Pretty School, un simple et joli lycée, tenu par une directrice très désagréable, peuplé par ses élèves et son personnel.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nothing white, nothing is black. Everything is transparent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yugito Kawamura
Blind Rain
 Blind Rain


Masculin Messages : 403
Age : 26
Ici depuis le : 28/04/2009

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe :
Liens:
MessageSujet: Nothing white, nothing is black. Everything is transparent.   Sam 8 Jan - 16:53

Identité

Prénom: Yugito
Nom: Kawamura
Surnom: Yugi __ Yugi-oh ! (pour les fans)
Âge: 20
Date de naissance:10 février
Classe: quatrième année (redoublement)


Les grandes lignes



Miroir, miroir...Apparence】 :

Bah. En général, quelqu’un ne change pas beaucoup en une année. Surtout Yugito. Il n’en a que faire de son physique. A part pour plaire a des hypothétiques demoiselles.
Il à un peu grandi je pense, pas plus de quelques centimètres, mais c’est déjà ça ! Ses cheveux ont été coupés. Mais ne vous en faites pas. Il a encore les cheveux longs, les cheveux, ça pousse aussi avec le temps, non ? C’est juste que maintenant, on peut apercevoir un certain dégradé dans sa crinière.

Ah ! J’ai faillit oublier ! Un détail si insignifiant. Qui ne sera remarqué que par ceux qui toucheront son visage. Des poils. O_O Eh oui, avec l’âge ca pousse aussi ! Et cela, soit dit en passant, a provoqué beaucoup d’embarras a notre aveugle. Après quelques essais à se couper au rasoir, Yugito a décidé de payer un peu. Et maintenant, il doit aller comme les jeunes femme, chez un genre d’esthéticienne. Eh oui ! Il se féminise notre Yugito x3.

Sinon, point de vue musculature, il a assez bien évolué. Mais cela ne se remarque pas trop, car ses vêtements amples et sa taille atténuent les formes les plus viriles. Enfin bon. Sa démarche fait tout de même ressortir de la douceur. Avec lui, tout se fait calmement. Gestes fluides, caresses, effleurements… Une sorte (excusez-moi, mais c’est le mot) d’orgasme tactile. Un peu comme l’Iphone, mais en humain.

Point de vue mode. Bah, c’est troublant. Yugito s’est un peu décoincé on dirait. Il n’est pas encore mister Fashion 2010, mais c’est déjà mieux. Il remplace parfois ses longues capes par des tee-shirts un peu… euh… normaux ? Il n’hésite plus à demander aux gens de lui proposer des styles et de donner leur avis. Avec un peu de chaleur, vous aurez peut-être l’opportunité de le voir en marcel, exhibant fièrement sa musculature x3 !

Voila, les filles, n’hésitez pas a le toucher, l’ausculter, le caresser. Je vous assure, il aime ça.

Je suis comme je suis...Caractère :

Euh… en un an on ne change pas beaucoup. Encore moins que physiquement. Mais ne vous inquiétez pas, vous découvrirez ces nuances de vous-même un jour.

[Mode copier-coller ON] Yugito a déjà la qualité innée due au fait d’être aveugle de ne pas juger les gens au premier contact ou par leur apparence. En effet, il est parcouru d’une soif de savoir, de curiosité telle qu’il n’est aucunement timide et pose souvent des questions. Il possède un ton bien à lui, qu’il utilise souvent pour parler aux jeunes femmes. Il aime avoir une certaine proximité avec les gens et il est donc très social. Par opposition, il déteste le fait d’être mis à l’ écart avec pour cause son handicap. Il a aussi la mauvaise habitude de profiter de son statut d’aveugle en palpant plus les filles, en privilégiant le contact physique ! Enfin, c’est un petit pervers quoi ! Il reste néanmoins très gentil avec ses ami(e)s.


x &' ♥ Goûts】:

Un amour de la sagesse. Philosophe diraient certains. Mais bon, il aime faire des sermons aux gens, les aider et les guider à travers lui. Pour avancer, il fait avancer les autres, logique non ?
Mais en gout, comme je l’ai surement déjà dit, c’est le kendo. Mais pas avec une brindille hein ! Avec un réel sabre affilé. [/Mode copier-coller OFF]


Il était une fois...Passé】:

Pretty School. Un nom si banal. Qui pourrai un jour penser que ce lycée aie un impact si important sur moi. Ca avait été encore plus efficace qu’un psy.
Je ne sais pas trop d’où cela peut venir. C’est juste une aura. Une présence invisible qui nous oblige à nous surpasser. Mais elle peut être pesante, pour celui qui ne connait pas ses limites. C’est le pourquoi de mon départ.
Et peut-être le pourquoi de mon retour. Mais ne nous emballons pas trop vite ! Allons-y en douceur…

Comme je l’ai dit, ce lycée nous fait changer. Mais il manque un tremplin. On accélère, on accélère, sans savoir jusqu’ou on pourra voler. Ou tomber. J’ai trouvé le must comme tremplin. Un must en une consonne et deux voyelles ; la Vie. On peut dire ce que l’on veut, mais tant qu’on y a pas gouté, on ne peut pas jauger l’importance de ce que l’ont possède nous. Je suis donc parti de Pretty school. Il y a maintenant pas mal de mois. Pour aller ou ? Bah, faire le tour de la terre pardi ! Vouloir découvrir le monde sans ses yeux.
Beau paradoxe.

Ce qui nous pousse dans ces moment la ? Le hasard, ou la curiosité. Moi-même de je ne sais le pourquoi du comment je suis partit. Instinct. Intention. Action.
Je me suis donc retrouvé en Mongolie (et ne riez pas è_é) Un pays inconnu, relativement pauvre. Par recherche d’aide pour les démunis, je ne sais pas. Mais finalement, j’ai pris un grand bol air. En effet, la ville ne voulait pas de moi. Rejet. Pour eux, un aveugle vaut encore moins qu’un enfant. On m’explique gentiment, qu’il vaudrait mieux que je crève seul dans un coin. Charmant. Il me restait 2 alternatives ; rentrer bredouille ou tenter la campagne. Réponse immédiate. Pas rentrer. Je me renseigne donc comment aller dans l’arrière pays. Je sens que je ne suis pas au bout de mes surprises.

Clop…clop…clop. Tel le bruit des sabots dur le chemin de terre. La ville se dessine au loin. Et moi, je tangue sur mon cheval. Ambiance de Far West. Je n’ai pas trop le choix, ici, la voiture n’est le meilleur moyen de locomotion. En plus, je suis seul. Je sens que je vais adorer m’orienter. Mais bon, il parait que le cheval connait mieux la route que moi. Clop…….clop………..clop. Je m’arrête souvent. Pourquoi ?
La quiétude.

Pourquoi je suis la au fait moi ? Je ne sais plus. Je suis dans un autre monde. Un monde calme, d’herbe, de lacs paisible. Comme on dirait. Into the Wild. Je ne tangue plus. Et le cheval est devenu mon meilleur pote. Je le cajole, je le soigne, je le distrait. Lui pour l’instant, il me conduit à bon port. J’alterne les nuits chez l’habitant et à la belle étoile. Ici, on ne comprend même pas le fait que je ne voie pas. On m’héberge, c’est tout. On est un frère d’un jour, a usage unique. Mon voyage est bien loin de ce que je pensais. Comme d’habitude, le destin joue. Vous, vous êtes toujours préoccupés. Moi, je réfléchis. Faute de faire autre chose. Et a force de réfléchir, on apprend. Et a force d’apprendre, on désire. Et a force de désirer. On prend des risques.

Flop…flop…flop. La pluie ralentit mon canasson. Je m'arrête pour le laisser souffler un peu. Je ne sais pas trop ou je suis exactement. « au milieu ». Trempé comme cela, on pense toujours de mauvaises choses. Peut-être je vais y rester ? ou Pourquoi suis-je partit seul ? Autant de questions sans réponses. Sauf que je n’ai pas fait attention. Et comme dans tous les films, mon cheval glisse ou trébuche. Je ne sais pas trop. Je bascule. Mon cheval s’est peut-être blessé. Aie ! Ou c’est moi. Mon tibia me fait mal. C’est bon, je suis officiellement décédé.

2 jours. Que je marche avec mon cheval. Que je souffre. Que je ne bouffe rien. Que je fatigue. Il a intérêt à me sauver ce cheval ! Enfin bon, continuons. Il commence aussi à faire un peu froid. Vu que je suis trempé, sa semble logique. Venez rayons de soleils, je vous attends !
Clop….clop…clop. C’est mon cheval ça ? Je ne l’entends plus très bien. Pourtant, je le touche. Qu’est ce qui m’arrive ? J’ai froid. J’ai faim. J’ai froid. J’en ai marre. Et merde ! Voila qu’il neige. Je sens de petites gouttelettes me bruler. Brulé par le froid.
Beau paradoxe.

Je suis aveugle. Pas aveugle comme vous. J’ai froid. Je ne sens plus très bien le crin du cheval. Je l’entends à peine. Merdeee, putin de neige. Je vais ou en plus ? Mon cheval s’arrête. Car ma jambe valide a trébuché sur un de ses pieds. C’est noir dans ma tête. Mais plus comme d’habitude. J’angoisse. Je crie. Je sombre.

Woooooooooooooooow. Qu’est ce qui c’est passé ? Il fait chaud. Je ne comprends rien. J’entends une voix. Humaine. C’est déjà ça. Elle me demande si je vais bien. Oui je crois. Je crois. Je croyais. Je ne sens plus rien. Enfin, je sens l’odeur de mon prochain repas. Mais mon dos sens la toile du lit. Mes mains non.
Je suis un double aveugle. A ce que j’ai compris, j’aurais du mettre des gants. Si seulement j’en avais eu ! Mes mains sont littéralement brulées. Fuck. Ca fait 2 jours que je reste muet. Que je passe mon temps à manger, pleurer, et parfois dormir. Putin. Merde. Je vois rien. Je suis celui a qui ont a crevé deux fois les yeux. Deux fardeaux, deux peines, un homme. Il en faudrait un second. Un homme. Car je ne suis plus rien maintenant.

Elle a réussi. Je ne sais pas comment. Elle a profité de moi, je ne sais pas. Je me souviens juste de son souffle. Et naturellement de ses lèvres. Ca avait été un baiser volé au départ. Je ne la connaissais pas. Je ne pouvais même pas savoir à quoi elle ressemblait. Elle voulait remplacer mon impuissance par de l’amour. Peut-être maternel, compassionnel, sexuel ou sensuel. Mais pas consensuel.
Beau paradoxe.

Le Toucher. Quel sens est plus épanoui que celui la. Il compile douceur, caresse, fermeté, force, échange et surtout communication. Il crée une proximité entre deux inconnus. On se touche. Mes mains sont déjà si habiles. Les utiliser pour le soin ne serait pas le rêve de toute main ? Hum… je m’emporte un peu. Mais c’est vrai. Elle m’a guéri. Avec du temps, et d’obscurs massages. Ces massages m’ont plus intéressé. Ses mains étaient fermes, fluides, arrogantes et strictes. L’instant d’après, elles étaient câlines, jouissives et sensuelle. Eh oui. J’ai passé le cap. En demie -inconscience, mais passée. Certains diraient que je suis un homme maintenant. Ils ne pensent qu’a ça. Je l’aimais, cette inconnue. Je l’aimais. Pourquoi, je n’en sais rien. Par gratitude, par coup de foudre, par l’envie de retrouver des sensations toujours plus vives de mes mains guéries. Par curiosité. Le toucher est une exponentielle. Il faut du temps pour atteindre la limite.

Départ. Mon nouveau départ. Personne ne parle. Mais maintenant, je l’entends pleurer. A peine. Elle s’en veut. De m’avoir entrainé là dedans. Mais c’est comme ca, mon temps est écoulé. Je dois rentrer. C’est l'heure des adieux. Je ne connais même pas son nom. Mais t’en pis. Elles arrivent aussi chez moi. Comme a mon arrivée. Mes larmes. Elles coulent. Et trempent ce qui reste de mon bandeau.
Elle s’approche. Je tremble. Que va-t-elle faire ? Ses mains me parcourent une ultime fois. Je sens sa langue qui éponge mes larmes. Elle me susurre :


-Utilise ce que je t’ai appris.

Je lui rends la pareille. Ma langue, explorer ses joues, et éponge ce liquide que sont les larmes. Je me retourne. Monte à cheval et pars d’un signe de main. Mon corps se convulse comme même de tristesse. Je ne veux pas quelle me vois si vulnérable. Je pars au galop. Direction pretty school. J’avale. Ses larmes ont un gout. Salé.
Beau paradoxe.

J’atterri. Pretty school n’est plus loin. Je pense toujours un peu à elle. Mais je n’ai ni endroit, ni nom à mettre sur cette femme. Je ramène mon but avec moi. Je veux devenir Kiné. Et masser. Et guérir. A Pretty school, je ne sais pas qui je vais retrouver. Qui je vais avoir perdu. Qui sera parti. Mais dans tout les cas, je vais y vivre. Pleinement. Je vais surement y retrouver l’amour. Un jour peut-être.

Sac sur le dos. Transformé en partie. Je passe l’imposant grillage de Pretty school. Mon foyer.



L’endroit que j’aime, et l’endroit que je serais un jour obligé de quitter.


Beau paradoxe.





Courte présentation : Euh..bah, c'est moi
Ou avez vous connu le forum ? Euh, par quelqu'un quelque part 8D
Présence : ? /7 --> Ici, la question reste entière. Ayant fini mes partiels, je serai au minimum pleinement actif jusqu'à la fin du mois. Mais, il est possible qu'une fois bien lancé, je puisse consacrer un peu de temps a la reprise des cours. Donc on verra bien (j'ai pris l'habitude de travailler, donc ça devrait aller)
Un avis sur P.S ? Bah, c'est toujours aussi pas joli, les Rp sont toujours aussi naze 8D Mais moi aussi, jvous aime :3



[HRP] Bah un petit désolé pour ma longue absence que je ne pouvais pas prévoir vraiment. Désolé aussi pour les fautes qui ont pues se glisser dans mon histoire. Comme vous l'avez compris, c'est une mise a jour de mon personnage, et pour expliquer mon absence d'Rp, et pour m'échauffer un peu avant de replonger dans l'imaginaire de Pretty School.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Blood Nightmare.
Chapelier Fou et Chef Mafieux.

Chapelier Fou et Chef Mafieux.


: Le mal, c'est quelque chose de toujours possible. Et le bien, c'est quelque chose d'éternellement difficile.
Masculin Messages : 207
Age : 32
Emploi/loisirs : Gérant du Tea Party - Chef Mafieux.
Humeur : Follement fou \o/.
Ici depuis le : 29/04/2010

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Chapelier Fou - Mafieux - Gérant du Tea Party.
Liens:

MessageSujet: Re: Nothing white, nothing is black. Everything is transparent.   Sam 8 Jan - 18:54

    YUGI-OH XDDDDDDDDDDDD. /MUR/

    Re bienvenue *w*. Ça me fais plaisir de te revoir <3.

--------------------------------------
« Il n'y a qu'une façon de s'égaler aux dieux : il suffit d'être aussi cruel qu'eux. »
Revenir en haut Aller en bas
http://pretty-school.forumpro.fr/
Chloée Carter
Titanic



Féminin Messages : 537
Age : 21
Emploi/loisirs : Shooping et Torture mentale
Humeur : Comme lui => *w*
Ici depuis le : 26/02/2010

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe :
Liens:
MessageSujet: Re: Nothing white, nothing is black. Everything is transparent.   Mer 12 Jan - 14:03

Mouahahaha o/ Le retour de Keupin ? **

Re-Welcome 8D
J'espère que tu resteras o/
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuki Sakamoto
Waterworld



: Coke Addict
Féminin Messages : 4102
Emploi/loisirs : Danser; Chanter; Dire des conneries \o/
Humeur : Mitsukienne &#9834;
Ici depuis le : 25/10/2009

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Future maman ; Lycéenne en 3ème année
Liens:
MessageSujet: Re: Nothing white, nothing is black. Everything is transparent.   Mar 18 Jan - 18:34

• Bienvenue pour ma part 8D Je pense pas t'avoir déjà dis bienvenue sur ta première présentation "_"

Validé, of course ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nothing white, nothing is black. Everything is transparent.   Aujourd'hui à 11:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Nothing white, nothing is black. Everything is transparent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuzlocke Volt White
» Jardiner sur un balcon ou une terrasse
» White Knight Chronicle / Part 3 : White Turn Into Black [X789]
» Black and White [Mickey ][Fin]
» Can't Blame White People.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty School :: ❝ Il était une fois... Le commencement ❞ :: Présentation :: Présentations validées-
Sauter vers: