Pretty School, un simple et joli lycée, tenu par une directrice très désagréable, peuplé par ses élèves et son personnel.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une vie de chat ! [→ Kain ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Airi R. Walter
Océan



: Petit Riz' ayant envahi le tier du monde. Niark.
Féminin Messages : 305
Age : 21
Emploi/loisirs : Pikachuter. Poussifeuter. Salamècher. Bouffer. Batter. Déconner. Dormir. Mikadoner. Câliner. Chanter. Rper. Ne pas travailler. Bulbizzarner. Pokémoner. Dangoner. T'aimer et T'emmerder.
Humeur : Mon humeur est tel un Dango frais au petit matin d'un Printemps ~.
Ici depuis le : 08/01/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Joueuse, dormeuse et bouffeuse de Mikado's ~
Liens:
MessageSujet: Une vie de chat ! [→ Kain ]   Sam 16 Avr - 15:42



    Rêver ... Une chose bien étrange, comment dire ... Être dans un monde parallèle au notre, sauf que dans ce monde, dans le monde que j'imagine ... Il n'y avait personne, la nature était à la fois morte et vivante. Le froid régnait, tout comme la chaleur. Mais aucun signe de vie. Aucun. On se demande si la vie pouvait naître, et ainsi mourir. Mais rien. Un monde triste, un paysage spectaculaire, un champ, des collines ... Un monde hors du commun. Qu'est-ce donc alors ?

    - KYAH ! ... *BIP BIP ... BIP BIP ... BIP BIP ... BIP BIP * ...

    M'étant levée d'une vitesse incroyable, je m'étais soudainement réveillée ... Je venais de sortir d'un rêve étrange, qui n'avait aucun sens ... Je ne pourrais dire ce qu'il représentait, cela m'était flou. Passant ma main sur mon front, qui était très chaud, je soupirais. J'avais l'impression d'être sortie d'un four. M'allongeant sur mon lit, je fixais le plafond, essayant de ne penser à rien. Ce rêve, il se répétait depuis que j'étais à Pretty School. Un rêve ... Comme un monde. Cà paraissait encore très flou pour moi. Frottant mes yeux, baillant à m'en décrocher la mâchoire. Je m'étirais comme un chat, n'importe comment. Je regardais mon réveil ... Il était ... 13 heures ... J'étais étonnée, j'avais dormi très longtemps, ce qui n'est pas dans mes habitudes Et encore, il n'y avait pas cours aujourd'hui, j'avais de la chance, si j'arrivais en retard au cours de sciences, j'étais dans la merde. Il fallait me lever, au passage, je faisais craquer mon dos ... La haine, je détestais entendre des craquements d'os ... Horreur, malheur ... Je me dirigeais vers la fenêtre, ouvrant le rideau et la fenêtre, une brise légère passait caresser mon cou, ce qui me procura de grands frissons. Le soleil était présent, les cerisiers étaient en fleurs, j'avais une vue superbe sur ces arbres, je commençais à les contempler avec attention, sentant l'odeur printanier. C'était agréable. Très. Je faisais demi-tour, marchant avec lenteur, j'allais récupérer des affaires pour aujourd'hui, ni trop chaud, ni trop fin. Au passage, je shootais sur les objets. Soudain, mes pieds furent enfouit dans mon gros bordel et je tombais par terre, me prenant le mur au passage. Putain, merci Dieu, même en ayant fait ma communion, tu veux même pas me protéger de mes chutes et encore me dire d'éviter les objets pour ne pas tomber ?! J’croyais qu'on avait fait un pacte, hein ? S'pèce de ... -Censurassions-. Bref, après ce petit moment de délire phycologie entre Dieu pas protecteur. J'arrivais enfin devant mon armoire ... J'avais l'impression d'avoir fait le parcoure du combattant, c'était hard. J'ouvrais, regardant ce que je pouvais porter pour aujourd'hui ... Je prenais déjà des sous-vêtements, c'est déjà ça. Réfléchissant plusieurs minutes, je ne savais pas quoi prendre. Je me dirigeais vers la salle de bain, en espérant trouver ce que je voudrais porter plus tard. Après une douche froide, ou chaude. Je me déshabillais, encore dans les vapes. J'entrais dans la douche, l'actionnant et ainsi me prendre de l'eau froide en pleine gueule. J'hurlais de peur, frissonnant, mon cri résonnait dans la salle de bain, la chambre et les couloirs, je ne savais pas si ça avait parcouru d'autres couloirs, en tout cas, je savais que j'avais crié d'une puissance extrême. Attendant un petit peu, l'eau était de plus en plus chaude, je ne comprenais pas le problème, d'habitude, l'eau était automatiquement chaude ... Problème de plomberie ? Qu'est-ce que j'en sais, j'suis pas une spécialiste dans ce domaine. Je soupirais, collée contre le mur froid de la douche, la tête penchée en arrière, l'eau éclaboussait mon visage, je fermais mes yeux ... Pensive, ce rêve me perturbait mais. Autant ne pas trop en parler, sinon je ne pourrais penser à autre chose. Je pris le shampoing pour me laver mes cheveux (Bah ... Logique quoi, j'vais pas prendre du shampoing pour mon corps ... Enfin j'suis sûre qu'il y en a qui font ça, alors ils ont jamais fait la différence avec savon et shampoing ... OMG, les pauvres). Je me rinçais abondement. Je lavais ensuite mon corps ... Parfum coco, j'adorais. Prenant mon temps. Il fallait que je me dépêche, mon ventre commençait à crier famine, je n'avais pas déjeuné. Je me rinçais une deuxième fois et sortait de la douche, Il y avait beaucoup de vapeur. Mettant une serviette autour de moi, je me hâtais vers mon armoire. Je mettais mes sous-vêtements rapidement (et avec difficulté pour le soutif, génial). Je sortais un jean bien troué, une chemise en carreau noir/blanc et un sweat noir. Je cherchais mes chaussures et les mettais rapidement, des baskets Adidas. Enfin les détails, on peut s'en passer. Je retournais dans la salle de bain, me regardant dans le miroir, mes cheveux étaient mouillés et je n'avais pas de sèche-cheveux, et en plus d'être longs, il faudra beaucoup de temps avant de les sécher entièrement à l'air libre. Je regardais ma chambre, énorme bazar féminin. Je cherchais mon portefeuille au motif écossais rouge, vert et noir. Je me mettais dans la moche de mon sweat. Mon portable pour ainsi donner des nouvelles à ma mère, sachant qu'elle doit s'inquiéter à mort pour moi. Je soupirais encore une fois. Ayant laissé ma fenêtre ouverte, un courant d'air froid caressait mon cou, je me mettais à trembler soudainement. Il ne faisait pas si chaud que ça. Regardant un peu partout dans ma chambre, je voyais sur mon étagère une écharpe, je la prenais et la fixais avec curiosité ... Ah oui, je me souviens maintenant. Kain. Je l'avais rencontré il y a maintenant plusieurs jours, il m'avait passé son écharpe et je ne lui avais pas rendu. Je la mettais autour de mon cou, elle était chaude, il y avait encore cette odeur que je ne connaissais pas totalement. Cela me paraissait si familier ... Autant la porter. La laisser ici ne servirait à rien, si j'avais la chance de croiser Kain, je pourrais là lui rendre ... Pourtant, j'ai envie de la garder.. Je secouais ma tête de droite à gauche, il fallait sortir, mon ventre criait famine depuis 20 minutes. Me dirigeant vers la porte, je regardais derrière moi pour voir si je n'avais pas oublier des choses. Je fermais la porte à clefs, sortant du lycée et ainsi, me diriger en ville.

    Le soleil éclairait mon visage, cela permettait à mes yeux de s'ouvrir un peu plus. La douche n'avait fait aucun effet, j'étais encore endormie. Regardant le ciel bleu, je repensais à mon rêve de cette nuit ... Et oui, encore ce rêve, je commençais à l'oublier petit à petit dans la journée. Mais même en oubliant, je refais ce rêve, toujours et encore. Un monde ... Sans vie. Un monde parallèle au notre ... Des collines ... C'est tout ce dont je me souviens encore maintenant. Un rêve qui n'avait aucun sens. Je fus sortie de mes pensées soudainement lorsque je voyais un groupe de gens autour d'une voiture. J'entendais un homme parler, de façon colérique. Je m'avançais vers ce groupe ... Il y avait beaucoup de personne, même ceux de Pretty School que je voyais comme ça. Je regardais l'homme, fou de rage qui criait après des enfants.

    -Mais ... Qu'est-ce qu'c'est passé, bon Dieu ?! Hein ?! Ce ... Cette bosse bizarre sur ma voiture ... MAIS ! C'est vous, sales gosses !

    Ah, lui aussi il fait la gueule à Dieu ? Bref. Je poussais discrètement les personnes pour savoir pourquoi l'homme était dans un état pareil. Je pouvais voir une bosse sur sa voiture, enfin une bosse. Plutôt un trou. C'était vraiment bizarre. L'homme accusait de jeunes enfants, l'un d'entre eux tenait un ballon de foot en mains. Ah, pensait-il que ces gosses avaient tiré sur sa voiture, et ainsi faire un "trou" dessus ? Mais. Ca ne pouvait être possible. Le ballon n'était pas comme ceux que les joueurs de foot utilisent. Le leur est beaucoup plus petit et moins dur, enfin de vue. Je regardais la bosse, regardant à un certain angle. Bizarrement, je pouvais voir d'autres traces, comme des pâtes. Je regardais l'homme.

    -Excusez-moi, mais ... Je peux voir des traces de pates sur votre voiture ... Un ballon ne pourrait pas faire ça... Peut-être un animal.

    L'homme me regardait bizarrement, il s'avançait pour voir la trace que j'avais décrite. Soudain, on pouvait entendre un bruit suspect ... Mais vraiment suspect ... Genre ... Un mixte d'un ventre qui grogne et un miaulement. Un big' chat noir ... Un chat géant ... GROS ... Sortait en dessous de la voiture, tout en miaulant bizarrement ... Il me fixait ... C'était comme si il était sur le point de me bouffer. J'avais des frissons dans le dos. Le gros chat partait tranquillement. Les gens commençaient aussi à partir tout en rigolant. L'homme avait du comprendre que le chat avait dû tomber du poteau se trouvant à côté de sa voiture, et ainsi former ce trou. L'homme, gêné, s'avança vers les enfants pour s'excuser. Je souriais. La journée commençait bizarrement. Certaines personnes restaient, fixaient avec curiosité. Je les ignorais et ainsi me dirigeait vers le centre ville.

    Je continuais mon chemin. Mon ventre grognait ... Il avait le même bruit que le miaulement du gros chat noir bizarroïde. Je n'en pouvais plus, je décidai de m'assoir sur un banc, près du parc. Je pouvais apercevoir une grande fontaine, des enfants courir et aussi ... Aheum ...Je commençais à me frotter les yeux, je pensais que je rêvais ... Je voyais des chats ... Des chats oui, mais plus d'une dizaine ! Ils se trouvaient autour de la fontaine. Je n'avais jamais vu autant de chat dans un parc, à croire que c'est un endroit réservé au chat. J'étais surprise. Je rigolais, des chats, je ne voyais que ça depuis que je suis partie du lycée. Je tournais ma tête vers ma droite, un marchant vendait des sandwichs, une bonne odeur régnait autour de moi. Je léchais mes lèvres, j'avais très faim. Je sortais mon porte-monnaie de ma poche, voulant chercher de l'argent, mon geste fut interrompu par..

    "MUIIIIIIIIIIIIIIIIIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAOOOOOOOOOOOOOOOOOOOW ..."

    O
    h my god (Oui, encore toi Dieu) … C’était quoi ce bruit ? Pétrifiée, je tournais ma tête vers la gauche, là d'où provenait le son. Je pouvais apercevoir le gros chat noir aux miaulements bizarroïdes que j'avais vu il y a 10 minutes ... Celui-ci me regardait du même air qu'il m'avait fait tout à l'heure ... Mais qu'est-ce qu'il me veut, ce bouffon ? Déjà qu'il me faisait peur avec sa grande taille. Limite il pourrait peser plus de 15 kg. On se fixait, je ne détournais pas mon regard, le chat non plus. Celui-ci s'avança vers moi, lentement, me fixant toujours. Je me demandais ce qu'il me voulait, je n'avais pas de la nourriture sur moi. Soudain d'un geste rapide. Il attrapa mon porte-monnaie avec sa gueule, au passage, il avait griffé légèrement l'écharpe à Kai que je portais, et partait tranquillement vers le parc. Je le regardais partir ... Il se retourna pour me fixer encore une fois ... Je n'avais pas rêvé où bien il vient de prendre mon argent ? Non, je ne rêvais pas. Et ça me mettait en rogne ça, il avait en plus déchiré une petite partie de l'écharpe à Kain .... Je me levais vivement. Je regardais le chat d'une façon ... Sadique. Je me mettais à courir après lui. Le chat avait eu l'idée de s'enfuir. Je ne pouvais que le poursuivre. Je voulais impérativement récupérer mon argent, surtout qu'il y avait une grosse somme dedans... Je courrais vers la fontaine, à droite, à gauche ... Là où le chat se dirigeait. Je n'en pouvais plus.

    -MAIS ! RENDS-MOI MON PORTE-FEUILLE ! SALE MATOU DE MALHEUR ! BIG CHAT NOIR BIZARROIDE!

    J
    e criais, oui. Je ne savais pas s’il y avait des gens, ils devaient me regarder bizarrement. Mais, il fallait impérativement récupérer mon argent ... J'étais essoufflée, je n'avais pas encore mangé, mon ventre criait aussi, réclamait de la nourriture, je n'avais presque plus de force, mais je continuais à poursuivre ce chat. Si quelqu'un pouvait m'aider ... J'étais sur le point de m'écrouler, ce chat alors ... Ce début d'après-midi risque d'être explosif avec tous ces chats autour de moi ...
Revenir en haut Aller en bas
http://airi-project.cd.st/
Kain McKall.
Nuage d'eau



: Aller, fais pas ta patate ! Mais je suis une patate ! ... Fix'd.
Masculin Messages : 108
Age : 21
Emploi/loisirs : T'emmerder. Déconner. Gueuler. Taper son clavier. Failer. Et pleins d'autres choses.
Humeur : J'te demande la tienne moi ?
Ici depuis le : 17/01/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Guitariste à plein temps et Lycéen à temps mort ♪
Liens:
MessageSujet: Re: Une vie de chat ! [→ Kain ]   Jeu 2 Juin - 11:50

  • Kain ouvrit les yeux, puis les frotta. Il vit des enfants courir, poursuivis par un homme.

    -Mais ... Qu'est-ce qu'c'est passé, bon Dieu ?! Hein ?! Ce ... Cette bosse bizarre sur ma voiture ... MAIS ! C'est vous, sales gosses !

    Le jeune homme sursauta. Mais que se passait-il donc ?! Putain quoi, lève toi et va voir ! Roh c'est bon hein, tu viens à peine de te réveiller. Kain se leva quand même, mais au lieu d'aller vers le "troupeau de vaches" il alla de l'autre côté du parc. Il voulait être tranquille. Kain se demandait où il pouvait bien aller, quand un bruit, mais très gros bruit le fit sortir de ses pensées.

    "MUIIIIIIIIIIIIIIIIIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAOOOOOOOOOOOOOOOOOOOW ..."

    HEIN ?! Qu'est-ce qui s'passe ? Il vit une grosse silhouette noire, mais très très grosse, comme le cul de big mama ... *out* Un chat ! Gros noir, enfin surtout gros. Oui bon on a compris hein ! Mais tais toi, tais toi, ça nous fera des vacances ... Eh bah non ! Pour la peine, j'vais continuer à t'emmerder 8D. Hmm ... J'aurais mieux fait de me taire, d'un coup ... Enfin bref. Kain continue a sa "marche", maudissant encore un fois sa stupide Conscience. EH ! J'suis pas stupide d'abord ! Le vendeur de glace passa devant lui ... Glace ! On va en acheter hein, dis dis dis ! D'accord ... Kain leva les yeux au ciel. Il se dirigea vers l'homme, puis acheta une glace. Alors, contente la Conscience à deux balles ?! OUAAAIS !

    Il vit une forme grosse, noire, en surtout grosse bouger derrière un buisson. Le chat ? Deux yeux jaunes le regardaient avec un air vraiment ... Effrayant. Kain secoua la tête, ignorant le chat. Il repartit vers l'autre côté, se demandant se qu'il allait faire de cette journée ...

    -MAIS ! RENDS-MOI MON PORTE-FEUILLE ! SALE MATOU DE MALHEUR ! BIG CHAT NOIR BIZARROIDE!

    . . . . . . AIRI ?! Aucun doute, c'était bien sa voix. Kain se retourna, l'air étonné, pour voir une grosse masse de graisse noire se diriger vers lui. Encore ce chat ?! Malheureusement pour le félin, qui regardait la lycéenne - D'ailleurs cette dernière courait et semblait essoufflée - Kain était pile devant lui. Le chat tournait le tête en émettant un drôle de bruit, semblable à un ricanement moqueur. Quand le félin se retourna, il ne vit qu'une forme immobile et géante pour s'écraser la face en plein sur les pieds du lycéen.

    « SBAFF. »

    « MIAAAAAAW ! »

    Miaulement indigné de la part du félin ... Kain remarqua quelque chose dans la bouche du chat ... Un Porte-feuille ? Il le lui prit, puis regarda ses pattes ... Un tissu s'y était accroché ... Mais ! C'est ... C'est un morceau de son écharpe ! ... Airi devait sûrement la porter ... Kain laissa partir le chat, puis alla vers Airi, qui était vraiment essoufflée. Il la prit par les épaules, lui adressa un faible sourire, puis dit :

    « Alors ? Ca va ? Pas trop fatiguée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Airi R. Walter
Océan



: Petit Riz' ayant envahi le tier du monde. Niark.
Féminin Messages : 305
Age : 21
Emploi/loisirs : Pikachuter. Poussifeuter. Salamècher. Bouffer. Batter. Déconner. Dormir. Mikadoner. Câliner. Chanter. Rper. Ne pas travailler. Bulbizzarner. Pokémoner. Dangoner. T'aimer et T'emmerder.
Humeur : Mon humeur est tel un Dango frais au petit matin d'un Printemps ~.
Ici depuis le : 08/01/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Joueuse, dormeuse et bouffeuse de Mikado's ~
Liens:
MessageSujet: Re: Une vie de chat ! [→ Kain ]   Mer 15 Juin - 21:40

    Les chats, je croyais qu'ils étaient une espèce toute craquante, adorable, qui ne réclame que des câlins. Mais, pas à voler le porte-feuille des autres ! Ca allait trop loin. Je courais jusqu'à épuisement, je ne pouvais me fier qu'aux miaulements stupides de ce chat ... Stupide. J'étais au bord de la fatigue, épuisée à mort. Que faire pour que ce félin arrêtait de ...

    « SBAFF. »


    « MIAAAAAAW ! »

    De ... ? Miaulement désagréable venant du gros matou noir, c'était comme si il avait shooté dans quelque chose. Mais ce quelque chose, c'était quoi ? Je reprenais mon souffle pendant quelques minutes, je tombais sur mes genoux au sol ... Morte. Je n'avais jamais autant couru de toute ma vie, surtout pour un chat ... Mais, qu'est-ce que le matou avait fait pour sortir un bruit pareil ? Je me le demande. Non, en fait. Réfléchir pour moi devenait impossible. Oui, vraiment. Avez vous fait le teste de courir pendant trente minutes non-stop et après faire des mathématiques au seconde degré. Non ? Oui ? Bah. Qu'importe votre réponse. En tout cas, j'étais sur le point de m'évanouir. Bien que sa voix, sa voix que je pouvais facilement reconnaître ...

    « Alors ? Ca va ? Pas trop fatiguée ? »


    Je levais ma tête doucement, c'était lui, oui. Kain ! J'étais heureuse de le revoir, oui, vraiment ... Pourquoi donc ? Je ne savais pas trop. En tout cas, il était bien là, devant moi. Je remarquais quelques instants après qu'il me tenait par les épaules. Regardant son sourire, peut-être faible mais avec un certain charme, je me mettais debout lentement. J'essayais de respirer normalement, mais c'était assez difficile. Le jeune homme tenait mon porte-monnais dans sa main. Alors si j'avais bien compris ... Le gros chat noir avait dù se cogner contre Kain, et il avait du lâcher mon bien. Ah...

    - J-je vais bien ... Merci d'avoir arrêté c-ce chat ...

    Si j'allais bien ? Vu la façon dont je m'exprimais, j'étais limite à crever, manque d'oxygène. Je prenais le porte-monnais que le jeune homme me tendait. Je sortais un petit "Merci ..." vraiment timide. Avant de parler à Kain, je fonçais vers le vendeur de sandwich et en achetait un ... Normal, jambon/beurre.Revenant vers Kain, je respirais toujours d'une façon ... Assez inquiètante. En même temps, pourquoi t'as été encore courir jusque là-bas, HEIN ?! Mais j'avais faim, MERDE !
    Cherchant un banc pour m'assoir, j'invitais Kain à me suivre, et oui ... Je n'allais pas le laisser seul alors que je venais à peine de le revoir, ça serait trooooop bête. M'asseyant sur le banc, près de la fontaine, je me mettais à déguster mon simple repas. Rouge comme une pivoine, je regardais le jeune homme avec un sourire.


    - Comment ça va ? Depuis la dernière fois ?
    *GROUAAAAAAAAAAAAAAH*


    Ah, mais. Pourquoi donc mon ventre rugissait alors que je me nourissais ? Parce qu'il est con. Faut pas chercher à comprendre. Enfin bon, secouant ma tête de droite à gauche, je regardais l'écharpe du jeune homme, celle-ci me tenait chaud, et malheureusement, elle avait été arraché.

    -J-je suis désolée, ton écharpe ... C'est à cause de ce chat qui voulait prendre mon porte-monnais, il l'a légèrement arraché ... Mais ...


    Je montrais l'endroit où l'écharpe avait été arraché. Une petite mine apparaissait sur mon visage. Je ne voulais pas paraître comme une fille qui s'occupait mal des affaires des autres ... Oh non, je ne le voulais pas ... Je levais ma tête pour croiser le regard du jeune garçon, souriante, heureuse.

    -Je vais la recoudre ! Bien que ... En fait ... J'ai aucun talent de couturière ... Raaah !
Revenir en haut Aller en bas
http://airi-project.cd.st/
Kain McKall.
Nuage d'eau



: Aller, fais pas ta patate ! Mais je suis une patate ! ... Fix'd.
Masculin Messages : 108
Age : 21
Emploi/loisirs : T'emmerder. Déconner. Gueuler. Taper son clavier. Failer. Et pleins d'autres choses.
Humeur : J'te demande la tienne moi ?
Ici depuis le : 17/01/2011

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Guitariste à plein temps et Lycéen à temps mort ♪
Liens:
MessageSujet: Re: Une vie de chat ! [→ Kain ]   Mar 1 Nov - 11:09

  • - Comment ça va ? Depuis la dernière fois ?

    - Ben écoutes, très bien !

    *GROUAAAAAAAAAAAAAAH*

    Oula... Quelqu'un avait faim ! Kain ouvrit la bouche et s'apprêta à parler, mais referma la bouche aussitôt.

    -J-je suis désolée, ton écharpe ... C'est à cause de ce chat qui voulait prendre mon porte-monnais, il l'a légèrement arraché ... Mais ...

    Le jeune hocha la tête et regarda son écharpe déchirée...

    - C'est pas la peine. J'en prendrais une autre. Après tout, je te l'avais donnée, non ?

    Une écharpe, ce n'était rien.

    -Je vais la recoudre ! Bien que ... En fait ... J'ai aucun talent de couturière ... Raaah !

    - Puisque je te dit que ce n'est pas la peine...


    Le lycéen s'assit sur le banc. Il attendit quelques minutes avant de relancer; après tout, Airi devait reprendre son souffle !

    - Alors, dis moi d'où tu viens pour être aussi essoufflée ! Le chat t'a fait courir, pour sûr !

    Il rit légèrement. Il n'avait jamais vu un chat auparavant qui puisse voler le porte-monnaie des gens. Un chien, d'accord, mais un chat ! C'en était risible. Kain leva les yeux. Il faisait beau, aucun nuage ne cachait le soleil... Bon, soit tu dis un truc, soit tu te la ferme ! Ah ben tiens. Il l'avait oublié lui ! Dure réalité. Ou comment gâcher un rêve par sa conscience à deux balles. Je ne suis pas une conscience à deux... n_n. Je lâche l'affaire, mais pour aujourd'hui ! MA CONSCIENCE QUI LACHE L'AFFAIRE. Omg. Kain : 1 / Conscience : 0. Une victoire pour le lycéen. Profite de tes 24h de gloire mon vieux... De un, j'suis pas vieux, j'ai le même âge que toi... C'logique aussi, je suis ta conscience. VIP va. VIP ? Very Imbecile Person ! Sale inculte ! Et fier de l'être, keunar. Albatar ! Il me traite de keunar l'autre ! Comment oses-tu traiter ta conscience de keunar ?! D: Ben j'oses parce que j'oses... Et toi tu me traite de "albatar" aussi ! è.é ... On laisse tomber hein, ça va nous mener nulle part. Tu le sais autant que moi. Ben normal, je suis toi ! ... Kain : 1 / Conscience : 1. Et Mr.Conscience remonte pour faire ex æquo avec Kain ! Bref. Et si on lui répondait ? Qu'il ne puisse pas finir l'aprèm' avec un monologue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vie de chat ! [→ Kain ]   Aujourd'hui à 0:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vie de chat ! [→ Kain ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Activer le chat
» Invitation au Chat
» Chat a gogo
» Le petit chat m'aimait
» Le réveil du chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty School :: ❝ L'extérieure, la ville ❞ :: Parc-
Sauter vers: