Pretty School, un simple et joli lycée, tenu par une directrice très désagréable, peuplé par ses élèves et son personnel.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Who said school was boring ? ― Shauna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yumi Nishiyama
Petite pluie

avatar

: J'aimerais redessiner le Monde à l'aquarelle...
Féminin Messages : 35
Age : 116
Emploi/loisirs : Blah.
Humeur : :DD
Ici depuis le : 07/08/2010

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe :
Liens:
MessageSujet: Who said school was boring ? ― Shauna.    Mer 27 Avr - 19:58

❝ And when you smile, the whole world stops for a while.❞

Y’avait le soleil qui brillait fort dans le ciel. Y’avait le beau temps partout sur nos tête, même en classe. Y’avait les onomatopées des critériums qui écrivent, des stylos qui raturent, des craies qui giflent le tableau, des coups de pieds contres les cartables, qui valsaient dans l’air. Y’avait le professeur qui catapultait des monstrueux flots de paroles et entre eux, des mots de tous les jours : silence là-bas ; attention je vais dicter ; prenez des notes ; qu’avez-vous compris de ce passage ; c’est toujours les mêmes que j’interroge ; point final. Y’avait aussi Yumi. Yumi qui s’ennuyait comme l’on s’ennuie habituellement dans un cours, qui ne voulait pas faire plus ample connaissance avec les caractères nippon que présentait l'enseignant en Japonais classique. Ce kanji se lit raison et non charrue dans ce contexte ? Elle l’utiliserait seulement pour charrue, de toute façon.

Alors voilà, ce n’était pas bien important, d’arrêter d’essayer d’écouter, comprendre, d’écrire sur le cahier (Et puis les cahiers des autres, c’est pas pour servir de bac à fleur). Ce n’était pas non plus grave si elle se mettait à arracher des bouts de sa gomme ou à lacérer risiblement quelques pages dépeuplés de toutes traces d’encre. Oh, mais cela n’allait pas poser de problème non plus si elle se mettait à les rouler en boule pour les projeter sur les autres. Yumi, toute gentille, n’avait pas de bouc émissaire, et encore moins de chouchous à embêter gentiment, non. Elle en fit donc profiter tout le monde, sans aucunes préférences, si c’est pas beau ça ? Les réactions n’avaient pas tardé à pleuvoir d’une averse banale et commune. Ils se retournaient tous vers la jeune excentrique, souriaient, devaient se dire « Ah, c’est Yumi. », se retournaient sans plus de vivacité. L’habitude sans doute.

Ce n’est pas pour vous plonger dans une analepse, pourtant, que je vous dis ça. Mais. On ne pouvait pas se le cacher, depuis son entrée au lycée, c'est-à-dire il y a un an et quelques, elle s’était déjà bien faite remarqué par le monde, beaucoup réagissaient à sa folie, ça la poussait à en faire plus, pour toujours amuser tout le monde, mais elle en première. Maintenant, son comportement complètement débridée n’impressionnait plus comme avant, maintenant tout le monde haussait les épaules. Cela les faisait juste savoir qu’ils étaient bien à Pretty School, ce lycée avec un psychologue pédophile accessoirement travesti, deux surveillantes barges, trois hommes de ménages. Cet endroit qu’un wesh qui écoute Pididi à fond la caisse aurait qualifié d’un seul mot : chelou. En résumé, elle n’amusait plus la galerie. Cependant, on aurait put reformuler ça en : La galerie n’était plus amusante. Résultat, l’ennuie à nouveau.

Et, allez savoir pourquoi, y’avait cette fille, là, à la chevelure jumelle à celle de Poil de Carotte, sur qui c’était marrant de jeter des trucs.
Non, non, non ! Pas de favoritisme, voyons Yumi !
La jeune fille chercha d’autres cibles, mais, voilà quoi, c’était pas aussi marrant. Elle continua, continua. Les boulettes ne cessaient de voltiger au dessus des têtes avant d’arriver sur sa « victime », Shauna.

Si vous lui aviez demandé ce qu’elle trouvait marrant à ce jeu, elle aurait juste répondu que « c’est comme quand tu shootes dans un caillou et continues pendant des mètres et des mètres, comme quand tu poursuis les oiseaux et qu’ils s’envolent uns à uns, ou alors comme quand tu vas à Harajuku où tu peux pas t’empêcher de remonter la rue, de haut en bas et vice versa ! Enfin. Sauf si t’es pas une fashion victime comme moi… »
Elle termina par vider sa trousse comme on vide des poubelles.

Y’avait une trousse jaune avec des étoiles dessus qui avait fait un vol plané à travers la pièce. Y’avait une rousse qui se l’était prise sur la tête.

Revenir en haut Aller en bas
Shauna R. Ainsworth
Petite pluie

avatar

: stupide pamplemousse sur pattes
Féminin Messages : 59
Age : 19
Emploi/loisirs : entre tous et rien. <: /camion
Humeur : shaunaniene. /out
Ici depuis le : 30/03/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe :
Liens:
MessageSujet: Re: Who said school was boring ? ― Shauna.    Jeu 28 Avr - 9:10



Parce que je m'en fou de ce que tu dits. Parce que je voudrais que tu te la ferme. Parce que moi, tu m'emmerde, sale prof' à la con.

Et elle laissa retomber sa pauvre tête sur la table. Pour notre Shauna, tout ce cours de quoi parle ce professeure lui fait bourdonner ses oreilles et empêche sa progression dans la face 'sommeil profond'. Torture en cours. Elle est torturée. Il faut qu'elle se calme. Mais non, pas possible. Pour se calmer, il faut qu'elle bouge. Shauna, a horreur de ne rien faire. Et donc là, elle ne fait rien, ce qui est grave. On peut dire qu'elle fait quelque chose, oui, quelque chose de bien intéressante ... S'ennuyer. Han. L'ennuie. Ce méchant ennuie qui me fait passer des heures loin d'être tellement joyeuses dans une maudite salle que celle - ci.
Oh, mais pitié, ta gueule, ou je t’envoie ma chaussure – des Nike dunk high premium mauve, si vous voulez le savoir, en bonus.
Sans succès. Le professeur est bien absorbé par le cours qu'il mène. Et galère. Et merde. Et je veux bouffer mes bonbecs. Sur ces merveilleux et doux mots, elle prit son sac posé à terre, le jetant nonchalamment -et de façon assez brutal pour casser un peu ce maudit silence et le bon déroulement du cour-, sur sa table. Ce qui provoqua l'explosion de sa trousse. Ses pauvres stylos étaient éparpillés. Sa gomme, à moitié tuée écrasée sous son pied. Et bien d'autres objets qui n'ont aucune issue pour s'échapper afin d'éviter cette torture.

Elle ouvra sa fermeture éclair tout en disant sa formule magique : "César, ouvre toi !". Une fois le sac ouvert, Shauna regarda bien au fond. ''Oh, sombre grotte d'Ali Baba où se cache mon trésor''. Et sa main glissa tout au fond. Elle toucha des cahiers à moitié déchirés. Une bouteille de Coca. Son portable. Ses écouteurs. Son déodorant. Son agenda. Et enfin, après avoir tâtonner aveuglement sur tous ces objets, elle posa sa main sur le paquet à trésors. Sa main se referma sur celui - ci, et victorieusement, elle sortit le fameux trésor. Petit paquet d'où en voit plusieurs petits nounours sucrés de toutes couleurs. Elle mit ses belles friandises dans sa trousse vide -qu'elle avait déjà vidé en sortant son gros grand géant sac, brutalement-. Elle s'empressa à ouvrir le paquet, tel un enfant excité devant un jouet. C'est sa drogue, les friandises. Elle fume aussi ses Mikados. Et elle se bourre la gueule de Coca. Quoi de mieux ? Une drogue sucrée et multicolores. Une clope chocolatée. Une bière cocalisée. Tout ceci lui redonne la pêche. Bon. Bref. Shauna piqua du paquet un nounours vert. Et hop, elle le jeta à sa bouche. Oh. Savoureux, hein ? Et elle mâcha ce beau bonbon. Après l'avoir digérés et glissé le long de son œsophage, elle en prit un autre. Un autre encore. Et encore, et encore. Doux moment délicieux, sucré, ''friandisé''. Ça se dit pas, mais on s'en fou, c'est l'expression à Shauna, on va la laisser.

Mais. Parce qu'il y a toujours un "Mais." Ce doux moment fut interrompu. Et c'est grave. Des boulettes se posaient sur la tête à Shauna. Des boulettes. Non, on va dire des bombes. Des bombes faisant exploser son doux moment. Et elle chercha d'un air guerrier, du genre :"Viens que je te bute toi !", le tireur. Et son regard balaya toute la classe. Et là. Il s'arrêta sur Yumi. Ah, Yumi ! Bien. Elle veut jouer ? Shauna va jouer avec elle.
Voilà, tu vois Shauna, tu vas plus t'ennuyer. Parce qu'on peut dire que Yumi est comme Shauna. Cela dit : Folle. Allons. Laissons cette folie éclater alors !
Et là, en plein regard assassin que Shauna jetait à Yumi, une trousse jaune lui atterri sur sa tête. Par grand réflexe. Grand réflexe de contre-attaque. Shauna prit sa trousse aussi. Mais avant tout, elle la vida du paquet de bonbons. Et telle un bataillant, elle se leva mit une jambe en avant et l'autre dérrière, leva son bras, et visa Yumi.. Cette dernière reçu la trousse rose fushia en pleine gueule. Oh Yeah ! Shauna, trop forte. Finalement, on commençait à s'amuser, non ? Oui.

"La guerre est lancée, poupée."

Et sur ces paroles, Shauna fouilla dans son sac, sortant son beau déodorant à la vanille. Oui. Elle n'a pas trouvé meilleur que çà. Elle attend tout d'abord que la garde soit baissée. Une fois le professeur retourné au tableau, dos au chant de bataille, Shauna leva le bras encore une fois. Et tout discrètement, elle balança le déodorant telle une flèche à Yumi. Celle - ci le reçu sur l'épaule. Sur ce, les regards se retournaient vers elle. Peu importe, si elle se fout la honte où fait sa tarée mentale devant ce peuple, au moins, elle s'amusait. Bon. C'était. Mal tiré, dommage. Elle fera mieux la prochaine fois. Et Shauna regarda Yumi. Et d'un coup, éclata de rire.

"Let's have fun !"

Et Shauna tira la langue à Yumi.
Parce que dans cette salle de cours il y a deux folles. Parce que ces deux folles s'ennuyaient. Parce que ces deux folles allaient s'amuser. Parce qu'il n'y a pas mieux qu'une bataille de boulettes, stylos, trousses pour tuer l'ennuie. Parce que cette folie, elle a éclaté, et elles vont s'éclater !

Revenir en haut Aller en bas
Yumi Nishiyama
Petite pluie

avatar

: J'aimerais redessiner le Monde à l'aquarelle...
Féminin Messages : 35
Age : 116
Emploi/loisirs : Blah.
Humeur : :DD
Ici depuis le : 07/08/2010

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe :
Liens:
MessageSujet: Re: Who said school was boring ? ― Shauna.    Jeu 28 Avr - 20:21

❝ BOOM BOOM BOOM, even brighter than the MOON MOON MOON.❞

C’était parti comme ça ; d’une trousse balancé sur l’une puis une deuxième sur l’autre. Et voilà, la guerre était enclenchée, les hostilités débutaient. Que les femmes, enfants et vieillards se réfugient, qu’on laisse les soldats partir au combat, captifs par leurs lendemains funestes. Et caporale Yumi le regard perdue au-deçà du no man’s land restait sans aucune communication envers ses sous-fifres, même pas de « Êtes-vous prêt à vous donner corps et âmes dans ce combat ? » car la réponse se donne sans avoir été interrogé. Bien sûr que je le suis !

La jeune fille empoigna un stylo rouge, un stylo rose, tirant une légère grimace, ils étaient beaux ceux-là avec leurs paillettes, et puis ils sentaient bons. Mais les sacrifices étaient nécessaires, même les plus durs, les plus impensables et les plus infaisable. Yumi murmura une longue tirade en regardant ses deux stylo-gels :
    Ce soir, soldats, vous allez devenir des héros. Des putains de héros comme dans les films, à la Superman ou Clint Eastwood. C’est un héros lui d’ailleurs ? … Et surtout, retenez que vous mourrez pour moi, pas pour la caissière de la supérette du coin ou de votre grand-mère. Oh purée, la grand-mère d’un stylo, mais qu’est-ce que ça doit être ? Je n’ose point imaginer haha. Hum… Retenez que vous vous sacrifiez pour une bonne cause ! Allez ! Mettez fins aux larmes du peuples qui réclament un dénouement heureux ! Par…

Un déodorant vint frapper son épaule ; ça y est, l’ennemi avait largué les bombes.
Elle n’avait même pas put finir son speech, comme une armée prise d’assaut par surprise, dans le dos. Alors pas de cadeaux, les deux stylos partirent, frappèrent en plein menton l’adversaire.
Puis, Yumi sortit l’artillerie lourde, canonnant Shauna de gommes, crayons couleurs, feutres, règles, trombones, colles, surligneur, (pas de ciseaux parce que c’est dangereux) et cætera.

Les termes utilisés sont bourrés de métaphores évoquant une guerre terrible et fatale, pire que 14-18. Pourtant, je peux vous assurer que c’était l’exact contraire de ce qui arrivait vraiment. En fait. C’était une guerre marrante. Comme les batailles d’eaux en été, de boules de neiges en hiver et de polochons la nuit. Et ce pseudo-peuple en détresse, il assistait à la scène un peu étonné mais surtout hilare devant ces lancements de là à là-bas, de là-bas à là, de fournitures scolaires.

Le professeur se retourna soudainement, sûrement avait-il entendu le bruit d’un objet volant non identifié voler ou chuter. Son regarda s’en alla naturellement vers Yumi, toujours les mêmes qu’on suspecte. Tss. Il ne s’était, néanmoins, pas trompé, la jeune élève était debout sur sa chaise, le bras levé avec un double décimètre dans la main droite.
    Nishiyama ! Gueula t-il. Que faites-vous là ? Asseyez-vous et restez en place !
    C’est... Euh. Une fourbe mouche m’attaquait. Oui, voilà, c’est ça.
    ...
    Excusez-moi.

Répondit-elle d’une petite voix à la limite du pouffage de rire. La classe, elle, ne se priva pas de s’offrir quelques secondes de risées, chose bien méritée car ils se retenaient depuis tout à l’heure en voyant les deux énergumènes s’agiter comme des... folles.

Il était vachement dangereux ce jeu dis donc.

Revenir en haut Aller en bas
Shauna R. Ainsworth
Petite pluie

avatar

: stupide pamplemousse sur pattes
Féminin Messages : 59
Age : 19
Emploi/loisirs : entre tous et rien. <: /camion
Humeur : shaunaniene. /out
Ici depuis le : 30/03/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe :
Liens:
MessageSujet: Re: Who said school was boring ? ― Shauna.    Dim 12 Juin - 21:45



& boum. boum. boum. les bombes explosent. et nait un beau feu d'artifice.


La guerre est déclarée.

Shauna avait lancé la grosse bombe, le coup de grâce, annonçant le début d'une bonne bataille bien loin d'être finie. Ce n'est que le commencement. L'adversaire préparait ses soldats. Deux stylos, l'un rouge et l'autre rose, survolèrent alors la salle afin de frapper Shauna. Les autres suivirent, et Shauna n'eut même pas le temps de se protéger. Alors comme çà, son adversaire avait libéré son armée. Gommes, crayons couleurs, feutres, règles, trombones, colles, surligneur vinrent l'attaquer, l'un après l'autre, ne laissant à Shauna aucune issue. Après avoir reçu tous ces petits objets Shauna regarda Yumi d'un air très bataillant. Et dans sa tête se préparait une belle stratégie afin de faire couler le bateau de son ennemi. Un autre soldat survola, mais celui - ci ne savait guère se montrer discret. Il a été identifié par le professeur. Ce gros moche. Tss, les soldats de Yumi ne sont pas tous doués, hein. Celle - ci était en position d'attaque, debout sur sa chaise, le bras levé avec un double décimètre dans la main.

    Nishiyama ! Gueula t-il. Que faites-vous là ? Asseyez-vous et restez en place !
    C’est... Euh. Une fourbe mouche m’attaquait. Oui, voilà, c’est ça.
    ...
    Excusez-moi.


Toujours à viser Yumi. On avait pris l'habitude avec elle. Mais là, il fallait s'habituer aussi à Shauna. Sauf que celle - ci n'avait pas encore montrer son beau et grand jeu. En fait, il fallait s'habituer aux deux folles. C'est tellement bien de les avoir ici. Ben oui. Regardez ce pauvre peuple qui souffre sous l'emprise de ce méchant, moche et gros professeur. Regardez les, ils rigolent, que c'est bon.
Voyons Shauna, les autres ricanent ignorant que cette guerre est bien farouche. N'exagérons pas, comme même, cette bataille est plutôt marante. Et il fallait en tirer victoire, quoi qu'il en soit.
Retournons au camp de bataille.
Avec un regard pétillant de guerrière, Shauna préparait son coup. Il lui fallait une arme redoutable. Qui vise bien. Et qui fait mal. Mieux que les soldats bons à rien de son ennemie. Voyons. voyons. voyons. Et toc. Un flash passa. Ses bracelets. Shauna dessina un beau et grand sourire au lèvre, bien méchant. Elle enleva l'un de ses bracelets. Celui - ci était rouge et bien élastique. Elle déchira une feuille de son cahier, doucement, afin de ne prêter attention à personne. Il fallait bien réussir son coup d'un geste bien discret. Elle en fit alors de petites boulettes de papiers et les posa de coté. Bien, voici les bombes prêtes. Elle pris un gros feutre noir de sa trousse, et dessina deux traits à la façon des soldats bien braves sur chaque joue. Eh ben dit donc. Shauna prend vraiment ça au sérieux. fufufu. Elle prit un autre feutre, rouge, et attacha son élastique à ce même feutre. Et voici l'arme. Elle prit une boulette de papier et la mit sur l'élastique, qu'elle tira vers elle. De cette façon bien ingénieuse, elle saura très bien viser Yumi. Shauna tenait le feutre d'une main, et l'élastique de l'autre, qu'elle tirait encore plus fort.

    A l'attaque !


Sur ce beau cri de guère ( même si elle l'avait pas crier de peur que le gros méchant se retourne), Shauna lâcha l'élastique d'entre ses doigts et Yumi n'eut même pas le temps de se retourner qu'elle reçu pleins de bombes sur elle. L'une après l'autre. Et Shauna faisait ceci en rigolant. Elle était fière de son arme. Sauf qu'à un moment, elle avait vu bon de tirer sur le gros et méchant et moche professeur qui pue, juste pour l'attaquer lui aussi, et délivrer ce pauvre peuple. Il reçu alors une boulette sur le crâne. Et le grand méchant se retourna, cherchant du regard le coupable. Cherchant du regard qui a osé frapper sa grandeur. Et il s'arrêta net sur Yumi.

    Mademoiselle Nishiyama ! Gueula t-il bien plus fort que la dernière fois. Arrêtez vos conneries et vos perturbations. Si vous voulez vous amusez, ceci se passe dehors ! Tenez vous tranquille je vous prie !


C'est méchant, d'accuser les gens comme ça. Mais quand c'est pas toi, c'est amusant. Shauna ricanait dans son coin, bouffant cette belle vengeance bien froide à la crème sucrée en chocolat et vanille. Sans cerise au dessus. Pour l'instant.



je suis inexcusable pour le retard tout caca. mais je m'excuse comme même. pardon. DD8 ♥


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Who said school was boring ? ― Shauna.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Who said school was boring ? ― Shauna.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» St. Jean Bosco School will triple number of students & get clean water
» Symbol School - Partenariat
» 01.02/06.L.Old School. Quand Roxie n'est pas là, la souris danse
» HYE-NA.park _ sometimes i pretend to be normal but it gets boring so i go back to be me
» 01.02/01.L.Old School - Conseil de guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty School :: ❝ Blablah ❞ :: Je ne suis qu'une poubelle.-
Sauter vers: