Pretty School, un simple et joli lycée, tenu par une directrice très désagréable, peuplé par ses élèves et son personnel.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Balade matinale. [Pv Rina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seiji Takashi
Goutte



Masculin Messages : 16
Age : 24
Ici depuis le : 09/10/2010

MessageSujet: Balade matinale. [Pv Rina]   Mer 10 Nov - 14:35

J’avais quitté le lycée un peu plus tard que prévu aujourd’hui. Oui, j’avais un devoir de math a rattraper… Ce que je fis avec énormément de difficulté. Je me contenta de répondre aux questions le plus vite possible, histoire de ne pas rester trop longtemps. Je répondais ‘au pif’, comme on dit. Laissant la chance faire le reste. Ayant passé une bonne demi heure a me gaver de Sushi en tout genre, je ne fut pas surpris quand mon ventre se mit a gargouiller incroyablement fort. Une chose était sure, je recracherais tout ça, d’une façon ou d’une autre. Bref, c’est de cette façon que je pris le métro assez tardivement, il était plus de vingt et une heure quand j’arriva chez moi. Ayant avalé un somnifère, je m'installa sur mon lit. Repoussant tant bien que mal nausées après nausées, je transpirais. Tout ce que je regardais me rappelait cet horrible sensation, comme si j’allais vomir tout mon estomac. Le plafond tournoyait autour de moi, je gémissais de douleur. Mes vêtements d’origine si beaux, si soyeux, étaient à présent réduits à l’état de charpie. D’ailleurs, je ne tardai pas à les enlever, pour me retrouver dans le plus simple appareil. En tenue d’Adam, ma fièvre ne cessait pas. Après quelques dizaines de minutes à ne rien faire, la fatigue commençait à se faire sentir. Mes paupières ankylosées se fermaient peu à peu, j’oubliais tout mes soucis, je me sentais presque bien. Je n’entendit même pas les quelques jeunes présents dans la rue d’a côté, occupés a gueuler comme des cons. En effet, Le sommeil était bien trop fort, mes sensations diminuées par la fatigue m’empêchaient de comprendre ce qui m’arrivait. Et de toute façon, je m’en fichais éperdument. Ce qui comptait, c’était me revigorer, le reste attendrait.

***

Bizarrement, cette nuit, je ne réva pas. Non, rien, même pas l’un de ces songe totalement absurdes, qu’on ne pouvais expliquer, rien du tout. C’est comme si je ferma les yeux avant de les rouvrir, une dizaine d’heures plus tard. Aujourd’hui, on était Samedi, et je n’avais pas cours… Bien trop habitué au rythme scolaire, je ne savais que faire… Oui, il était un peu plus de neuf heure du matin, et a part étudier, je n’avais rien a faire… En effet, la plupart de mes camarades de classes se remettent seulement de leur semaine agitée, ils récupèrent de la cuite de la veille, je ne sais pas. Toujours est-il qu’ils ne sont pas là, et que je devrais bien m’occuper… M’étirant de tout mon long, je poussa un petit cri, une sorte de râle matinal, pour ensuite me lever difficilement. Sortant de mon état semi léthargie, je me dirigeai vers la douche. L’eau chaude qui en sortait me réchauffa, me revigora de tout mon être. Je me sentais revivre peu a peu, sortir du brouillard matinal. Je m’y sentais si bien, que j’y resta une bonne trentaine de minutes, avant de m’habiller…

J’avais l’air un tant soi peu occupé, a première vue. Toujours est-il que je pensais encore a ‘’Elle’’. Oui, ‘’Elle’’. Rina. Celle qui occupait toutes mes pensées, celle pour qui je ferais n’importe quoi… Vous pourrez dire ce que vous voulez, elle m’obserde, c’est tout. C’est simple, c’est comme si le monde tournait autour d’elle. Ces temps-ci, je ne pensais qu’a elle, a son visage, ces lèvres, sa voix… Elle était tout pour moi. Parfois, je m’étonnais encore. Comment étais-je tombé amoureux ? étais-ce vraiment de l’amour ? Non, ça ne pouvait-être autrement… Bien que je ne puisse l’expliquer, j’en était sur, c’était bien ça. Qu’es-ce que ça pouvait-etre d’autre, de toute façon ? Ce sentiment qui nous envahit, qui nous réchauffe de sa douce chaleur. Ce sentiment qui nous rend timide au moindre regard. Qui nous rend fou, a tel point que nous ne désirions qu’une chose. L’être qu’on aime. Qu’on ne désire qu’être aux côtés de cette personne, de la prendre dans ces bras, ou même l’embrasser… Oui, c’était certain, c’était bien ça. J’aimais vraiment Rina…

Ayant décidé de ne pas rester chez moi a me faire chier, je sortit de chez moi, avant de prendre la direction du parc. Qui sais, peut être que ça m’apaisera hein ? Du moins, assez pour aller me recoucher. Prenant mon courage a deux mains, je grelottais d’avance. Bizarrement, je dus très vite admettre que j’avais tord. Pour un début de mois de Novembre, il faisais même plutôt bon a vrai dire. Marchant, a une allure plutôt lente, j’observais le paysage… Il faut dire que cela m’intriguais… Je n’avais jamais vu les rues de Tokyo vides a ce point. Et pourtant, j’allais a l’école tout les matins, ça aurais pu arriver au moins une fois, mais non, jamais. Peut être étais-ce parce que tout le monde commençait a la même heure, je l’ignorais… Toujours est-il que je ne pouvais qu’être scotché devant le panorama qui s’offrait a moi. Si je ne me serais pas retenu, j’aurais même pris une photo, pour immortaliser l’instant, mais il était trop tard, j’étais arrivé… Et, au parc, il y en avais du monde… Certaines personnes plutôt matinales promenaient leurs chiens, d’autres admiraient les fleurs… Moi, je m’allongeais sur un banc, un livre a la main. Une fois confortablent installé, je commença ma lecture, mon livre très proche de mon visage, je ne voyais plus toutes ces fleurs qui s’offraient a moi… Mai bon, peu importe, j’avais assez a faire de toute façon. En esperant que personne ne me dérange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade matinale. [Pv Rina]   Jeu 11 Nov - 19:56

Depuis plusieurs semaines c'était le même bordel. La routine s'installait, et je m'y était déjà lasser. Ce matin était encore une journée comme les autres. Nous étions vendredi. C'est étrange, ça peut être n'importe quel lycéen, mais nous aimons tous ce jour. Peut-être c'est parce-que c'est la dernière journée avant le week-end ? Je ne sais pas... Les cours se déroulaient d'une telle lenteur que j'étais prête a croire que la pendule était cassée. La première sonnerie du matin retentissait. Il était midi, une bonne heure. L'odeur des frites me montait au nez, courage je n'avait encore qu'une demi-heure a tenir avant d'aller manger. Ou plus. Car je me trouvait a présent dans la file d'attendre du réfectoire. Soudainement, j'avais attraper une envie incontrôlable d'aller au toilette. Je m'agitais dans tous les sens, puis céda finalement et courut vers les toilettes. Lorsque j'étais revenue, il y avait cinq fois plus de personnes qui attendait. Ma journée était vraiment ratée. Heureusement, que l'après-midi je n'avais qu'une heure de cours. Malheureusement, l'heure était tout aussi éternelle que le matin. Il était quinze heure. J'allais me faire chier dans ma chambre à attendre. Je décida alors d'aller visiter le lycée, toute seule, et d'aller juste a l'entrée de Pretty School. Il y avait une pancarte avec tous les coins a visiter. Une fois ma balade finit, je me dirigea pour aller trouver quelque chose a faire demain. Car le Samedi nous avons le droit de sortir. Pas les premières années, mais bon... Je ne voulais pas rester a rien faire. Arrivée devant deux grandes grilles noirs, j'apercevais à peine cette pancarte. Un endroit m'intriguait ; Le parc. Ça y est c'est décidé, demain j'irai au Parc. Je me faufilerai entre les 2ème, 3ème et 4ème années. Ils sont tellement les 4èmes années, de véritables perches... Qui me font peur !

Le lendemain, nous étions Samedi. Je m'étais levée de très bonne heure. Le temps n'était pas terrible. Du soleil avec un froid glacial. Mais il fallait bien-sûr garder une touche de féminité, lorsque je voyais les filles habillée par des doudounes, pire qu'un sac poubelle ça me dégoutait. Non, je restais dans le simple. Une jupe et un manteau. Je voulais paraitre jolie... Non pour des garçons, pour un seul. Seiji, mon petit ami. Oh lala, l'effet que ça me fait lorsque je dis qu'il est mon petit ami. Ça fais tout drôle, et j'en suis fière. Après tout c'est normal, tout le monde rêverait d'avoir un copain comme le mien. Dommage il est déjà à moi. Pour éviter de l'étouffer, je me retiendrai quand je serai jalouse... Je le suis... Oui, malheureusement. Enfin, on verra bien. J'allais pour le moment me promener dans le parc. Après quelques minutes de marche, les mains dans mon beau manteau blanc, j'avançais. J'aurai bien du éviter de mettre une jupe, courte en plus. Ou au moins, mettre des collants avec mes bottes... Décidément c'est l'horreur de sortir l'hiver. J'avais aussi oublier mes gants, et mon écharpe. Enfin bon, je cachais ma tête dans la fourrure blanche qui était sur mon manteau. Mes lèvres et mon nez était caché. Mais cela ne m'empêchait pas de sentir la bonne odeur de l'herbe fraiche du parc. Il y avait beaucoup de monde, c'était agréable... J'avançais,prise de gaminerie je me mise a jouer aux jeux dans le parc. Un toboggan, une balançoire... Je passait par tout, vraiment tout. Assez fatiguée, je recherchais un banc sur lequel m'assoir. Il était tous pris. Mon regard s'arrêta sur un garçon allongé sur un banc. Sans même voir son visage, j'avais tout de suite reconnut Seiji. Sans me montrer, le laissant lire, je me mettais derrière un arbre, en le regardant. S'il était ici, c'est pour être tranquille... J'avais peur de le déranger. Je m'approchais à pas très discret, j'étais hésitante. J'avais peur qu'il me remballe en me disant que je le dérange.. Oh, comment je peux penser ça de lui ? Il n'est pas comme ça, il est gentil. C'est pour quoi, je m'assis sur le rebord du banc. Il n'avais même plus de place sur le banc, il prenais toute la place. J'étais obligée de m'assoir sur le rebord du banc, non pas là où l'on pose nos fesses, mais notre dos... C'était gelé, mes cuisses touchaient un peu le froid. Je me mis a la hauteur de sa tête environ, en le regardant de haut. Je ne faisait que sourire. Il lisais, et j'avais l'impression de le déranger. Je me tenais sur le rebord, pour ne pas tomber sur lui. Et puis on verra ma culotte, je ne veux pas, personne n'a le droit de la voir. Enfin peut-être que Seiji lui à le droit.. Non, pas tout de suite, je n'en ai pas envie, vraiment pas. Je suis encore trop jeune pour ce genre de chose... Seiji lui, avait déjà franchit ce cap peut-être.

" Yo. Quelle coïncidence... "

Je me mettais à rougir, ne savais pas quoi dire. Allait-il m'embrasser, je ne savais pas du tout... Je me mettais à rire toute seule, prise de honte... Sans le regarder, je continuais a lui parler le regard perdu, dans le vide.

" Que fais-tu ici ? Tu veux que je te laisse lire tranquille ? Tu peux me le dire, je me vexerai pas... "

Non, je serai blessée plutôt... Enfin, voilà quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Seiji Takashi
Goutte



Masculin Messages : 16
Age : 24
Ici depuis le : 09/10/2010

MessageSujet: Re: Balade matinale. [Pv Rina]   Jeu 11 Nov - 22:36

Cela faisait plusieurs jours que je n’avais pas parlé a Rina… Elle me manquais. Je ne cessais de penser a elle. Son sourire, sa voix, tout me manquait. Malheureusement, je ne la reverrais pas avant la semaine prochaine… Un peu plus d’une journée, c’est ce qui me séparait d’elle… Ca semblait long, très long. Ca semblait être une éternité. Vous connaissez surement cette sensation. Celle que l’on ressens le jour de noel, en étant obligé d’attendre minuit pour ouvrir ces cadeaux ? C’est de cette sensation là que je parle. Elle m’envahissait de tout mon être, me consumait de l’interieur… Malheuruesement, elle ne passerait jamais… la seule façon de la contenir, de la réprimer serait de m’occuper le plus possible. J’aurais pu crouler sous le travail, mais ça serais trop ennuyeux… Non, je devais me divertir, m’amuser. Et en ce samedi matin, mis a part lire, regarder la telé, ou dormir, il n’y a rien a faire… M’enfin, lire, c’est bien, mais ça peux vite devenir super chiant. Surtout quand c’est l’un de ces livres de cours ennuyeux a en mourir. C’est avant tout pour cette raison que je lacha mon bouquin. Levant les yeux en l’air, j’observais le parc un instant. Mis a part quelques chiens, il n’y avais rien d’interessant… Ah, si, une fille d’une quinzaine d’année jouant sur un tobogant… Je détournai vite les yeux, avant de me reprendre. Ce visage, cet air joyeux.. Oui, ça ne pouvait qu’être Rina. Que faisait-elle ici ? Es-ce qu’elle était ici avec des amies ? Avec un membre de sa famille ? Sa filleul ? çe serais quand même plus logique que de voir une ado de seize ans s’amuser comme une conne sur un tobogan… Enfin, oui, ça le serais pour n’importe qui, mais pas pour Rina. Elle a toujours aimée ce genre de chose. S’amuser d’un rien, profiter des bonnes choses… Très vite, elle se rapprocha de moi, et pris la parole. Je répondit de suite, sans attendre.

- Non non, tu ne me dérange pas, au contraire. M’asseyant plus convenablement, je repris la parole.Tu m’a manquée…

Ce que je devais de lui dire était la stricte véritée. Et encore, c’est même plutôt un euphémisme… Elle ne m’avais pas manquée, c’était bien plus fort que ça…Peu importe que ce soit réciproque ou non, ça ne m’empecherais pas de l’aimer. Elle était tout pour moi, l’une de mes raisons de vivre. Et rien ne changera ça, jamais. Le temps passait, et je luttait en silence. Oui, j’avais l’incroyable envie de lui sauter dessus. Et pas de la façon que vous penser hein ? je voulais juste lui sauter au cou, la serrer dans mes bras, et poser mes levres sur les siennes… Plus je la voyais, et plus elle m’obsédait. Si je n’étais pas si rationnel, je dirais qu’elle descendait des dieux eux-mêmes, ce n’était pas possible autrement. Comment une femme aussi belle pouvait apprecier, et aimer un garçon comme moi ?J’avais beau me poser la question des milliers de fois, je ne trouvais pas la réponse. Il y avait des choses qu’il fallait mieux ignorer, n’est-ce pas ?

M’enfin, je dois vous avouer que je ne savais que faire… J’étais tiraillé entre deux choix. Me lever pour l’embrasser, ou la laisser faire, la laisser tranquille… Oui, je ne voulais pas paraitre trop pressé, je voulais laisser les choses se faire… Elle m’avais dit un peu plus tot dans la semaine, qu’elle n’avais jamais eu de petit ami, j’était donc le premier. Ce qui me réchauffait le cœur. Toujours est-il qu’elle n’avais aucune experiance –Et j’en avais pas beaucoup plus, ceci dit-. Je ne voulais pas la dégouter des hommes a tout jamais, ou la forcer a faire quoi que ce soit. Peut être qu’elle n’oserais pas, qu’elle voulait attendre d’être plus a l’aise… Oui, je sais, je suis un peu parano en amour, mais que voulez vous, c’est comme ça, c’est tout…

- Tu peux t’assoir hein ? Tu va attraper froid.


[Hs: C'est super nul, mais bon, au moins j'ai posté hein è_é]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Balade matinale. [Pv Rina]   Dim 14 Nov - 16:01

Dans tout l'univers, une seule personne est capable de mourir pour vous. Moi, je me demandais souvent si Seiji était celui qui serait près a se sacrifier pour moi. Si c'était le cas, ça me flatterait beaucoup. Car j'ai toujours eu envie d'avoir un petit ami, au fond, je savais que le bon était Seiji. Depuis mon plus jeune âge, je le sentais. Qui sait, peut-être que dans les jours à venir il va en avoir marre de moi... et me quittera. Je n'en ai pas envie. D'abord car je l'aime, et ensuite car il a eu mon premier baiser. Je veux embrasser qu'un seul garçon dans ma vie moi. A quoi ça sert d'en embrasser plusieurs ? A rien, vraiment. Toutes ces pensées m'envahissèrent soudainement. L'ambiance entre Seiji et moi était bien calme. J'avais l'impression de l'ennuyer. Je n'aime pas paraitre trop ennuyante. Surtout que maintenant, c'était mon petit ami. Je n'aimerai pas qu'il pense quelque chose de mal a mon sujet, j'aimerai qu'il me trouve... parfaite. Même si personne n'est parfait, après tout j'ai bien le droit de rêver. Sa douce voix résonnait dans ma tête, malgré qu'il y avait du bruit a cause du monde, je n'entendais que lui. Toute mon attention n'était que pour Seiji. Je le regardais tendrement, oui je lui faisais les "yeux doux", toute souriante. Le fait que je lui ai manquait me faisait énormément plaisir. Ah, lui aussi il m'a manqué. Depuis que je l'ai embrassé je ne l'ai plus vu. En faite, peut-être je l'ai dégouté... Je lui demanderai peut-être, j'ai bien peur qu'il ne veux pas qu'on sorte ensemble.. Enfin c'est idiot, il ne m'aurai jamais avouer ses sentiments sinon.

" Tu m'as manqué aussi... Seiji. "


Je continuais de l'appeler par son prénom. Je me voit mal l'appeler "Mon coeur", alors que nous venons a peine de sortir ensemble. J'ai toujours rêver de me faire appeler par un beau petit surnom. C'est mignon, et ça fait chaud au coeur. M'enfin, c'est bien trop tôt pour penser à ça. Je contourna le banc, pour me mettre face à lui, assis sur le banc. Il m'avais fait, gentillement une place. Qu'il est gentil... Malgré qu'il peut faire peur, quand on le connais, on sais que c'est un ange. Il me proposa de m'assoir. Puis, plus rien. J'aurai aimer un baiser. Un petit, ou un long, n'importe, tant que ses lèvres étaient posées sur les miennes. J'avais besoin de me sentir rassurée. Rassurée de ses sentiments pour moi. Le fait qu'il ne faisait rien, ne faisait que confirmer ce que je pensais. C'est un grand timide. Mais, moins que moi.. Peut-être c'est du a son expérience envers les filles. Il a eu plusieurs petites amies, alors les filles, ça le connait.

" Non, je ne préfère pas m'assoir. " Je m'arrêta, puis repris aussitôt " Le banc est gelé, je risquerai d'attrapé froid a mes jambes.. Et je doute que tu veux que je m'assis sur toi "

Je me mettais à rire, puis me rapprocha de Seiji. Je le pris par le bras pour le "soulever". Aussitôt debout je le relâchais. Peut-être il n'aimais pas qu'on tient la main, comme des amoureux... Même si c'est ce que nous sommes. Pourtant, il y a quelques années de cela, ses petites amies, il les prenait par la main... Mais bon, je ne suis pas ses ex petites amies. Je suis bien différente. Peut-être un peu trop.. Nous marchons, côte à côté, nos épaules se touchaient quand nous marchions. Il était bien plus grand que moi, je devais peut-être faire une tête et demie de moins que lui. Beaucoup de monde était dans ce parc, il était tellement grand en même temps.. Pour ne pas l'ennuyer, je décida d'entamer la conversation.

" Depuis ce qui s'est passé dans ce couloir, nous ne nous sommes plus vu... Tu es dégouté ? Tu aurai préféré que je ne fasse rien ? "


Je ne savais plus quoi faire, j'aurai aimer ne rien dire. Je ne veux pas qu'il doute de moi, qu'il crois que je n'ai pas confiance en lui... J'avançais maintenant, tête baissée, attendant une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balade matinale. [Pv Rina]   Aujourd'hui à 11:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Balade matinale. [Pv Rina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Une balade matinale pour oublier le passé.. [ Pv Gin ] [FINI]
» Petite Balade Matinale [LIBRE]
» Balade matinale
» Balade en amoureux (pv Charlotte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty School :: ❝ L'extérieure, la ville ❞ :: Parc-
Sauter vers: