Pretty School, un simple et joli lycée, tenu par une directrice très désagréable, peuplé par ses élèves et son personnel.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Beautiful day... Or not [PV: Aaron M.Alister]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fuyumi Hanaichi
Nuage d'eau



Féminin Messages : 127
Age : 24
Emploi/loisirs : Lycèenne
Humeur : Mélodique
Ici depuis le : 01/05/2010

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe : Photographie
Liens:
MessageSujet: Beautiful day... Or not [PV: Aaron M.Alister]   Dim 13 Juin - 20:26

    "Hanaichi-san veuillez traduire cette phrase s'il vous plaie."

    La jeune fille qui venait de sortir légèrement de ses rêves, fixa un instant son professeur d'anglais, se tourna vers son livre et s'appliqua à sa tâche.

    " Bryan fetched the cake in the kitchen, it's a chocolate cake and he smells very good."

    Elle l'avait dit avec tellement d'aisance que cela semblait si évidant pour elle. D'ailleurs quand elle parlait anglais, il était difficile de la suivre. Cela s'expliquait par ses quelques années aux États Unis et puis elle avait cette langue dans le sang et y prenait plaisir à prononcer quelques mots anglophones de tant en tant. Contrairement au japonais qui lui donnait plus envie de vomir. Le professeur hocha la tête brièvement et lui fit un « perfect ». Le professeur d'anglais était un japonais pure souche, il avait juste étudié en Angleterre pendant une année, pour acquérir ses quelques connaissances en anglais. Fuyumi était dur avec lui et le jugeait sévèrement, il faisait souvent des erreurs et cela irritait la jeune fille, elle aurait tellement préféré avoir un vrai professeur d'anglais, qui vient d'Angleterre. L'attention de notre Fufu se reporta dehors, elle regardait les beaux nuages dans le ciel. Aujourd'hui il faisait beau et Fuyumi regardait ce paysage avec une telle lassitude, elle n'aimait pas quand il faisait trop beau, le soleil agressant ses yeux, elle pleurait parfois sans le vouloir. Elle soupira légèrement et observa sa classe, elle fixa les quelques filles qui s'amusaient avec leur portable discrètement, les garçons qui parfois, quand le professeur se retournait, envoyaient des projectiles généralement non identifié. Puis enfin son regard s'arrêta sur une personne non loin d'elle, elle le regarda calmement, sans trop de discrétion, c'était une sorte d'énergumène, qui se détachait complètement du décor, elle le regarda un instant puis détourna ses yeux pour regarder le vide. Elle était comme gênée, pourquoi ? Elle ne le savait pas et ne comprenait pas forcement ses sentiments. Celui qui provoquait ce comportement était Aaron Alister, qui depuis quelques temps fascinait Fuyumi. Il semblait si hors du commun que bien évidemment cela attirait la jeune fille, elle aurait peut-être voulu lui parler, mais il semblait si calme qu’elle ne voulait pas le déranger.

    La sonnerie du lycée retentit enfin, c'était la fin de la matinée, la jeune fille ressentit un soulagement, elle allait sortir de cette salle, s'éloigner de tous ces regards insupportables. Elle laissa ses affaires dans la salle et au lieu de rester manger à l'intérieur, elle alla dans le couloir. Elle s'installa au rebord d'une fenêtre, son déjeuné en main et regarda la cour sans prêter attention à son entourage. Dehors les élèves avait les bras nus et semblait avoir plus ou moins chaud, d'ailleurs Fuyumi n'avait qu'une chemise à manche courte, une jupe et malgré la chaleur des collants. Elle regarda les quelques personnes ce trouvant dans la cour, puis remarqua que l'espace était énorme avec plein de verdure, c'était beau, même si le grillage semblait légèrement gâcher la vue. Ce large grillage qui accueillait tous les jours beaucoup d'élèves et qui était en quelques sortes transparent et insignifiant pour les élèves, ne l'était pas pour Fuyumi. C'est l'entrée de l'enfer, l'entrée d'une prison, le début de la fin. Cette vision qu'elle avait du lycée était tellement pessimiste, qu'il en était presque normal pour elle. Elle regarda un instant le couloir, où les élèves, peu nombreux, circulaient librement, l'atmosphère était assez calme et plutôt joyeuse, le soleil ravivait l'humeur des autres, c'était le beau temps. Elle sentit une présence non loin d'elle, mais n'y prêta pas attention. Soudainement, son bento glissa de ses mains et tomba à terre. Cela fit un bruit, telle que tout le monde s'étaient tournés vers elle. Déjà qu'elle était constamment observée cela n'améliorait pas les choses, elle ramassa sa boite en se baissant. Ce releva sans regarder la présence non loin d'elle et se retourna vers la fenêtre calmement...
Revenir en haut Aller en bas
Aaron McAlister
Aaron le Macaaron

 Aaron le Macaaron


Messages : 62
Emploi/loisirs : Looking at the people... is so funny (L'
Humeur : Regarde ma pomme !
Ici depuis le : 11/06/2010

PERSONNAGE ;
Emplois / Classe :
Liens:
MessageSujet: Re: Beautiful day... Or not [PV: Aaron M.Alister]   Mar 15 Juin - 20:29

    Un jour de semaine, à mon plus grand malheur, je n'avais pût faire la grasse matinée. Et hop, six heures, je me devais d'être debout afin de m'habiller correctement, et paraître plutôt fréquentable... à ma manière. Pour cela, rien de plus simple. Un jean noir troué, comme la plupart du temps, avec un tee-shirt jaune canari, recouvert d'une veste noire et simple. Aujourd'hui, j'optais pour une gavroche noire et simple, que je mettais étrangement bien à l'endroit. Je maquillais mes lèvres acidulées, comme à mon habitude, pour finalement placer mon piercing. Enfin, je vous ai seulement dis comment je m'habillais, si l'on ne compte pas les chaussures, sinon, comme toute personne normale, il se trouve que je me coiffe, met mes boucles d'oreilles, me lave les dents et le visage. Enfin, quoi de plus normal ? Du parfum ? Moi ? Haha, non non, je dégage déjà, naturellement un parfum sucré. Qui est très agréables, m'ont souvent dit les personnes que je fréquentais occasionnellement. C'était d'ailleurs, l'une des premières choses que l'on me disait lorsqu'on m'accostait : "Quel est donc ton parfum ?". Et tous ont été étonnés lorsque je leur ai révélé, qu'en vérité, je n'en mettais aucun. Je n'étais pas très naturel, c'est vrai. On pourrait même croire que ma peau a été refaite. Alors que le gris qui surplombe ma peau et bel et bien réel. Ce qui me vaut parfois quelques critiques et reproches.

    Trois heures de cours s'étaient écoulées. Et maintenant, je me trouvais en plein milieu d'un cours d'anglais. Appuyé à une table au fond de la classe. Je n'avais pas besoin de prendre des notes. C'était aussi simple que ça. Il suffisait que j'écoute pour enregistrer. J'étais donc doté d'une très bonne mémoire auditive. On pouvait donc en conclure que... je venais en cours, les mains dans les poches. Sans un sac, ni un crayon. Après tout, je n'étais pas habitué à étudier, les cours ne m'intéressaient pas. Par contre, les livres, eux, avaient le don de me fasciner. C'est pour ça que je traînais tout de même avec un livre caché quelque part dans mon corps. Ou bien, mes habits plus précisément. Et j'ouvrais le livre, ayant aucun rapport avec le cours, droit, sur la table. Non, je ne me cachais pas, comme vous pouviez le constater. Et le professeur l'avait remarqué, lui aussi. Ce qui enclencha en lui quelques grognements. Mais jamais, durant toute l'heure il tenta de m'arracher mon livre. Celui-ci, d'ailleurs, parlait de l'anatomie humaine. Un sujet qui me passionnait. Et oui, il se trouve que la seule matière où j'écoute réellement est l'SVT. Peut-être que je travaillerais, plus tard, dans le domaine de la médecine, des sciences. Enfin, je ne sais pas. Même si, je suis en troisième année, vous pouvez remarquer que je n'ai aucune idée de ce que je vais faire de mon avenir. En réalité, je m'en fiche complètement.
    Le professeur, pourtant, continuait son cours, et je l'écoutais, d'une oreille mi-sourde. Il lit un texte, et soudainement, s'arrêta pour demander quelque chose. Je levais les yeux quelques instants, faisant mine de m'intéresser à la chose.

    - Hanaichi-san veuillez traduire cette phrase s'il vous plait.

    - Bryan fetched the cake in the kitchen, it's a chocolate cake and he smells very good.

    Mes yeux se posèrent sur la personne qu'il avait interrogée. Une jeune fille aux cheveux longs, pas très loin, ni trop près de moi. Je la fixais quelques instants, sans y accorder plus d'importance. Je replongeais mon nez dans ma lecture.
    Puis, quelques minutes plus tard, la sonnerie retentit dans la salle de classe. Tout le monde se hâta vers la sortie, sauf moi. Qui prit le temps de marquer la page où j'avais arrêter ma lecture pour lever mes yeux, regardant le brouhaha se dissiper petit à petit. Je me levais, poussais ma chaise contre le bureau, mon nez dans mon bouquin, je me contentais de saluer le professeur en me dirigeant vers la sortie de la classe ! Complimentant gentiment son cours... très instructif. Oui, vous l'avez bien comprit, c'était ironique.
    Je me fondais dans la petite foule qui hantait le couloir, tournant calmement mes pages. Je n'avais pas pris à manger. En fait, pour tout vous dire, je ne mangeais que rarement. N'ayant pas très grand appétit, ceci depuis ma plus tendre enfance. Je me contentais d'un chwing-gum à la pastèque, que j'avais trouvé par hasard dans ma poche, ça me suffisait amplement. Et sans même faire attention à tout ce qui m'entourait, je m'appuyais contre un mur, creusé par une simple fenêtre, donnant appui à mon fessier.
    Puis, j'entendis un bruit inattendu, qui fit sursauter certains, rire d'autre. Quant à moi, je levais simplement les yeux, pour observer la chose qui avait fait autant de vacarme auprès de moi. Je vis un bentô, étalé par terre. Une jeune fille se baissa alors pour le ramasser. C'était la même que celle du cours d'anglais. Attendez, laissez-moi me rappeller de son nom... Hanaichi... Hanaichi Fuyumi il me semble ? Je n'oubliais jamais un visage. Même lorsque je n'y accordais pas grande attention. Elle se retourna vers la fenêtre. J'eus le réflexe de regarder ce qu'elle observait. Un grand espace vert contourné par une grille. Je ne pouvais pas voir ce qu'il y avait de spécial.
    Concernant l'aura de la jeune fille. Je ne pouvais pas encore la déterminer. Elle semblait beaucoup trop pensive. J'allais donc entamer la conversation avec elle. Et oui, malgré mon apparence paraissant distante, il se trouve que je détiens un certain charisme. Et la sociabilité est l'une de mes plus grandes qualités.

    - Que voyez-vous, lorsque vous observez cette cour ? Vous semblez... comme un lion en cage. La liberté vous manque-t-elle ? demandais-je en fermant mon livre. Oh, veuillez excuser mon impertinence, Aaron, Aaron Mac Alister. Enchanté... Hanaichi Fuyumi ? lui demandais-je avec un sourire malicieux, doux et à la fois chaleureux aux lèvres. Affichant pourtant, aucune émotion sincère.
Revenir en haut Aller en bas
 
Beautiful day... Or not [PV: Aaron M.Alister]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pretty School :: ❝ Le lycée Pretty School ❞ :: Couloirs-
Sauter vers: