Pretty School, un simple et joli lycée, tenu par une directrice très désagréable, peuplé par ses élèves et son personnel.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shin' Tanaka ♂

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shin Tanaka
Goutte

avatar

Messages : 6
Ici depuis le : 04/05/2011

MessageSujet: Shin' Tanaka ♂   Sam 7 Mai - 22:26



    Je vous la fait plus courte que Lylou xD

      Identité


      Prénom : Shin
      Nom : Tanaka
      Surnom : Shiny’

      Âge : 23 ans.
      Date de naissance : 17 Avril 1988
      Job’ : Détective privé et défenseur de la veuve et l’orphelin (oui).

      Les grandes lignes


      Miroir, miroir...Apparence】 :

      Hum. Hum. Je ne vois pas ce que vous lui trouvait. Franchement. Je pense que l’on va plutôt parler de moi. Oui. C’est nettement plus intéressant. Je suis fine.. Agréable à regarder. Oui. Ma robe est tout simplement parfaite, d’une blancheur à en faire pâlir la plus magnifique des mariées. Sauf celle dans kill bill. Elle, elle est trop classe de sa maman. Quoi ? Vous vous en foutez ? Vous voulez Shin c’est ça ? Ok. Ok. Et bien. Ce que je connais de Shin c’est tout d’abord ses lèvres fines. Et sa langue. Maaaah. Enfin. Bref. Hum Hum. Shin est un grand gaillard, à la carrure d’athlète olympique. Peut-être trop. Franchement moi les gars à la carrure aussi carré et militaire, ce n’est pas ma tasse de thé. Disons qu’il s’entretient comme il faut. Shin à des airs dur. Pas très avenant. Un peu le contraire de son caractère. Comme ses sourcils, qui se baisse systématiquement, lui donnant des airs de chien méchant. Enfin. Ça, c’est quand on arrive à voir ses yeux d’un magnifique vert derrière sa touffe hirsute de cheveux bruns.
      Shin à des goûts vestimentaires assez particuliers, en réalité il porte souvent un uniforme datant de sa formation en police, qu’il a un peu remis au gout du jour, ressemblant à un costume militaire débraillé avec sa chemise blanche toujours ouverte. C’est assez classe bien qu’un peu strict, mais au moins cela lui laisse une distance appréciable avec tous les boulets. Normalement. Y’a toujours des exceptions. Enfin. C’est toujours mieux qu’une certaine de ses manies. Allez. Rien que pour vous. Je vous dis tout. Shin adore traîner en boxer dans son appart, et quand il a un peu bu, il n’est pas rare qu’il se retrouve nu comme un ver à courir dans les rues.

      Je suis comme je suis...Caractère】 :

      Le caractère. Et bien. Disons que Shin est un foutue idéaliste. Vous savez. Ce genre de personnes qui croient encore en des idéaux comme l’amitié, l’honneur, les responsabilités, le devoir. Et bla. Et bla. Et blablabla. Même si il a vu, et subit, la pourriture de ce monde, il continue de croire en l’homme et dans sa capacité de faire le mien. C’est le gars typique à vous donner une deuxième chance même si vous êtes le pire des pourris. Après. C’est un peu normal. Shin est gentil. Une vraie crème. Même si il se bat. Parfois. Souvent. Seulement quand il n’a pas le choix. Parce que franchement il est plutôt du genre médiateur, à régler les conflits par la parole. Ce qui n’est pas toujours possible. Blagueur. Il adore faire des mauvais coup franchement douteux, comme par exemple voler les vétements d’une personne prenant sa doouche et la forçant ainsi à sortir en serviette dehors, ou jeter des pots de peintures sur les passant. Enfin. Ce genre de blague, cela fait longtemps qu’il ne les as pas fait, bien que cela ne lui poserait aucun problème de recommencer.
      Shin est une personne d’un tempérament calme, presque imperturbable. S’enerver n’est pas dans ses habitudes, sûrement à cause de la dose de nicotine qui le calme. Mais bon. Ne croyez pas que c’est un ange. Shin à un mauvais côté assez particulier. C’est un gros pervers. Le genre à faire de grand sourire suggestif à certains double sens. Et en couple. Il est pire. Parfaitement dominateur et taquin, il ne vaut mieux pas le chercher dans ses moments. Je vous le dis en connaissances de cause. Combien de fois l’ais-je vu laisser des personnes un peu trop ennuyantes attachés à un lit d’un motel jusqu’à ce que le service de chambre ai l’idée de les détacher, après une bonne dizaine de photo.


      x &' ♥ Goûts】:

      Shin m’aime. Il m’aime à m’en tuer. Il est là. A me tenir entre ses lèvres. A me pomper de toute mon âme. Jouant avec mon esprit se dissipant dans sa bouche, s’échappant de ses lèvres, m’élevant vers d’autres cieux. Ah oui. Qu’est-ce que j’aime ces moments d’intimité entre lui et moi. Nous sommes si proches. Moi et mes consœurs. De lui. Il ne nous quitte pas. Jamais. Nous sommes toujours là. Près de son cœur. Ils nous aiment tellement souvent qu’il nous tue à longueur de journée. Notre espérance est si courte. Bon. Il y a d’autre chose qu’il aime. Il aime les liquides. Le thé. Le thé légèrement fruité. Et le café. Fort le matin. Bien serré. Histoire de se réveiller. Et légèrement chocolaté l’après-midi. Donnant un goût à ses lèvres fines plus qu’appréciable. Il y a un autre liquide qu’il apprécie. L’alcool. Bien que depuis quelques mois il se modère sur ce sujet il reste un doux amateur de champagne, vin français, scotch, et autres boissons alcoolisées. Il aime aussi la mayonnaise. Et je peux vous dire que je n’apprécie pas tellement la cohabitation avec des perles de ces sauces au coin de sa bouche lorsque j’y suis déjà. C’est assez dérangeant.

      Il y a d’autre chose que Shin aime. Il ne l’avoue pas. Mais je le sais parfaitement. Shin est un grand fan de sous-vêtements masculin. Franchement. Vous pensiez réellement que cela est anodin que son cabinet de détective se trouve pile au-dessus d’un magasin pour Homme ? Soyons réaliste, il aura beau démentir, il adore laisser ses yeux fureter sur les différents boxer et caleçon. Et cela nous fait dériver sur un autre autre goût dissimuler par le petit Shin. Il s’annonce fierement hétéro. Mais sa sœur vous le dirais, si elle pouvait, il est gay. Profondément gay. Et pas seulement parce que sa sœur en à décider ainsi, il n’y qu’à voir comment il admirait les formes de ses collègues policiers dans les vestiaires. Attention aux savonnettes.


      Il était une fois...Passé】:

      C’était un magnifique bébé. Une perle. Deux yeux couleurs émeraude, parfaitement éveillés, vous fixant, vous sondant. Avec cette lueur d’intelligence qui ravis tout parent. Ce bébé. Il se tenait contre sa mère. Tout contre elle. Doucement bercé par le doux battement de son cœur. Quelques mèches brunes pointaient sur son crâne. Quelques heures à peine après sa naissance. Et pourtant. Ce regard de ceux déjà bien habitué à ce monde. Si heureux d’y vivre. La fierté. Un trésor même. Pour ses parents. Et pour son grand frère.

      « Shinichi. Je te présente ta petite sœur, Natsuki »

      J’avais cinq ans. Et moi, Shinichi Tanaka, je voyais ma vie commencer dans les yeux de mon trésor.

      Tu ne te souviens pas de tout cela. De ta naissance. C’est si loin maintenant. Mais. Tout cela. Ca a marqué un tournant dans ma vie. Un incroyable tournant. Durant les années qui suivirent je t’ai vu grandir. Te berçant d’histoire de justicier nocturnes. De héros médiévaux. Et tu ne t’en lassais pas. Tu venais. Attrapant ma main. Me suppliant de ta voix si adorable de te raconter une histoire. De ta voix fluette et enfantine. On était souvent ensemble. Très souvent. Tu ne me lâchais pas, des larmes salées perlant sur tes joues dès qu’on voulait t’éloigner de moi. Et moi. J’adorais ça. J’avais ma petite sœur. Mon trésor. Celle que je protègerais jusqu’à ma mort. J’étais fier. Si fier. Maman est partie tôt Tu le regrettais. Tu as vécu si peu de temps près d’elle. Tu ne te souviens même pas de son visage. Au final. Moi non plus. Les esquisses de ses traits s’est évaporé avec le temps. Et puis. Papa. Ce n’est pas une référence. Trop fier de son travail. Trop occupé par celui-ci. Au final. Il aimait plus ses patients que ses propres enfants. Enfin. Non. Ils ne les aimaient pas. Disons qu’ils le passionnaient plus. Plus que nous. Nous sommes trop normaux pour lui. Tu te souviens ? De toute ces années à grandir dans l’insouciance qui nous caractérisait. J’aurais tout fait pour devenir ton héro. Pour que tu sois fier de moi. Pour que tu continues de me regarder avec ces étoiles innocentes au creux des yeux. Pour que tu m’idolâtre autant que ces héros dont je te contais les épopées. Au final. Je savais. Que tu me considérer déjà comme eux. Non. Encore plus qu’eux. Mais je voulais tellement qu’être ton héro. Te conter mes propres histoires. C’est ainsi. Qu’après des années à t’avoir servis. J’ai abandonné les études. J’aurais tout abandonné pour toi. Et je suis rentrée dans la police, l’esprit plein d’idéaux.
      Tu te rappelles. Le jour où je te l’ai annoncé ? Tu avais quoi ? Treize ans à peine. Ça ne t’as pas empêché de me sauter au cou et de me faire tomber à la renverse. Comme à ton habitude. Oui. J’en ai entendu parler. Toute la nuit. Tu prenais plaisir à m’inventer des missions risqué où je m’en sortais toujours avec les honneurs, défendant la justice et nos idéaux. J’ai tout fait, vraiment tout, pour t’éloigner de ma désillusion. De ce rêvé brisé. Je sais. Que tu as finis par tout découvrir. Je ne peux rien te cacher. Et je m’excuse. De t’avoir menti autant de temps. D’avoir dissimuler tout cela. Et surtout. Tout ce que cela à entrainer. Au final. Tout à commencer par ça. Par cette police pourrîtes jusqu’à la moelle. Achetée. Corrompue. Blasée. Cette police qui ne ressemblait à rien aux héros de notre enfance. Non. Je sais. Je n’aurais pas dût. Commencer à boire. A tout cela. L’alcool. Mais. Pour moi. Pour le jeune policier que j’étais. Pour le gosse plein de volonté que j’étais. Plein d’idéaux. C’était trop dur. J’étais bridé. Ecarté. Parce que j’allais à l’encontre de leur magouille. Et puis. Tu le voyais. Et tu ne disais rien. Tu étais juste là. Avec ton sourire. Ton magnifique sourire. Alors je buvais. Encore et encore. Parce que je n’arrivais pas à arrêter. Parce que j’en pouvais plus. De tout cela. De toute cette mascarade. Et ils ont fini par le découvrir. Tu t’en souviens hein. C’est la période ou nous avons été le plus longtemps éloignés loin de l’autre. Lorsqu’ils m’ont renvoyé. Pour alcoolisme. Je crois. Je crois que je ne trouvais pas la force de te revoir. De te le dire. De briser ton image du héros en moi. Alors j’ai errer. Encore. Et encore. J’ai fais des conneries. Gouter à des choses peu nettes, la fumée hantant mon esprit et me faisant oublier la pourriture de ce monde. C’était bien. Franchement. Non. En fait c’était pire. Je n’étais plus rien. Je t’ai retrouvé. Tu m’as retrouvé. Effondré sur le trottoir. Un joint à la main et le cerveau sortant par les oreilles. Et tu ne m’as pas jugé. Tu avais quoi à ce moment-là ? 16 ans ? Et te voilà à prendre soin de ton idiot de grand frère. Mais c’était trop tard. Beaucoup trop tard. J’étais dépendant. Et c’est à cause de tout cela qu’on en est là à présent.
      Je me souviens. De ce soir-là. J’avais besoin. De ma dose. Et toi. Tu ne voulais pas. Tu en avais marre. Tant de temps à t’occuper de moi. J’aurais du t’écouter. Pardonne-moi. J’étais en manque. Incontrôlable. Méchant même. Tu as crié. Tu as tenté de m’empêcher de partir. De m’éloigner. Je t’ai rejeté. Violement. Si tu savais a quel point. A quel point je m’en veux. Je me souviens. De chaque détail. De ton air déçu. De ma colère. De tes larmes. De ta course. Et de cette voiture. De ce choc. De ce vol. De ta tête retombant doucement sur le sol. De tes yeux qui se ferment. De l’ambulance qui suivit. Des médecins. De tout cela. Après ça. Je n’avais plus le choix. Je me devais d’arrêter. Toutes mes conneries. Et redevenir ton héro. C’est ce que j’ai fait. J’ai tout arrêté mes conneries. J’ai ouvert un cabinet de détective privé. Avec un nouveau prénom. Shin. Celui que tu adorais me donner. Dans cette ville. Là où tu es. Je me lève. Doucement Posant ma main sur ta joue froide. Embrasse ton front.

      « Tu vois p’tite sœur. Aujourd’hui ce n’était pas l’histoire d’un héros. Juste d’un grand frère qui a failli dans son rôle. »

      Je quitte la chambre d’hôpital. D’un pas lent. Une fusée aux cheveux noirs me bouscule. Après lui se trouvé deux infirmière lui hurlant d’arrêter ses bêtises. Je souris devant l’insouciance de certain. Je monte dans ma voiture et me dirige vers mon cabinet. Pas très loin de l’hôpital. Je me gare devant. Observe un instant le magasin se trouvant sous mon cabinet. Chez Apollon. Un magasin de sous vêtement pour homme. Et plus. C’est le seul endroit que j’ai trouvé. J’entre dans la boutique, salué par un vendeur. Qui s’avance vers moi. Et une nouvelle fois me demande de poser pour eux. Je refuse poliment en me dirigeant vers la porte à l’arrière de la boutique. Monte les escaliers et me retrouve dans mon cabinet. Vide. Comme toujours. Depuis que j’ai ouvert ma seule cliente était une vieille folle. Rien de bien sérieux. Je soupire. Ouvre la porte de mon bureau. Je la vois. Une jolie blonde. Jeune. L’âge de ma sœur. Je la connais. Sei McCray. Une des patientes de mon père. Son plus grand mystère. Son plus grand malheur. Il m’était arrivé. De la voir. Quand j’allais voir mon père. Elle ne parlait pas. Mais nous avons tout de même réussi à communiquer. On trouve toujours le moyen. Elle se lève. Me tend une feuille pliée en deux. S’en vas. Je l’ouvre.

      « Tea Party. Mafia. Je payerais ce qu’il faut. Y compris dépenses annexe.
      Sei McCray. »

      Autres

      Parce que quand Tomate passe, les codes trépassent.
      [/font]

      Courte présentation : I believe I Can fly o/ I believe I can crash and die o/
      Ou avez vous connu le forum ? C’est l’histoire d’un nain jaune, dans une maison jaune, avec un fauteuil jaune, qui regardait une télé jaune, près de son vase jaune où trône une plante jaune. Le rapport ? Aucun.
      Présence : 7 /7
      Un avis sur P.S ? ♥ Ice Tea is good.




--------------------------------------


Dernière édition par Shin Tanaka le Mar 10 Mai - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Shin' Tanaka ♂   Lun 9 Mai - 14:18

Bienvenue beau mâle 8D. //TOHTOHTOH//

Shin, j'aime, j'adore, je kiff, je love, je trop aime 8D.
Revenir en haut Aller en bas
Blood Nightmare.
Chapelier Fou et Chef Mafieux.

Chapelier Fou et Chef Mafieux.
avatar

: Le mal, c'est quelque chose de toujours possible. Et le bien, c'est quelque chose d'éternellement difficile.
Masculin Messages : 207
Age : 33
Emploi/loisirs : Gérant du Tea Party - Chef Mafieux.
Humeur : Follement fou \o/.
Ici depuis le : 29/04/2010

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Chapelier Fou - Mafieux - Gérant du Tea Party.
Liens:

MessageSujet: Re: Shin' Tanaka ♂   Sam 14 Mai - 19:06

    Validée 8D. Jte fout tes pouvoir de modo ici aussi, comme ça, ce sera plus pratique pour toi :3.

--------------------------------------
« Il n'y a qu'une façon de s'égaler aux dieux : il suffit d'être aussi cruel qu'eux. »
Revenir en haut Aller en bas
http://pretty-school.forumpro.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shin' Tanaka ♂   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shin' Tanaka ♂
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar
» Wanted, renom de Shin Alkar
» Fiche de Kazuho Tanaka
» Tanaka Koki présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty School :: ❝ Il était une fois... Le commencement ❞ :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: