans problème, et malgré les apparences, l’engager comme videur dans une boite de nuit.

      Peau : La peau de Kota est sans imperfections. Il n’a jamais eu beaucoup d’acné, et le peu qu’il a pu avoir pendant l’adolescence était épars, diffus, très occasionnel, et immédiatement traité. Maintenant qu’il devient adulte, les bourgeonnements déjà rares, s’espacent encore. Son teint a tendance à changer très vite, parce qu’il bronze très facilement. L’exposition à quelques rayons de soleil pendant une heure suffisent. Il attrape rarement des coups de soleils, mais il n’est jamais blanc comme un cachet d’aspirine. Disons donc qu’il conserve un teint hâlé. Ses traits, fins et réguliers, lui confèrent une beauté harmonieuse, et certaines particularités un peu tordues, comme son sourire malicieusement énigmatique, le font reconnaître entre tous, et lui donnent un charme certain.

      Chevelure : Il est aussi blond que le soleil lui même. Coupés mi-longs, ils lui arrivent jusque devant les yeux, et tombent jusque derrière sa nuque, laissant ses oreilles apparentes. Rebelles, voire indomptables, ils ne se laissent pas facilement coiffer, et ont donné à Kota beaucoup de fil à retordre, jusqu’à ce qu’il décide de laisser tomber toute idée de les coiffer. Ils partent donc en pics anarchiques dans tous les sens possibles et imaginables.

      Yeux : Il n'a pas les yeux comme les stars de cinéma ou comme le bleu d'un infini océan. La couleur marron lui va très bien par rapport à sa chevelure rebelle, il en est plutôt fier que tous ses jeunes à vouloir se mettre des lentilles.

      Tenue vestimentaire : Parlons à présent de tout ce qui, dans l’apparence de Kota, relève de goûts personnels. Pour ce qui est des vêtements, par exemple, il aime tout ce qui est simple, confortable et cool, et qui lui donne ce qu’il appelle «la classe». Que ce soit un T-shirt long ou près du corps, un manteau à long col, ou un sweat à capuche, il peut varier les styles selon son humeur, comme on se déguise, ou comme un lézard change de peau. Rares sont les choses qui ne lui vont vraiment pas. Cela dit, il a une nette préférence pour les couleurs sobres, comme le gris, le noir, ou le bleu, qui lui vont à ravir. Il est à noter que Kota est soucieux de son apparence, et qu’il aime agrémenter ses tenues d’accessoires qui complètent son look: bracelets, colliers, gants et mitaines kéfiehs, ceintures, bandeaux, bonnets, bagues...

      Il est également à noter qu’il a l’oreille gauche percée d’un anneau, qui avec sa chevelure désordonnée, contribue à lui donner un petit côté rebelle. D’ailleurs, cette acquisition étant relativement récente - cadeau d’anniversaire pour ses vingt-deux ans, son oreille n’a pas encore fini de cicatriser, et il doit encore la nettoyer régulièrement. Noter aussi qu'il est amoureux des tatouages, il ne sait pas gêner à faire partout sur le bras gauche.

    Je suis comme je suis...Caractère】 :
      Kota est l'incarnation de la bienveillance et altruiste mais qu'il reste néanmoins très intelligent et sensible. Pour suivre les traces de son père, son modèle, son héros, il récolte depuis son enfance les félicitations de ses professeurs par sa grande lucidité. Il a réponse à tout, même si c'est un scientifique, il aime bien dire les choses en profondeur comme-ci il discutait avec l'âme de la personne. Ouvert, et systématiquement à l'écoute des autres, Kota sait écouter, quelqu'un de compatissant, et de compréhensif. Il se force de ne jamais juger sans savoir, et sait garder les secrets. Ce qu'il fait de lui le confident de certains élèves qui n'osent pas en parler aux professeurs ou la psychologue.

      S'il est discret dans la vie privée des autres, ainsi que sur la sienne, il l'est beaucoup moins dans la vie de tous les jours. Il aime vivre et tenter les expériences mêmes les plus dangereuses pour se donner un opinion et d'apprécier le moment présent sans jamais se soucier les conséquences ce qui lui pose d'incroyable situation les plus abracadabrantes les unes que les autres. Ca ne se voit pas comme ça, mais il a fait beaucoup de conneries plus ou moins grave mais il n'est pas méchamment rebelle et on lui pardonne souvent contre un sourire navré. Parce que le sourire, c’est aussi un de ses leitmotivs: il l’a presque en permanence sur les lèvres. Et il adore le mettre sur celles des autres. Taquin, il adore inventer tout un tas de plaisanteries pour enquiquiner les autres ou les faire rire. Maladroit, il a le don pour se mettre dans des situations aussi improbables qu’inextricables, et il lui arrive souvent tout un tas de conneries.

      Kota est également un jeune homme généreux, et sincère. Prêt à presque n’importe quoi pourvu qu’il vous rende le sourire, il a tendance à se faire passer après tout le monde, voire à ne pas tenir compte de ses propres besoins. Il a le coeur sur la main, et tout ce qui lui appartient vous appartient aussi. Il trouve normal de partager tout ce qu’il possède avec qui le souhaite. C’est sans doute la raison pour laquelle on l’a souvent pris pour un simplet, et qu’on a souvent cherché à abuser de sa gentillesse de manière éhontée. Comme je vous l'avez dit, Kota est intelligent et il ne se laissera pas marcher sur les pieds on lui appris déjà jeune que la société est une ordure est accepte que les plus forts. Il peut en arriver aux mains si la situation lui est permise ou de défendre un inconnu qui se fait agresser dans la rue même si il a les chocottes qui le fait trembler légèrement son corps.

      Face à la tristesse, Kota ne pleure jamais, du moins en public, mais ses yeux sont capables d’exprimer une palette étonnante de nuances de tristesse. Lorsqu’il est triste, il s’arrête généralement de parler, car les mots lui manquent toujours pour s’exprimer, et il laisse son corps ou son visage le faire. Alors on peut presque sentir son âme pleurer. Kota a des rêves, des ambitions ; celui d'être un médecin. Il ne fait ni pour la richesse et ni pour la gloire, il aime son métier et sauver des vies est pour lui la raison capitale de vivre. Mais il vit au jour le jour, comme je l'ai dit plus haut ; il ne se projette pas plus loin dans l'avenir et de se dire fonder une famille, faire un voyage autour du monde car il sait demain, peut-être, il va mourir.

      Kota est un jeune homme particulièrement glouton. Ce n’est pas ce qu’on peut appeler un fin gourmet, parce qu’il n’est vraiment pas difficile, et que du moment qu’on pose quelque chose devant lui sur la table, il le mangera. Mais il mange comme quatre, et c’est presque à se demander où il le met, puisqu’il ne prend pas un gramme. Il préfère nettement les mets salés aux plats sucrés. D’ailleurs, le fumet d’un bon p’tit plat suffit à le détourner de toute autre activité. Pour ce qui est du sexe et de l’amour, disons qu’il a rarement l’occasion de s’y adonner, et que ça ne fait pas réellement partie de ses préoccupations récurrentes. Il s’en soucie donc très peu. Au niveau des couleurs, il aime celles qui flashent, qui marquent ou qui pètent, comme le jaune vif, et autres couleurs du même acabit, particulièrement soutenues, même s’il en porte rarement su lui. Il a même un goût étrange pour les choses dépareillées, les associations de couleurs qui jurent entre elles, ou le fluo. Il est ambidextre, et peut donc écrire des deux mains à la fois. Au niveau de la musique, il écoute un peu de tout, mais il a une nette préférence pour les artistes indépendants qui aime la musique et non pour l'argent ou se donner un genre de popularité.

      Pour finir, Kota est somme toute un jeune homme atypique, conscient des pourritures de l’âme humaine, mais heureux de faire partie de l’humanité malgré tout, qui s’est arrêté sur le chemin de la vie pour regarder autour de lui, et tenter d’alléger les peines de ceux qui l’entourent, et de les y pousser, à défaut d’avancer lui-même. Il aime la vie, et est terrorisé par la mort, qui est son lot quotidien. Il aimerait pouvoir arrêter le temps.



    Il était une fois...Passé】:
    Keiko & Docteur Honjo
    plus fort que la maladie


      « Les derniers examens sont bons, Keiko. »

      Le docteur Honjo venait d'entrer dans la chambre de sa patiente sans frapper, parlant d'une voix douce, et l'appelant par son prénom. Il faut dire qu'ils voient tous les jours pendant quatre ans à présent et qu'elle était jeune. Très jeune. Beaucoup trop jeune pour vivre ce qui était en train de lui arriver. Bien trop jeune pour mourir. C’était ce qui avait poussé le jeune médecin à se pencher sur son cas, plutôt désespéré. Victime d'un cancer au cerveau assez persistant, la jeune fille ne devrait pas atteindre sa dix-septième année. Grâce au jeune homme de vingt-six ans qui avait remué ciel et terre, multiplié examens et opérations pendant quatre longues années, et qui venait d’entrer dans sa chambre, c’était chose faite. Depuis deux jours.

      « Tu vois, tu avais raison de te battre, tu es tirée d’affaire ! »

      L'enthousiasme du médecin ne semblait pas atteindre la demoiselle. Elle était assise au bord de son lit, ses yeux marron clairs légèrement en haut captivés par la lumière du jour, et Honjo ne pouvait que voir sa chevelure dorée. Elle gardait le silence, et refusait de croire les paroles de son sauveur, ces paroles réconfortantes, qui l’avaient accompagnée des mois durant, auparavant, auquel elle avait cru alors, sans savoir qu’elle ferait une rechute. Elle ne voulait plus de faux-espoirs. Le médecin s’approcha de son lit, et alla se placer entre elle et la fenêtre. Elle posa enfin ses yeux, emplis d’une tristesse sans raisonnable mesure, sur le visage de celui qui s’était donné corps et âme pour lui permettre de fêter son anniversaire.

      « Keiko. Je me suis battue pour toi, et je me battrai encore pour toi afin que la mort ne puisse jamais prendre ton âme. On vient de gagner une bataille, ne veux-tu pas me faire un petit sourire, s'il te plaît ? »

      Ensemble, ils avaient fait reculer la mort. Peut-être y parviendraient-ils encore ? Elle esquissa un faible sourire. Sans forces, mais plein de conviction, et débordant de reconnaissance. Il suffit à illuminer le visage du jeune médecin. Elle venait d’avoir seize ans, et lui en avait dix de plus bien tassés, pourtant elle faisait battre son coeur comme personne ne l’avait jamais fait avant elle.

      « Tu es prête à partir ? »

      Elle s'était levée avec un petit sourire en acquiesçant la tête. Une fois de plus, ses yeux se perdaient dans les nuages, et son esprit vagabondait sans elle, puisqu’elle était prisonnière de son corps malade. Sa silhouette fragile et ses cheveux blonds lui donnaient l’air d’un ange. Le docteur Honjo la rejoignit près de la fenêtre, et posa un genou sur le sol. Ses doigts attrapèrent les petites mais blanches de sa patiente, qui surprise, détacha les yeux du ciel pour lui accorder toute son attention.

      « Keiko, je ne veux jamais te perdre. Les relations entre médecin et une patiente sont interdit mais personne avant toi n'a jamais autant fait battre mon coeur de cette façon. C’est l’amour que j’ai pour toi, qui tend à la folie. Keiko... Voudrais-tu... Voudrais-tu devenir ma femme ? »

      Surprise, ses jouent prient un teint rouge pivoine. Le jour de ses seize ans, elle allait se marier avec l'homme qu'elle aimait secrètement, elle était autorisé par la loi japonaise avec l'autorisation de ses parents.

      Quel petit amour !
      Kota est né


      Si Keiko était revenue à l'hôpital pendant un hiver rude : c'était pour mettre au monde son fils unique. Quelques heures d'accouchement difficile, le bébé a finalement montré sa tête et dort paisiblement dans une couveuse. Physiquement, les chromosomes du bébé est identiques que sa mère. Il était son portrait de sa mère et il allait avoir l'enthousiasme et les rêves de son père. Peu de gens était présent pour ce merveilleux moment, la famille de Keiko avait coupé les ponts peu après son mariage et seul quelques familles du mari semblaient mieux comprendre les sentiments des deux nouveaux parents. Une qui ne faisait pas partit des invités, carrément incrusté, était venu pour voir le nouveau né; c'était une vieille voisine grincheuse qui se tenait debout, les cheveux tirés en chignon. Mme Kanzaki, âgée de 69 ans, avait la réputation d'être la plus commère de tout le quartier, très à cheval de ce qui se fait et de ce qui ne se faisait pas et ne se gêne pas de critiquer les autres voisin. Avec Keiko, elle était intraitable.

      « A votre âge, je n'aurai jamais pu. »
      « Je me sens prête. »

      Mme Kanzaki, regarda longtemps le nourrisson avant de prendre congé, les regards foudroyants des invités l'ont sûrement mise mal à l'aise ; leur nouvelle vie ne la concernait pas.

      « Tu as trouvé un prénom pour notre bébé ? » Dit son mari en l'embrassant sur le front.
      « Ko..Kota.. »

      Maman c'est quoi la mort ?
      Kota quatre ans et demie à sa maman


      Enfant, Kota ressemblait à ça. Il était l'enfant qu'on exhibait, l’enfant-objet qui faisait converger les regards. Non pas sur lui. Sur eux. Il était leur descendance. Il devrait être à leur reflet. Gueule d’ange aux cheveux blonds et aux yeux marrons en amandes. ne corpulence correcte et une taille qui l’était tout autant. Dans la moyenne. Raie sur le côté, tenue toujours impeccable et violon à la main. Rien qui ne dépasse. Tous les éléments étaient là où ils devaient être. Comme un beau sapin de Noël que l’on décore avec application puis dont on se vante exagérément. « Fais bonne impression. Souris, Mr. Le Directeur et sa femme arrive. » Sans broncher, Kota écoutait mais ne comprenait pas toujours , tant que ses parents étaient fiers de lui. Un peu trop. Le reste, l'importait peu.

      Le tout petit garçon qui se tenait debout, au milieu de la cuisine. Son petit garçon. Le sien, son bébé, son petit bout, qu’elle aimait plus que tout. Kota. Quatre ans et demie, des cheveux d’un blond pétant, et de grands yeux marrons qui semblaient sans cesse poser des tas de questions. Des questions auxquelles elle ne pouvait pas répondre.

      « Maman, Dolce pourquoi ne bouge plus ?

      Dolce était le gros chien berger allemand que le petit garçon affectionnait particulièrement. C'était aussi le chien de Keiko quand elle avait que douze ans, mais il n'était plus tout jeune quand Kota était né, ce qu'elle pouvait en penser c'est qu'il serait mort de vieillesse. Elle préféra être sûre et alla suivre son fils jusqu'à sa chambre, le pauvre chien était allongé sur la moquette remplis de jouets. Keiko se releva avec un air triste.

      « Je suis désolée mon coeur. Dolce ne reviendra plus... »

      Interdit, le petit garçon ne fait aucun geste et ne dit aucun mot jusqu'à l'enterrement du chien.

      « Maman ? C'est quoi la mort ? »

      Keiko s'attendait à cette question mais elle ne s'attendait pas à une telle froideur. Elle se mit à sa hauteur et posa sa main sur sa touffe blonde.

      « Il y a deux réponses à cette question, celle du savant et celle du poéte. Lequel veux-tu entendre en premier ? »

      « Celle du savant»

      « Ton petit coeur s'arrête de battre, et on enterre ton corps. C'est la fin d'une vie. »

      « Et celle du poète ? »

      « Quand ton petit coeur arrête de battre, ton esprit part vers un monde merveilleux mais tu ne pourras plus voir les gens que tu aimes. »

      « Je préfère celle du savant, elle fait moins peur. »

      Honnêtement, Kota préfère que l'esprit de Dolce soit dans un monde merveilleux et se dit qu'il va le rejoindre quand la mort ira le chercher.

      Pourquoi les gens meurent tous autour de moi ?
      Kota douze ans jusqu'à aujourd'hui


      Kota est un adolescent comme les autres, toujours blonds, toujours gueule d'ange sauf qu'il a beaucoup grandit. A l'école il est doué aussi bien en sport qu'aux études celui qui lui a donné la réputation d'un l'élève modèle et avoir quelques avances des filles de son âge. Enfant, il avait l'habitude de traîner dans les couloirs de l'hôpital où travail son père et se lie d'amitié avec une jeune fille du nom de Setsuko. Cette jeune fille n'avait que dix ans à vivre mais pour Kota, dix ans, c'était loin et ne se préoccuper pas beaucoup car il avait la conviction que son père pouvait soigner n'importe quelle maladie. Au collège, il voulait tester plus de chose, il accentué les soirées au début pour raconter à Setsuko et partager ses expériences, puis il apprit à aimer simplement la vie et faire la fête. Un peu trop la fête. Au lycée pretty school, il a connus les joies de l'amour avec des filles et des garçons tout en conservant ses bonnes notes pour rentrer à l'université. Peu avant son diplôme, Setsuko avait lâché son dernier souffle, ce qui poussa Kota à faire des études de médecine pour soigner les maladies les plus graves. Les études par correspondance de médecine ne sont pas donner, mais il veut vivre par ses propres moyens en travaillant comme surveillant dans son ancien pensionnat où il s'est crée de magnifiques souvenirs.

    Autres

    Parce que quand Tomate passe, les codes trépassent.


    Courte présentation : I'm a bird ! Ah ah !I
    Ou avez vous connu le forum ? partenariat
    Présence : 7/7 ?
    Un avis sur P.S ? ♥ trop beau o !


Dernière édition par Kota Honjo le Mer 25 Mai - 12:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mizuho Oshima
Océan

avatar

Féminin Messages : 363
Age : 24
Emploi/loisirs : Lycéenne.
Humeur : Assez bonne.
Ici depuis le : 06/02/2010

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Lycénne, 18 ans, 3ème année.
Liens:
MessageSujet: Re: Honjo Kota •FINI °A°   Mar 24 Mai - 9:47

Ohhh Kota, comme on se retrouuve ! xD. C'est Miyuki sur Hatsu' *-*
Bienvenue à toi <3 Amuse-toi bieeen ici =D
Revenir en haut Aller en bas
Kota Honjo
Goutte

avatar

Masculin Messages : 15
Age : 25
Emploi/loisirs : Dormir ~ :3
Humeur : Perfect.
Ici depuis le : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Honjo Kota •FINI °A°   Mar 24 Mai - 9:50

Owii ! on va encore pouvoir s'amuser ! ^w^
(va falloir m'entraîner pour qu'il vive un peu Kota °w°! )
Revenir en haut Aller en bas
Marco Hernandez
Nuage d'eau

avatar

: Hola !
Muy bien, y tu ?
Féminin Messages : 109
Emploi/loisirs : Manger & Dormir
Humeur : Joviale
Ici depuis le : 14/05/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : 3e année !
Liens:
MessageSujet: Re: Honjo Kota •FINI °A°   Mar 24 Mai - 18:49

Bienvenue °o° Quelle longue présentation.. !
Revenir en haut Aller en bas
Airi R. Walter
Océan

avatar

: Petit Riz' ayant envahi le tier du monde. Niark.
Féminin Messages : 305
Age : 21
Emploi/loisirs : Pikachuter. Poussifeuter. Salamècher. Bouffer. Batter. Déconner. Dormir. Mikadoner. Câliner. Chanter. Rper. Ne pas travailler. Bulbizzarner. Pokémoner. Dangoner. T'aimer et T'emmerder.
Humeur : Mon humeur est tel un Dango frais au petit matin d'un Printemps ~.
Ici depuis le : 08/01/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Joueuse, dormeuse et bouffeuse de Mikado's ~
Liens:
MessageSujet: Re: Honjo Kota •FINI °A°   Mar 24 Mai - 19:58

    Welcome, je kiffe le perso' 8D.
Revenir en haut Aller en bas
http://airi-project.cd.st/
Sakuto Linaho
Iceberg

avatar

Féminin Messages : 682
Age : 24
Humeur : Main square &#9829;
Ici depuis le : 16/06/2009

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe :
Liens:
MessageSujet: Re: Honjo Kota •FINI °A°   Mar 24 Mai - 21:23

Bienvenue !!
Ta presentation est longue mais très interessante =D
J'aime bien ton perso (quoique la médecine me suivra partout c'est pas possible ça xD )
Amuses toi bien parmis nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kota Honjo
Goutte

avatar

Masculin Messages : 15
Age : 25
Emploi/loisirs : Dormir ~ :3
Humeur : Perfect.
Ici depuis le : 24/05/2011

MessageSujet: Re: Honjo Kota •FINI °A°   Mer 25 Mai - 5:01

    Merci ^^" désolé de la longueur.
Revenir en haut Aller en bas
Lev M. Kalachnikov.
Glorieuse Tronçonneuse.

Glorieuse Tronçonneuse.
avatar

: J'ajouterais volontiers que je suis désolé, seulement ce n'est pas le cas.
Féminin Messages : 54
Age : 29
Emploi/loisirs : Nettoyeur - Serveur au Tea Party.
Humeur : Joyeuse o/
Ici depuis le : 18/11/2010

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe :
Liens:

MessageSujet: Re: Honjo Kota •FINI °A°   Mer 25 Mai - 20:28

    So, je n'ai pas eu le temps de tout lire, mais je te valide d'avance, ça me paraît très correct. Codes bons, liges respectées.

    Bienvenue parmi nous 8D.

--------------------------------------
« Sous vos crachats, ma reddition.
Qu'est-ce qu'un ange quand il tombe ?
Qu'est-ce qu'une lueur face à l'ombre ? »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Honjo Kota •FINI °A°   

Revenir en haut Aller en bas
 
Honjo Kota •FINI °A°
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty School :: ❝ Il était une fois... Le commencement ❞ :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: